Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



"Panama Papers": L'Australie plaide pour une coopération mondiale avant une réunion à Paris



"Fondamentalement, il s'agit d'avoir une vue d'ensemble" sur les mécanismes d'évasion fiscale, a expliqué M. Jordan, dont le pays préside le JITSIC.
"Fondamentalement, il s'agit d'avoir une vue d'ensemble" sur les mécanismes d'évasion fiscale, a expliqué M. Jordan, dont le pays préside le JITSIC.
Sydney, Australie | AFP | mercredi 13/04/2016 - L'Australie a plaidé mercredi pour une mise en commun mondiale des informations sur l'évasion fiscale pour répondre au scandale des "Panama Papers", avant une réunion à Paris des services fiscaux des pays de l'OCDE.

"Il faut se mettre d'accord sur la mise en commun des informations, sur la collaboration et sur la façon d'aller de l'avant", a déclaré à l'Australian Financial Review le chef des services fiscaux australiens, Chris Jordan.

Dans la foulée des révélations des "Panama Papers", l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a convoqué pour ce mercredi une réunion du réseau JITSIC (Joint International Tax Shelter Information and Collaboration).

Le JITSIC, qui rassemble les responsables d'administrations fiscales de 46 pays, a pour mission de réagir aux risques de fraude fiscale à l'échelle internationale au moyen d'une collaboration active et d'un échange rapide et efficace de renseignements avec les autres administrations fiscales, selon le communiqué publié vendredi par l'OCDE.

"Fondamentalement, il s'agit d'avoir une vue d'ensemble" sur les mécanismes d'évasion fiscale, a expliqué M. Jordan, dont le pays préside le JITSIC.

"De nombreux pays ont des informations", a-t-il poursuivi. "Il s'agit donc de voir qui a quoi, et comment nous pouvons les mettre en commun pour commencer à travailler ensemble."

Une centaine de journaux dans le monde ont enquêté sur quelque 11,5 millions de documents provenant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, couvrant 210.000 sociétés dans 21 juridictions offshore.

Ces enquêtes permettent de lever le voile sur un vaste système d'évasion fiscale impliquant hauts responsables politiques, sportifs ou milliardaires.

"La réunion à l’OCDE fournit aux administrations fiscales une première occasion d’agir face à la somme de documents fournis par les +Panama Papers+", indique l'OCDE.

"En tant que réseau d'administrations fiscales attachées à partager des renseignements et à lutter ensemble contre des risques communs, le JITSIC est bien placé pour relever ce défi", affirme l'OCDE dans son communiqué.

mp/grk/jac/mf

Rédigé par () le Mercredi 13 Avril 2016 à 06:45 | Lu 344 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 05:40 Double hommage à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus