Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Pacific Partnership : les États-Unis réaffirment leur présence en Océanie



Pacific Partnership : les États-Unis réaffirment leur présence en Océanie
APIA, lundi 3 juin 2013 (Flash d’Océanie) – Les forces navales américaines ont commencé à se déployer ce week-end pour la huitième édition de la série de manœuvres sous le nom de code « Pacific Partnership », avec comme point de départ Samoa.
Objectif de ces manœuvres multinationales, qui devraient aussi voir la participation des forces australiennes, néo-zélandaises, canadiennes, françaises, japonaises et malaisiennes : offrir une visibilité de présence des forces américaines dans la région Pacifique, désignée depuis plusieurs années par l’administration Obama comme le « pivot » et désormais une priorité pour Washington, sur fond de rivalités d’influence avec la Chine.

Officiellement, Pacific Partnership a pour objectif de « renforcer le relations internationales, de construire la confiance et ouvrir le dialogue entre dirigeants pour éviter les conflits et s’attaquer aux problèmes les plus urgents et complexes de notre époque », souligne le commandement américain dans un communiqué.
La flotte américaine dans le Pacifique est toujours prête pour la bataille, mais nous œuvrons aussi pour préserve la paix », souligne l’Amiral Cecil D. Haney, Commandant en chef de cette flotte de l’armée américaine dans le Pacifique, qui insiste sur la notion de sécurité et de stabilité régionale.

Ces manœuvres devraient se décliner en mode humanitaire, avec des interventions d’équipes sanitaires et médicales à bord de navires dotés des installations idoines, des actions de sensibilisation et d’aide à des pays frappés ou susceptibles de l’être par des catastrophes naturelles, mais aussi affirmer la présence américaines sur des dossiers cruciaux et géostratégiques tels que la protections de voies maritimes trans-Pacifique, par où passe une grande majorité des flux de marchandises de la planète.
Pour l’édition 2013 de Pacific Partnership, les pays visités, plus de quatre mois durant, seront successivement Samoa, Tonga, les îles Marshall, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Kiribati et les îles Salomon.

Outre les manœuvres strictement militaires, figure aussi au menu un important volet consacré au contact avec les populations, parfois en mode sportif, parfois en mode festif, avec musiques de la marine à l’appui.
D’autres équipes se consacreront à la réfection de bâtiment de service public (éducation, santé) jugés vétustes ou endommagés.
Des équipes vétérinaires seront aussi déployées pour soigner les animaux dans les États visités.
Le premier bâtiment américain à arriver au port d’Apia, ce week-end, a été le bâtiment amphibie USS Pearl Harbor, pour se joindre aux célébrations du 51ème anniversaire de l’indépendance de cet État polynésien.
Pour ce 51ème anniversaire, le Président Obama s’est aussi fendu d’un message de félicitations à l’attention de ce petit pays océanien, dans lequel il évoque les relations « chaleureuses et anciennes » entre les deux pays, basées sur « un engagement mutuel pour la liberté, la paix, les idéaux démocratiques, l’État de droit et la coopération sur des questions de changements climatiques, de santé et de protection des ressources halieutiques ».


Cette année, de nombreuses organisations non-gouvernementales se joignent aussi à cette série d’exercices, sous le commandement du Capitaine Wallace Lovely.

À l’honneur : l’Australie et la Nouvelle-Zélande

Ces opérations marquent aussi la reconstruction, à un niveau jamais atteint depuis une vingtaine d’années, de l’axe trilatéral ANZUS (Australie, Nouvelle-Zélande, États-Unis).
À chaque étape, une des nations participantes se verra désigné comme « leader » : cette année, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, qui engagent aussi plusieurs de leurs navires et barges (HMAS Tobruk, HMNZS Canterbury, qui serviront de PC de commandement flottants), se sont ainsi vues allouer ce rôle.
L’Australie mènera la danse en Papouasie-Nouvelle-Guinée, alors que la Nouvelle-Zélande présidera aux opérations à Kiribati et aux îles Salomon.
Les États-Unis garderont la main à Samoa, à Tonga et aux îles Marshall.
Entre-temps, ce week-end aussi, Chuck Hagel, secrétaire américain à la défense, a annoncé le déploiement prochain d’un quatrième sous-marin de classe Virginie à Guam (Pacifique Nord).
Il s’exprimait lors de la session multinationale de dialogue Shangri-La, organisée par l’Institut international d’études stratégiques (IISS), centre de recherche britannique dédié aux relations internationales.
Cette 11ème édition de ce traditionnel dialogue (créé en 2002), grand rendez-vous des forces régionales, se tenait à Singapour, réunissant de hauts représentants des armées de la zone Asie-Pacifique.

Rédigé par PAD le Lundi 3 Juin 2013 à 05:51 | Lu 486 fois






1.Posté par spacetahiti le 03/06/2013 07:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela corrobore les accords de l'Otan , signés entre les pays précités, sous Sarkozy, lorsque Alain Juppé, alors, Ministre de la Défense, s'était rendu à cette Grande Assemblée de Sécurité Absolue, du Grand Océan Pacifique, Tahiti sera protégé en même temps, ainsi que toutes les îles de la Polynésie Française.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus