Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Municipales en Outre-mer: les points forts du premier tour



Paris, France | AFP | lundi 15/03/2020 - Une dépression tropicale qui perturbe le scrutin en Nouvelle-Calédonie, une ex-ministre en ballottage favorable à La Réunion, un seul maire élu au premier tour à Mayotte: voici ce qu'il faut retenir du premier tour des municipales en Outre-mer, selon les premiers résultats.

Compte tenu du décalage horaire, plusieurs territoires découvriront leurs résultats tard dans la nuit.
 

NOUVELLE-CALEDONIE

La crise du coronavirus n'a pas impacté le territoire -aucun cas avéré pour l'instant-, mais le scrutin a été marqué par l'approche de la dépression tropicale forte Gretel, qui a nécessité le déclenchement d'une alerte cyclonique de niveau 1. Des électeurs n'ont pu aller voter en raison de crues importantes. 
A Nouméa, la liste sans étiquette de Sonia Lagarde, la maire sortante affiliée à La République en marche, a remporté l'élection dès le 1er tour avec 63,9 % des voix. Autre fait marquant, le retour au sein du conseil municipal d'élus indépendantistes, absents durant deux mandatures. "Cela nous conforte dans la perspective du référendum (d'autodétermination, ndlr) du 6 septembre", s'est félicité auprès de l'AFP Joseph Boanemoa, chef de file de la liste rassemblant diverses tendances indépendantistes.
Le taux de participation est historiquement faible: 40,03 % (contre 53,54% en 2014). 
Dans le reste de l'archipel, la grande majorité des maires sortants, candidats à leur réélection, ont retrouvé leur place ou sont sortis en tête au premier tour.
 

LA REUNION

A La Réunion, huit maires ont été réélus dès le premier tour des municipales. La palme revient à Serge Hoarau (SE) qui a totalisé 84,23% des suffrages dans la petite commune rurale de la Petite Ile (sud).
Le président de la fédération locale LR Michel Fontaine a lui aussi été réélu dès le premier tour avec 57,02% des voix, à Saint-Pierre.
A Saint-Denis, à la tête d'une liste d'union de la gauche, l'ancienne ministre et députée Ericka Bareigts est en ballottage favorable avec 42,70% de suffrages. Loin derrière elle, le président de Région Didier Robert (DD) totalise 24,88% des voix. C'est la sénatrice UDI Nassimah Dindar qui complète le trio de tête avec 13,01% des voix.
A Saint-Paul (ouest), où 16 listes étaient en compétition, un record, le maire sortant Joseph Sinimalé (SE) est en difficulté face à la députée Huguette Bello (DG), arrivée en tête (36,59%).
La moitié à peine des électeurs s'est déplacée aux urnes. 
 

MAYOTTE

Un seul maire est élu dès le premier tour: il s'agit de Saïd Omar Oili (divers gauche) maire sortant de Dzaoudzi-Labattoir. Le président de l'association des maires de Mayotte l'emporte avec 55,26% des voix contre ses deux adversaires (tous deux à 22%).
Dans toutes les autres communes, il y aura un second tour. A Mamoudzou, chef-lieu, le maire sortant Mohamed Majani, soutenu par La République en Marche, arrive en deuxième position (18,70%) derrière le LR Ambdilwahedou Soumaïla (19,41%) et devant le MDM (Mouvement pour le développement de Mayotte) El Yassir Manroufou (10,41%), soutenu par le sénateur apparenté LREM Hassani Abdallah.
La LREM qualifie également ses candidats dans les communes de Chirongui, Chiconi, Mtsamboro et Pamandzi. Les LR ont recueilli plus de 10% des suffrages exprimés dans 10 communes, mais ne sont en mesure de gagner que dans la moitié d'entre elles.
 

SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON

A Saint-Pierre, où deux listes seulement s'affrontaient, la maire sortante Karine Claireaux (DVG), qui briguait un quatrième mandat, perd la mairie. Yannick Cambray, leader de l'opposition municipale et proche de la ministre des Outre-mer Annick Girardin, est élu dès le 1er tour, avec plus de 61% des voix.
Une élection qui comme dans l'Hexagone a souffert d'une participation en baisse sensible dans le contexte de crainte de contamination au coronavirus. Elle s'est élevée à 56.92% soit 12 points de moins qu'en 2014.
A Miquelon, la maire sortante Danièle Gaspard ne se représentait pas, et aucune autre candidature n'a été déposée pour le premier tour. Certains habitants appellent aux bonnes volontés pour se présenter avant le second tour, et éviter ainsi la mise sous tutelle provisoire de la Préfecture. 

le Lundi 16 Mars 2020 à 04:52 | Lu 1013 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus