Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Papeari, Faaone et Hitia'a o te Ra : pas assez d'émissaires pour évacuer les eaux



PAPEETE, le 4 avril 2017. Le président Edouard Fritch, accompagné de Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement, Tearii Alpha, ministre en charge du domaine, Luc Faatau, ministre de l’Equipement et Nicole Sanquer-Fareata, ministre de l’Education, a effectué mardi matin une tournée de plusieurs sites victimes d’inondations lors des dernières grandes pluies à Papeari, Faaone et sur la commune de Hitiaa O Te ra.

A Papeari, où elle a été accueillie par le maire-délégué Alain Sangue, la délégation s’est rendue près de plusieurs rivières dont les propriétés voisines avaient été inondées.

Les causes sont d’abord liées au manque d’infrastructures d’évacuation des eaux sur les propriétés, ou leur grande proximité de la rivière qui ont des problèmes d’écoulement lors des grandes pluies.

Avec le ministre de l’Equipement, le président a convenu qu’il fallait ouvrir de nouveaux émissaires pour la bonne évacuation des eaux. Mais il conviendra également de curer les rivières, ce qui est parfois rendu difficile par l’opposition de riverains ou d’associations qui ne mesurent pas les conséquences de l’absence de tels travaux. Sur Faaone, le président et ses ministres ont été accueillis par la maire-déléguée Vaea Mana. Ils se sont rendus dans la vallée qui jouxte la salle omnisports pour constater qu’un éboulement empêchait la circulation vers les dernières habitations. Le ministère de l’Equipement va faire évacuer cette terre prochainement afin de rétablir la circulation pour les riverains. Mais la délégation a pu également constater avec les riverains que certaines habitations en contrebas étaient régulièrement inondées, des cascades se formant lors des fortes pluies. En bord de route de ceinture, le ministère de l’Equipement a prévu de réaménager un caniveau pour drainer les eaux pluviales et ainsi remédier aux inondations des habitations situées en contrebas.

A Hitiaa, la délégation a été accueillie par Domingo Dauphin, maire de Hitiaa O Te Ra. Sur cette commune, et notamment à Hitiaa et Mahaena, une grande partie des problèmes de crues est liée au calibrage des ponts sur la route de ceinture. Des travaux sont donc programmés afin de modifier la structure de ces édifices afin que l’eau puisse s’écouler de manière aisée et que les branchages charriés ne soient plus des éléments bloquants. Là encore, il faudra procéder au curage, et le président ne désespère pas de pouvoir convaincre ceux qui y sont opposés de l’utilité de telles opérations qui doivent pour autant s’effectuer dans les règles. Cette visite de terrain s’est achevée sur la route du collège de Hitiaa où un cheminement piétonnier et des dos d’ânes doivent être bientôt créés pour assurer la sécurité des collégiens.


Rédigé par D'après un communiqué de la présidence le Mardi 4 Avril 2017 à 16:00 | Lu 2286 fois

Tags : PLUIES






1.Posté par Pito le 04/04/2017 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour la sécurité de tous, le gouvernement ne doit pas demander l'avis des riverains mais imposer le curage des rivières. Nois n'en avons rien à faire de ces associations qui nous pourrissent la vie.

2.Posté par tautu le 04/04/2017 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut simplement que l'équipement se mette au travail.........dans ma rivière , tous les riverains nous sommes d'accord et demandons depuis plusieurs années un curage de sécurité......rien nada.....zéro + zéro ..... des nulos complets , des chaplins

3.Posté par Fab. le 04/04/2017 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que demande les Polynesiens au président Edouard FRITCH et à ses ministres c'est un travail concret pour l'amélioration de leur vie quotidienne, et non pas des projets de rêve comme une île flottante par exemple.

4.Posté par simone grand le 05/04/2017 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait réinstaurer le statut de garde-nature associé à des brigades de l'environnement sillonnant vallées et collines et prévenaient des problèmes à venir pour cause d'éboulement par ci, chute d'arbres par là ou tout autre phénomène porteur de problème.
En outre, personne ne s'est jamais opposé au curage de la Papeava mais ça n'intéressait pas le ministère de l'équipement parce qu'il n'y a pas de gravier sable et roche à y récupérer. Les citadins ont dû se mettre en colère.

5.Posté par Masque VENGEUR le 05/04/2017 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tautu calme toi mon gars. demande plutôt a ton copain helme d'être plus coopératif et moins arrogant. c'est de sa faute si maintenant les pouvoirs publics font attention. ceci dit, je suis d'accord avec pito, le gouvernement devrait passer outre ces associations qui nous pourrisent la vie.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués