Tahiti Infos

Moni ruau, allocs, coprah... après les annonces, les chiffres


Tahiti, le 13 octobre 2022 – Le vote du dernier collectif budgétaire jeudi à l'assemblée a été l'occasion pour le président Édouard Fritch d'annoncer les chiffres détaillés des mesures annoncées le mois dernier pour renforcer son "bouclier anti-inflation". Le moni ruau passe à 85 000 Fcfp, les allocations familiales sont augmentées de 5 000 Fcfp et le prix d'achat du coprah est revalorisé de 5 Fcfp.
 
Le vote du quatrième collectif budgétaire à l'assemblée -le cinquième sur les comptes spéciaux- a été l'occasion pour le président du Pays, Édouard Fritch, de chiffrer en détails certaines mesures "anti-inflation" annoncées le 15 septembre dernier lors de l'ouverture de la session budgétaire. Comme le dévoilait Tahiti Infos la semaine dernière, la nouvelle injection de 3 milliards de Fcfp au Fonds de régulation des prix des hydrocarbures (FRPH) va permettre de stabiliser les prix des carburants à la pompe jusqu'à la fin de l'année. L'effort financier est néanmoins colossal pour la collectivité : 10 milliards de Fcfp injectés en une année.
 
Le président du Pays a également précisé que l'augmentation des allocations familiales pour les trois régimes toujours existants à la CPS -RGS, RNS et RSPF- sera de +5 000 Fcfp à compter du mois de décembre 2022. Une mesure qui toucher 30 000 familles pour 62 000 enfants. Édouard Fritch a encore chiffré l'augmentation annoncée du minimum vieillesse à +5 000 Fcfp. Le moni ruau passe donc de 80 000 à 85 000 Fcfp pour les 17 000 Polynésiens concernés. Soit une hausse de +6,25%, néanmoins inférieure à l'inflation de 7,2% sur les 12 derniers mois. Dernière mesure chiffrée, celle d'une nouvelle revalorisation de +5 Fcfp du prix d’achat du coprah au 1er novembre 2022, après celle de mars dernier. Le prix du coprah qui passe donc à 150 Fcfp/kg.
 
Pour le Pays, ces efforts participant au "bouclier anti-inflation" représentent 16 milliards de Fcfp. Mais Édouard Fritch a déjà annoncé jeudi que "des dispositions futures en faveur du pouvoir d’achat" seraient "proposées avant la fin de cette année" pour compléter cette liste de mesures. Le coût final estimé pour cette seule année 2022 "pour l’accompagnement des polynésiennes et des polynésiens" avoisinera 20 milliards de Fcfp, a annoncé Edouard Fritch. Le président qui a également rendue publique la liste élargie des produits de première nécessité (PPN) et des produits de grande consommation (PGC) exonérés de TVA et de Contribution pour la solidarité.
 
Antoine Samoyeau

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 13 Octobre 2022 à 13:41 | Lu 4993 fois