Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Michel Buillard investi, Tauhiti Nena insiste



Michel buillard entouré de ses adjoints.
Michel buillard entouré de ses adjoints.
Tahiti, le 4 juillet 2020 - Le tavana sortant Michel Buillard a été élu ce samedi matin pour la cinquième fois consécutive à la tête du conseil municipal de la mairie de Papeete avec 27 voix sur 35. Election un peu tendue entre le tavana et son principal adversaire Tauhiti Nena, qui n’exclut pas de déposer un recours d’ici vendredi prochain, ni un éventuel troisième tour.  


Une mairie de Papeete dominée par la couleur rouge des supporters de l’équipe du Tapura Ia Ora, de forts applaudissements lors de la proclamation de son élection, ce samedi matin s’annonce sous les meilleurs auspices pour Michel Buillard. A la tête de la mairie de Papeete depuis 1995, l’édile, qui a remporté la quadrangulaire du second tour des municipales le 28 juin avec 42,51%, est sûr d’être reconduit avec 26 élus sur les 35 membres que compte le conseil municipal.
Et c’est effectivement le cas. Pour la cinquième fois de sa carrière politique, Michel Buillard devient maire de la capitale polynésienne. Il l’emporte même avec 27 voix, soit une de plus que le nombre de ses colistiers présents, celle de l’élue du Tavini huiraatira, Chantal Galenon. Un vote blanc sera également comptabilisé.
Son principal adversaire Tauhiti Nena, qui avait obtenu 41% des suffrages exprimés au second tour, recueille, lui, sept voix lors de cette séance d’investiture marquée par quelques piques entre les deux prétendants au fauteuil de maire.
En effet, derrière les couleurs rouges et les applaudissements, la campagne et la victoire sur le fil de Michel Buillard, 149 voix le séparant seulement de la liste Papeete To’u Oire de Tauhiti Nena, soutenue par le Tahoera’a Huiraatira, ont laissé des traces. « La campagne n’a pas été loyale et je le regrette », déplore Michel Buillard lors de son discours d’investiture, invitant un peu plus tard son rival Tauhiti Nena « à respecter les règles ».
Tauhiti Nena, quant à lui, a indiqué ne pas exclure de déposer un recours d’ici vendredi pour non respect de certaines règles par son adversaire pendant la campagne.
L’affaire entre les deux hommes n’est pas tout à fait réglée en tous les cas…   

Tauhiti Nena, tête de liste Papeete To’u Oire 
« Nous avons jusqu’à vendredi pour déposer un recours »


Existe-t-il des tensions avec la majorité ?
« En ce qui me concerne, je n’ai aucune tension (…). Si je me présente, c’est pour les administrés de Papeete qui souffrent. Aujourd’hui, 58%, voire 60 % de la population de Papeete sur les 55% qui se sont exprimés, n’ont pas soutenu le maire, et veulent le changement. Le maire a été élu avec 42% des voix, il a aussi été soutenu aujourd’hui par Chantal Galenon. Cela prouve que certaines têtes de liste ont utilisé les électeurs (…).
On n’était pas loin, à 1%, on va continuer à se battre. Le maire actuel a parlé de règles, en ce qui nous concerne, nous avons suivi les règles. Lors des élections, il était interdit de porter des tee-shirts du parti dans l’enceinte de l’école. Or il y avait un parti qui avait des tee-shirts de leur groupe toute la journée. On avait informé le maire pour qu’il fasse respecter les règles, il ne l’a pas fait (…). Des représentants de l’Etat ont confirmé que le groupe que je mène, avait respecté les règles pendant les élections. »
 
Qu’en est-il du nombre élevé de procurations ?
«C’est vrai qu’il y avait un nombre élevé de procurations (…). En ce qui nous concerne, on suit les règles. J’ai eu deux procurations de Mayotte, les personnes qui ont donné des procurations à mes enfants se sont déplacées, ont suivi les règles. Il y a eu plus de 1000 procurations, je ne sais pas si le maire actuel a respecté les règles, alors s’il dit que certains n’ont pas respecté les règles, qu’il porte plainte (…). Je n’ai pas de compte à recevoir du maire actuel, mais je respecte la démocratie. »
 
Allez-vous déposer des recours ?
« Sil y a des règles qui n’ont pas été respectées, nous avons jusqu’à vendredi pour déposer un recours. Ce n’est pas exclu. On est en train de récupérer suffisamment d’éléments, nous avons pris les services d’un avocat en France et à Tahiti. (…). Je ne sais pas si on aura un troisième round dans six mois ou dans six ans, mais en ce qui nous concerne, on met en place des démarches pour comme il le dit si bien, ‘on puisse respecter les règles’ (…). Il veut nous museler, je ne suis pas là pour Michel Buillard, mais pour la population de Papeete. »     
 
Vous pourriez faire partie du nouveau parti de Gaston Flosse ?
« Si le Tahoeraa Huiraatira doit muter en Amuitahira’a,  avec une nouvelle idéologie : un Etat souverain associé à la France. En ce qui me concerne, je pense que je suis cohérent et je vais certainement les suivre. La majorité de mon groupe y est favorable. »   
    
Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?
« Je suis gonflé à bloc, je n’ai aucun soucis, je ne tremble pas. »

Chantal Galenon, tête liste A Here Ia Papeete
« J’ai voté pour le maire aujourd’hui »

 
«  Nous serons dans une opposition constructive (…). Ce n’est pas le Tavini, c’est A Here Ia Papeete, une liste d’ouverture. Nous sommes là pour travailler pour la population de Papeete. (…).
J’ai voté pour le maire aujourd’hui. Cela aurait été Tauhiti Nena, j’aurais voté aussi pour le maire, car c’est l’élection du maire et il faut travailler avec lui ».

Michel Buillard
« Ce qui nous attend demain à Papeete est pire qu’à Arue »

 
« L’expression démocratique doit s’exercer dans le respect des règles. Certaines règles n’ont pas été respectées. Je n’ai pas voulu en parler dans mon discours, mais ce qui nous attend demain à Papeete est pire qu’à Arue.
J’ai gagné, je ne souhaite pas une nouvelle campagne, on n’a pas de temps à perdre. La situation est très délicate, il faut affronter tous ces nouveaux défis. »
 
Vous allez essayer de travailler de façon constructive avec l’opposition ?
J’ai déjà rencontré Chantal (ndlr : Galenon), que je connais depuis très très longtemps, elle m’apporte son soutien. Je pense qu’Heinui (ndlr : Le Caill) s’est exprimé également. Il y a bien sûr du travail à faire avec tout le monde. C’est un début d’ouverture, je ne pense pas que l’opposition radicale va pouvoir participer aux travaux que nous allons entreprendre demain pour l’avenir de notre commune (…). »
 
Que dites-vous aux électeurs qui n’ont pas voté pour vous ?
« De me faire confiance, c’est la loi de la démocratie, j’ai été élu tout à fait normalement. Je m’honore d’avoir respecté les règles et tout le monde ».

Michel Buillard et ses dix adjoints élus :

1er adjoint : M. Paul Maiotui
2e adjointe : Mme Hinatea Tama-Georges
3e adjoint : M. René Temeharo
4e adjointe : Mme Sylvana Puhetini
5e adjoint : M. Charles Fong Loi
6e adjointe : Mme Alice Tinorua Rijkaart
7e adjoint : M. Marcelino Teata
8e adjointe : Mme Agnès Chanteau Champs
9e adjoint : M. Jules Ienfa
10e adjointe : Mme Maeva Colombani Taurua


Rédigé par Pauline Stasi le Samedi 4 Juillet 2020 à 16:49 | Lu 5443 fois

Tags : PAPEETE





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Août 2020 - 21:59 ​28,6 milliards sous conditions

Mardi 4 Août 2020 - 20:47 Quatre fonctionnaires sans stage au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus