Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Ono'u : L'art pour faire le mur



L’artiste portugais Bordalo II  réalisé une sculpture de requin marteau composée de matériaux plastiques et d’objets trouvés sur l’île de Tahiti.
L’artiste portugais Bordalo II réalisé une sculpture de requin marteau composée de matériaux plastiques et d’objets trouvés sur l’île de Tahiti.
Papeete, le 4 novembre 209 - Pendant dix jours du 15 au 25 octobre derniers, les graffeurs se sont fait plaisir à l'occasion du festival international de graffiti et de street art Ono'u. Pour cette 6e édition, les artistes locaux et internationaux sont allés donner un coup de jeune et de vie aux façades de plusieurs quartiers gérés par l'Office polynésien de l'habitat, à l'occasion des 40 ans de l'office.




Cette fresque en 3D, ou plutôt cette sculpture, a été réalisée par Bordalo II. Initialement prévue sur le mur d'une résidence des Hauts du Tira, les habitants l'ont refusée… elle vient finalement embellir un immeuble loué par l'OPH, située rue Afarerii à Pirae.
L’artiste portugais Bordalo II, dans un style trash art, a réalisé une sculpture de requin marteau composée de matériaux plastiques et d’objets trouvés sur l’île de Tahiti et dans le quartier des Hauts de Vallons avec l’aide des habitants. Une démarche écoresponsable, qui en associant les résidents au processus de création depuis la collecte des matériaux jusqu’à leur fixation, vise à sensibiliser tout un chacun à l’importance du recyclage et la protection de l’environnement au quotidien. Des déchets peut naître la beauté, mais en conférant une valeur esthétique aux ordures qu’il transforme en créatures animales, Bordalo II nous rappelle également que ce sont des êtres vivants que notre société de consommation est en train d’exterminer.


VINIE

L'artiste toulousaine Vinie, qui avait tant charmé les Polynésiens lors du festival Ono’u 2018, est revenue nous transporter dans son univers poétique et rêveur. Cette belle fresque représentant une femme en robe locale rouge et couronne sur la tête, est visible de tous sur le mur d'une résidence des Hauts de Vallons dans le quartier de La Mission à Papeete.

Ono'u : L'art pour faire le mur

FINDAC

Ono'u : L'art pour faire le mur
Vous pouvez admirer cette fresque de 12 mètres de hauteur sur un mur d'une des résidences sociales des Hauts de Vallons dans le quartier de La Mission à Papeete. Réalisée par Findac, dans son style esthétique urbain unique, l’artiste irlandais signe ici le portrait d’une habitante du quartier. Findac puise son inspiration dans la beauté féminine et son art attire par ses couleurs vives et la façon dont il peint ses muses, comme des super-héros anonymes : d’origine pluriethnique, avec des tatouages, des bijoux, portant un masque de couleur autour des yeux et des vêtements traditionnels.

Ono'u : L'art pour faire le mur

FRESQUE COLLECTIVE

Une fresque collective de plus de 20 mètres de long a vu le jour sur cet ancien mur décrépi du quartier des Hauts de Vallons. Accompagnés par l’artiste parisien Torek et de deux jeunes street artistes tahitiens Deraj et Sauvaj, huit jeunes de ce quartier ont participé à la réalisation de cette fresque collaborative.


MILLO

Ono'u : L'art pour faire le mur
Situé à l'entrée du quartier OPH Les Hauts du Tira dans le quartier de La Mission à Papeete, ce graff est signé Millo. L’artiste italien se reconnait par son style plus minimaliste et enfantin. Sur cette façade murale grandiose, Millo peint un géant qui interagit avec son environnement pictural de manière ludique.


CASE MACLAIM

C'est en vous enfonçant un peu dans la vallée de la Hamuta, que vous pourrez découvrir, sur le mur d’entrée de la résidence Hamuta Val à Pirae, ce graff de l'artiste allemand Case Maclaim. Reconnu mondialement comme l'un des pionniers du graffiti photoréaliste, ses œuvres figuratives représentent presque toutes des mains en mouvement dont la gestuelle symbolise l’unité et le pouvoir, mais aussi parfois des scènes de vies et des portraits inspirés de l'endroit qui l'accueille. Ici, les mains accordent un 'ukulele.



RAVAGE

S'il n'est pas évident de prime abord de trouver cette fresque qui se trouve à Heiri sur le mur de la résidence Gaby à Faa’a (au niveau de la sortie de la RDO), elle vaut le détour ! Cette grande fresque est réalisée par le street artiste polynésien Ravage, âgé de 27 ans seulement, un jeune tatoueur de profession et amoureux de sa culture et d'art urbain. Ravage dessine et peint, depuis toujours, pour le plaisir et par passion. C'est un artiste multi-facettes, formé aux métiers de la communication visuelle, mais qui a trouvé sa voie dans l'art du tatouage. C’est d’ailleurs cet univers décoratif monochromatique, inspiré des motifs et tatouages polynésiens qu'il souhaite nous faire découvrir. Un style devenu sa véritable signature artistique.


Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 4 Novembre 2019 à 15:57 | Lu 1632 fois

Tags : ONO'U





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Décembre 2019 - 10:28 Claude Panero pressentie à la direction du CHPF

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019