Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Papeete ordonne la fermeture du Centre islamique de Tahiti



L'Imam Hicham El-Barkani, le 14 octobre 2013 à Papeete, la veille de l'ouverture au public du Centre islamique de Tahiti pour l’Aïd al-adhaa (archive Tahiti infos)
L'Imam Hicham El-Barkani, le 14 octobre 2013 à Papeete, la veille de l'ouverture au public du Centre islamique de Tahiti pour l’Aïd al-adhaa (archive Tahiti infos)
PAPEETE, 10 juillet 2014 – L’arrêté de fermeture au public des locaux du Centre islamique de Tahiti a été signé par les autorités municipales ce jeudi après-midi, peu après réception d'un procès verbal de la commission de sécurité constatant sa non conformité. Il a été transmis au Haut-commissariat et pourrait être notifié dès vendredi aux intéressés.

L’acte administratif est symptomatique d'un refus généralisé à Tahiti de l’implantation d’un lieu de culte musulman.

La commission de sécurité avait visité mercredi en fin de matinée les bureaux aménagés en lieu de culte par le CIT, au premier étage du n°11 de la rue Gauguin à Papeete. Elle a constaté "des problèmes de sécurité évidents", commente Bruno Marty, adjoint au maire de Papeete en charge des questions d’urbanisme : "pas de conformité, pas de deuxième issue de secours, pas d’équipement de sécurité incendie… La réglementation est claire en la matière et tout le monde s’y plie. Nous avons engagé une demande de mise en conformité en octobre dernier et depuis, rien", continue-t-il. "Donc quand quelqu’un ne répond pas, que tout indique qu’il continue son activité normalement et que tu as ta responsabilité qui se trouve engagée, tu prends les dispositions qui s’imposent !".

En tant qu’Etablissement recevant du public, le Centre islamique de Tahiti est contraint par les dispositions du livre V du Code de l’Aménagement de Polynésie française qui s'applique aux "enceintes dans lesquelles des personnes sont admises (…) ou dans lesquelles sont tenues des réunions".

En octobre dernier la mairie de Papeete avait demandé au bureau de l’association présidée par l’Imam Hicham El-Barkani de solliciter une visite de la commission de sécurité dans le cadre d’une mise en conformité de son lieu de prières de la rue Gauguin, en centre ville.

Déjà la menace d'un arrêté de fermeture avait été brandie, sans résultat. Aucune demande n'est parvenue à l’Urbanisme. Et c'est dans ce contexte que le 25 juin Bruno Marty a pris l’initiative de provoquer la visite de la commission de sécurité réunie mercredi.

"La Grande Mosquée de Tahiti"

En plein mois de Ramadan, le lieu de culte musulman se trouve donc frappé d’une décision de fermeture administrative, ordonnée par le maire de Papeete en vertu de ses pouvoirs de police. Le jeune Imam du 9-3, 23 ans, n’a pas souhaité réagir, nous aiguillant vers "ses avocats" métropolitains.

Un éventuel recours devant le tribunal administratif de cet arrêté n’aurait pas le caractère suspensif.

A Tahiti, la décision municipale ponctue catégoriquement le raz-de-marée de contestation qui enfle depuis l’annonce, en octobre dernier, de l'implantation de ce lieu de culte musulman. Le "fenua" ne connait pas la religion de Mahomet. Il n'en voit que ses dérives et le traitement médiatique spectaculaire qui leur est donné. En terre "ma'ohi", le refus du prosélytisme musulman est constant, épidermique, ferme et sans appel.

Et il s'exprime. Plusieurs pétitions invitent à réagir sur internet. Plus de 3 500 personnes ont signé l’appel "Non à la mosquée en Polynésie" en réaction à la levée de fonds initiée dans l’Hexagone pour financer la construction de la Grande Mosquée de Tahiti.

Depuis le 28 juin, dans ce contexte, le Centre islamique de Tahiti publie sur sa page Facebook un montage vidéo (voir ci-dessus) qui insiste sur la nécessité de ce projet de mosquée et présente quelques polynésiens prétendument convertis. En réponse le lendemain, une tête de porc, du sang et des abats sont répandus sur le trottoir, à l’entrée de l’immeuble du 11 rue Gauguin, par un activiste.

Une autre pétition s’adresse directement au Président de la Polynésie française et demande "l’expulsion sans délai de M. Hicham El-Barkani". Elle compte près de 5 000 signataires, dont celle du président sénateur Flosse lui-même. Manière d’interpeller le représentant de l’Etat en Polynésie française, seul habilité à ordonner cela ; mais le prosélytisme n’est pas un crime et l’Imam est de nationalité française.

Une marche est organisée samedi 12 juillet, 13 heures au départ du stade Willy Bambridge à Papeete, pour demander l’expulsion de l’Imam. Ce sera la deuxième en 9 mois. Quatre à cinq cents personnes avaient manifesté à la première, contre ce projet de Mosquée que l’Iman El-Barkani réduisait dernièrement, interrogé par sur Première, à une "petite" mosquée, construite simplement pour permettre aux gens de confession musulmane de pratiquer leur foi.
La marche de samedi en appelle à "l'expulsion de l'Imam suspect". Sur la page Facebook du collectif organisateur, jeudi plus de 800 personnes assuraient y participer et près de 150 supplémentaires disaient vouloir s'y joindre.

> Lire aussi : Nouveau défilé contre l'Imam et l'Islam à Tahiti

Dans une Polynésie française profondément de foi chrétienne ce projet musulman est confronté à l’adversité et au refus.

Rédigé par JPV le Jeudi 10 Juillet 2014 à 17:02 | Lu 20833 fois





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

76.Posté par battesti christian le 18/07/2014 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si il n'y a pas de lieu de prière à Tahiti, et si ils n'en veulent pas, c'est que les tahitiens ne veulent pas de la présence des musulmans dans leur île. Il faut l'accepter et le respecter et éviter de vouloir aller s'y installer. Il n'est pas très facile de pratiquer sa religion catholique dans la plupart des pays musulmans, aussi nous le respectons et nous évitons d'aller nous installer dans ces pays de violence et de guerre. Pas d'Islam à Tahiti, on voit ce que ça donne en France, ce ne sont que des conflits car pour commencer l'islam s'installe avec des mots de paix puis très vite cette religion veut s'imposer par la violence.

75.Posté par tupai le 18/07/2014 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P74
Pathétique grave et les SS nazis !
pour toi, c'est Taaone en psychiatrie,

74.Posté par vercingétorix le 18/07/2014 04:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tupai, c'est pathétique des gens comme toi! tu fais partit des memes qui ont laissé s'installer le nazisme dans les années 30,en Allemagne! Les gens comme toi, sont incapables de voir arriver le nouveau nazisme islamique du 21 siècle, tellement vous êtes encore a pleurer sur le nazisme des années 30, dont subsiste juste quelques nostalgiques! toi et tous les idiots comme toi,le jour ou vous vous retournerez, vous allez pleurer!

73.Posté par HerbeDeProvence le 17/07/2014 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

72.Posté par alvaro le 17/07/2014 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tupai
Sincèrement, je crois qu'un peu d'introspection ne pourrait pas vous faire mal. Ne confondez pas les règles de la République qui sont laïques et celles de la religion qui devraient, normalement, marcher parallèlement mais pas ensemble. L'islam voudrait les amalgamer et cela le fenua le refusera toujours.

71.Posté par tupai le 17/07/2014 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous en sommes à 70 posts et à 90% de benêts et de racistes, vous êtes tout simplement écoeurant. En plus, vous vous réclamez de la République qui protège les libertés, penser, s'exprimer, prier, quelque soit le Dieu : vous êtes hors des clous, et vous vous réjouissez. Sortez devoir cambrousse !

70.Posté par alvaro le 16/07/2014 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Vercingtorix
J'ai plutôt l'impression qu'ils veulent éradiquer de toutes les mémoires la tradition polynésienne du cochon Oro, nauséabonde à leurs yeux, et habiller nos vahinnés selon la bonne coutume musulmane, voilées bien sûr. Quant aux récalcitrantes les durs leur enverront de bonnes baffes cinglantes jusqu'à qu'elles aient comprises comme cela est désormais courant en Egypte, Tunisie, Irak , Algérie, Yémen et autre Nigéria. Quant à l' Arabie Saoudite c'est la police religieuse qui s'en occupe.

69.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 15/07/2014 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je voulais relire "la Zizanie" d'Astérix et Obélix, finalement en lisant les commentaires sur Tahiti-infos je suis pris de court hahahaha [email protected]

68.Posté par vercingtorix le 15/07/2014 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les musulmans veulent s'installer la ou la tradition du cochon est grande et ou les filles sont en tenues légères toute l'année!? ils sont masos !

67.Posté par HerbeDeProvence le 13/07/2014 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo aux Polynésiens qui luttent contre le fascisme religieux. Nous devrions en prendre exemple.

66.Posté par Pierrette Chevalier le 13/07/2014 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bizarre que les musulmans insistent à s'établir à Tahiti alors que le Grand Dieu Oro le Dieu des cochons est dans toutes les fibres polynésiennes... Ils devraient se pencher sur la mythologie Maohi pour comprendre qu'un peuple qui a dû vaincre tant de tempêtes et d'invasions ne pourra pas se laisser envahir et disparaître....http://chez.mana.pf/~lpg/disciplines/espagnol/polynesie/dieuxpolynesiensFR.htm Ne pas confondre religion musulmane et intégrisme. Me semble que Jésus à chassé les marchands du temple. Enfin j'ai apostasié de la religion catholique et le ciel ne m'est pas tombé sur la tête. Tout ce qui est basé sur la peur et la superstition cache le désir du pouvoir et d'asservissement de l'autre... Bonjour du Québec ☺♥♪♫

65.Posté par xxl le 13/07/2014 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon ben la c'est fait, le haut commissaire nous a affirmé que le centre islamique serait fermé immédiatement, il a compris nos revendication et le pseudo imam, si il ne peut pas le foutre dehors au regard de la constitution sera surveillé de très prés. Quand à nous, nous ne devons pas baisser les bras et si jamais un imbécile venait à leur vendre un terrain, il faudrait sans plus y mettre une carcasse de porc et autant de fois que nécessaire, c'est la seule alternative que nous aillons en attendant une loi de pays ou un référendum pour interdire l'islam en Polynésie.

64.Posté par Claude le 13/07/2014 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est ce qu'il dit Narmer ? Il parle de "l'homme blanc", serait-ce du racisme ? Ça y ressemble quelque peu et en plus il semble dire que le Polynésien est un peu débile, qu'il a besoin de ce fameux "homme blanc". Bon chacun pense ce qu'il veut.

63.Posté par PB le 13/07/2014 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P57, Toi qui viens nous donner des lecons de tolérance...tu devrais lire le P52. C'est facile de critiquer et d'éructer plein de mots pour nous faire la morale. C'est nettement moins facile de faire et pratiquer Hmmm ? Lorsque dans les pays musulmans, en terre d'islam, on pourra se bronzer titi à l'air, manger des pork prime ribs et se balader et boire une biere comme on veut, alors on en reparle de la tolérance, ca te va ? Parce qu'en attendant, même mon Milo du matin, même la moutarde de Dijon, sont devenus hallal ! Et ca ce n'est pas normal !

62.Posté par TEVA le 13/07/2014 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La solution c'est organiser un référendum pour interdire l'islam au pays.
Et tout ceux qui ne sont pas d'accord n'ont qu'à partir dans un pays musulman.

61.Posté par TEVA le 13/07/2014 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'islam on n'en veut pas c'est tout, on a déjà dit pourquoi des centaines de fois , on va pas en discuter pendant des années.
Au Japon il est interdit a un immigré musulman de s'établir en tant que citoyen , en Angola l'islam est interdit et les mosquées ont été fermées, dans certaines régions de la Russie le coran est interdit.
Bref les gens commencent à comprendre ce qu'est l'islam.
Et pour ceux qui soutiennent l'islam et bien qu'ils le soutiennent dans les pays musulmans et qu'ils quittent notre pays.

60.Posté par alvaro le 13/07/2014 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@rich
Certainement, il faut mettre un verrou solide à toutes les outrances, à tous ceux qui les provoquent et, les pétitions justifiées doivent effectivement conduire à des expulsions manu militari pourvu que ces pétitions atteignent au moins un minimum de signatures.
Le peuple polynésien a prouvé qu'il ne se laisserait pas faire en aucunes circonstances et, au vu de ce constat il serait certainement nécessaire de mettre, à l'avenir, les autochtones se décriant de l'islam en observation.
Il n'y en a peu mais c'est le principe de l'islam, placer des jalons éparpillés qui vivent très calmes en "undercover" pendant de longues années comme ce fut le cas en Europe et, qui se trouve aujourd'hui malheureusement en période lente de désagrégation après un pourrissement progressif de la base des pays concernés.

Jamais l'islam ne peut accepter et n'acceptera un 'Etat laique et une société sécularisée. Ce serait pour elle, un état de fait contre nature!

Il faut savoir que, dans l'Histoire, l'empire bysantin et les pays d'Afrique du Nord sont tombés dans l'islam de cette manière.
Le fenua devra rester toujours vigilant car l'islam n'abandonne jamais la partie et, il essaiera de nouveau un jour!...

59.Posté par Fiu!!! le 13/07/2014 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La constitution française et son préambule, les lois, le code pénal et le code civil garantissent les libertés et les droits de chaque être humains et citoyens français. La liberté religieuse et la liberté de pensée (c-à-d également de n'avoir aucune religion) y sont inscrites. Comment prétendre à la seule liberté religieuse pour "défendre" un islamisme dont le but annoncé est la suppression de tous les droits qui figurent dans les textes cités et l'institution d'un système politico-religieux intolérant, sectaire, oppressif, liberticide et meurtrier ? Est-il nécessaire de rappeler que l'État doit être le garant de tout ce qui précède et que s'abriter derrière la seule garantie de "liberté religieuse" au mépris de tout le reste est un grave manquement à ses devoirs fondamentaux ?

58.Posté par Mozilla le 13/07/2014 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la télé on a vu la manif des tahoeraa, des front national, des chrétiens allumés et manipulés bref rien de plus logique et de bien nouveau dans notre soit-disante belle et fraternelle société polynésienne colonisée! "O que ma polynésie est belle" comme dirait la chanson mais on devrait ajouter "Mais sans les mulsumans! Elle sera bien plus belle"! Car j'suis pas tolérant!" Les mulsumans de Mayotte, depuis peu département français, doivent encore se demander s'ils ont eu raison de devenir français, vu l'exemple donné par une certaine catégorie de polynésiens intolérants voire racistes comme le déplore [email protected] Il ne faut pas se tromper d'ennemi et de combat! Des extrémistes il y en a dans toutes les religions et partis politiques! C'est une erreur de mélanger la lutte contre le terrorisme et le sectarisme religieux borné!

57.Posté par Narmer le 13/07/2014 06:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est l'homme blanc qui a monter la tête a l’indigène polynésien
le polynésien a toujours besoin de l'homme blanc pour lui tenir la main et penser.... sinon il est perdu !

56.Posté par alvaro le 13/07/2014 05:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

55.Posté par rich le 12/07/2014 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PRESIDENT GASTON FLOSSE ET SES DEPUTES DOIVENT DEPOSER UN PROJET DE LOI A L ASSEMBLE NATIONALE ET AU SENAT VISANT A SECURISER LES PAYS D OUTRE MERS CONTRE LES RESIDENTS DE MOIN DE 4 ANS QUI SONT VISES PAR DES PETITIONS DE PLUS DE 10 000 HABITANTS.

CE PROJET DE LOI DOIT PRÉVOIR LA RECONDUITE MANU MILITARI DU NON RESIDENT DE MOIN DE 4 ANS VISE PAR LA PETITION VERS SON DEPARTEMENT DE PROVENANCE POUR UNE DUREE DE 4 ANS. CETTE PETITION DOIT EXCLURE LES FONCTIONNAIRES DETACHES EXERCANT DANS LE CADRE DE LEURS FONCTIONS.

C EST LA QUE NOUS DEVONS VOIR LES DÉPUTES TRAVAILLER POUR PROTEGER LA POLYNESIE FRANCAISE. C EST LA QUE NOUS DEVONS VOIR COMMENT LEURS BEAUX DISCOURS SONT MIS EN APPLICATIONS.

ON DOIT ESTIMER QUE LA CONDUITE EN PAYS D OUTRE MER DOIT ETRE EN ACCORD AVEC LA POPULATION LOCALE UN MINIMUM DE TEMPS AVANT DE S ENGAGER DANS DES REFORMES POLITIQUES OU REIGIEUSE OU DANS UNE ACTIVITE NE RESPECTANT PAS LA LOI ET LES REGLEMENTATIONS...

IL FAUT ABSOLUMENT LÉGIFÉRÉ POUR QUE LES CRAPULES QUI ARRIVENT NE SE SENTENT PAS EN TERRAIN CONQUIS.

PS : GASTON FLOSSE , J’ESPÈRE QUE TU M'AS LU.

54.Posté par rich le 12/07/2014 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

53.Posté par Rick le 12/07/2014 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A propos de l’exigence de tolerance…Lorsque la tolérance ne s’applique que dans un seul sens, sans réciprocité aucune, alors ce n’est plus de la tolérance, cela devient de l’indulgence, de la servitude et de l’esclavage.

52.Posté par Rita le 12/07/2014 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai toujours admiré la beauté de votre pays et de votre peuple - maintenant je vous admire encore plus pour avoir du courage de voir l'islam pour ce qu'il est: Un grand danger.


1 2 3 4
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net