Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Pas de couvre-feu, mais les rassemblements restreints



Tahiti, le 30 juillet 2021 - Avec la propagation extrêmement rapide du variant Delta en Polynésie, le haut-commissaire et le président du Pays ont annoncé vendredi un nouveau train de mesures de restrictions sanitaires destiné à limiter les rassemblements de personnes, interdire les foires, salons et fêtes foraines et rétablir le huis clos pour les manifestations sportives.
 
C'était attendu, le haut-commissaire Dominique Sorain et le président du Pays Edouard Fritch ont organisé vendredi en fin d'après-midi une nouvelle allocution commune à la résidence du haut-commissaire à Papeete, pour annoncer de nouvelles mesures de restrictions sanitaires consécutives à la "vague très brutale" de Covid en Polynésie française. Une réaction "immédiate et vigoureuse", a indiqué le représentant de l'Etat, en raison de la propagation extrêmement rapide du variant Delta, réputé bien plus contagieux que la souche originelle du Covid-19. Vendredi soir, 40 personnes étaient déjà hospitalisées en service Covid, alors que ce chiffre était encore à zéro le 13 juillet dernier. En deux semaines, cette seconde vague a contaminé autant de personnes qu'en cinq semaines lors de la première vague d'octobre dernier. "Il nous faut aller vite", a insisté le haut-commissaire.
 
Pas encore de couvre-feu, mais…
 
Vendredi, Dominique Sorain a donc annoncé trois volets de mesures "avec une entrée en vigueur immédiate" destinés principalement à limiter les rassemblements de personnes pendant une durée d'un mois. Le premier volet remet en place des limitations de rassemblements sur la voie publique, dans les évènements festifs, culturels et dans les bars et restaurants. Les expositions temporaires, foires, salons et fêtes foraines sont notamment interdits. Même si une "tolérance" sera accordée pour ce week-end, le temps de laisser les professionnels du secteur s'organiser. Le second volet concerne le retour au protocole de limitation des tables à six personnes dans les restaurants, avec une distance d'un mètre minimum entre les tables. Enfin, le troisième volet interdit l'accueil du public dans les salles de danse, remet en place le huis clos lors des manifestations sportives et limite l'accueil dans les musés.
 
L'état d'urgence sanitaire n'étant pas encore déclaré par l'Etat pour la Polynésie française, les mesures de type couvre-feu ou confinement ne peuvent être immédiatement applicables au fenua, comme cela a été le cas en Martinique cette semaine. Le haut-commissaire a néanmoins affirmé que l'instauration d'un couvre-feu, la mise en place du pass sanitaire et de nouveaux dispositifs pour les déplacements inter-îles étaient à l'étude.
 
La rentrée sous surveillance
 
Les deux représentants du Pays et de l'Etat ont évidemment lourdement insisté sur l'importance de la vaccination encore trop faible au fenua. Actuellement, seule 31,5% de la population a reçu au moins une dose de vaccin. "Tous les patients hospitalisés depuis le début de cette nouvelle vague ont plus de 50 ans, à l'exception de quatre personnes jeunes dont deux enfants", a déclaré le président Edouard Fritch. "Dans 90% des cas, il s'agit de personnes qui ne sont pas vaccinées". Le président a également "donné instruction à tous les agents du Pays, à tous les fonctionnaires, qui doivent donner l'exemple, de se faire vacciner s'ils ne l'ont pas déjà fait". Il a également annoncé soutenir la démarche du Medef de Polynésie qui a appelé les chefs d'entreprises à faire vacciner leurs salariés.
 
Enfin, à quelques jours de la rentrée scolaire, Edouard Fritch a appelé tous les parents d'élèves des collèges et lycées à faire vacciner leurs enfants de plus de 12 ans. Il a annoncé que des mesures de prévention mises en place dans les établissements scolaires seraient précisées dès le début de la semaine prochaine par la ministre de l'Education. "J'envisage d'ouvrir des centres de vaccination dans les collèges et les lycées", a prévenu Edouard Fritch, concluant : "La résistance à l'épidémie est l'affaire de tous".
 

​Le détail des mesures annoncées

- Limitation des rassemblements sur la voie publique à 20 personnes ;
- Interdiction sur tout le territoire de la Polynésie des événements rassemblant de plus de 500 personne ;
- Interdiction des événements festifs à l’image des mariages, anniversaires, baby shower, ou autres occasions, dans les établissements recevant du public (ERP) de type salle polyvalente, chapiteau, hôtel-restaurant et établissements de plein air ainsi que sur les embarcations pirogues à bringue, fare flottants et assimilés ;
- Interdiction des concerts dans les cafés, hôtels et restaurants ;
- Interdiction des pirogues à bringue, bingos et combats de coqs ;
- Les évènements temporaires de type expositions, foires-expositions, les salons à caractère temporaire, vides-greniers et brocantes ainsi que les fêtes foraines sont interdits (tolérance ce week-end) ;
Une tolérance sera accordée ce WE pour les activités de nature commerciale ayant fait l’objet d’un engagement contractuel et financier antérieur. Il s’agit de laisser le temps aux professionnels concernés le temps de prendre leurs dispositions. Bien évidemment, ceci doit s’accompagner d’une vigilance accrue et d’un strict respect des gestes barrière.
 
- Retour au protocole en vigueur selon lequel une même table ne peut regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de six personnes et avec une distance d’au moins un mètre entre lesdites personnes ;
 
- L’accueil du public dans les établissements de type "salles de danse", ainsi que les activités de ce type (dancing, bal, etc.) exercées dans tout autre établissement recevant du public sont interdits ;
- L’ensemble des manifestations sportives se tiendront désormais à huis clos ; 
- Les musées ne pourront accueillir un nombre de personnes supérieur à celui permettant de réserver à chaque personne une surface de 4m².

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 30 Juillet 2021 à 17:53 | Lu 7576 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Septembre 2021 - 19:40 ​Comment s'organise la rentrée

Vendredi 17 Septembre 2021 - 18:32 L’OPH affiche 14 milliards de projets

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus