Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mettons fin à l'hécatombe sur les routes



Le haut-commissariat vient de réaliser cinq nouvelles affiches illustrant des erreurs de comportement sur la route et portant un slogan choc.
Le haut-commissariat vient de réaliser cinq nouvelles affiches illustrant des erreurs de comportement sur la route et portant un slogan choc.
PAPEETE, le 26 novembre 2018. L'adolescente de 13 ans et les deux hommes décédés ce week-end à Nuku Hiva après une chute de plusieurs mètres de leur 4x4 ne portaient pas de ceinture de sécurité. Le conducteur, qui s'était attaché, a eu la vie sauve. Le haut-commissariat vient de réaliser cinq affiches de prévention. Le but : changer les comportements pour que la ceinture et le casque deviennent un automatisme.

Nuku Hiva est en deuil depuis la terrible nuit de samedi à dimanche qui a coûté la vie à trois personnes : une collégienne de 13 ans et deux hommes. Ils ont perdu la vie après que leur 4x4 est sorti de la route et a chuté de plus de six mètres. Le conducteur, qui était le seul ceinturé dans la voiture, a été gravement blessé. Une prise de sang a été réalisée pour déterminer s'il avait bu ou non avant de prendre le volant. La cinquième personne qui était dans la benne souffre de blessures.

Ce tragique accident est intervenu au lendemain de la présentation de la nouvelle campagne de prévention routière réalisée par le haut-commissariat. Cinq affiches illustrant des erreurs de comportement sur la route : absence du port de la ceinture, pas de casque, alcool… ont été éditées et portent des slogans chocs : "La bringue au volant, la mort au tournant", "Vers la mer ou le cimetière", "Il n'a pas demandé à mourir, la vie d'un enfant est sacrée", "Deux morts et le troisième qui pleure" et "il doit avoir un crâne en acier, il va bientôt le savoir".


34 morts en 2018
Le drame de ce week-end porte à 34 le nombre de morts sur les routes de Polynésie française depuis le début de l’année. Un chiffre noir puisque l'an dernier 24 personnes avaient trouvé la mort sur les routes de Polynésie, contre 27 en 2016. En 2015 et 2014, 17 personnes étaient décédées après un accident de la route. Alors que l'année n'est pas encore terminée, il y a donc déjà eu deux fois plus de morts sur la route qu'en 2015. Sur les douze dernières années en moyenne, la route a tué 29 personnes.

Pour mettre fin à cette hécatombe, les autorités ont décidé de placer la sécurité routière au cœur de leurs priorités. Le Conseil de prévention de la délinquance prévoit une "intensification des contrôles routiers", une "organisation des actions ciblées à la sorties des établissements festifs (sensibilisation et contrôle)", une "intensification des actions de prévention dans et aux abords des établissements scolaires" et le "lancement d'une campagne de communication choc autour des comportements à risques et la responsabilité de chacun".

Cet accident aux Marquises rappelle celui qui s'est produit il y a moins d'un mois, où une maman et ses deux enfants, âgés de 2 ans et 2 mois, avaient perdu la vie. Eux aussi n'avaient pas attaché leurs ceintures de sécurité.
En mai dernier, le haut-commissaire, René Bidal, et le procureur de la République, Hervé Leroy, avaient annoncé un "renforcement de la répression" sur la route. "Ces efforts seront poursuivis pour mettre un terme à cette idée trop largement répandue que la route est un terrain de jeu où chacun choisit ses règles dans l’ignorance du Code", avait insisté le représentant de l'État. "Au-delà des comportements irresponsables, le simple relâchement de la vigilance et des comportements des usagers de la route peut causer la mort. Cet implacable lien de causalité entre la responsabilité de chaque conducteur et les risques qu’ils prennent, ou font prendre aux autres usagers de la route, doit être à l’esprit de tous." Les actions des forces de l'ordre sont particulièrement ciblées sur les infractions de consommation d’alcool et de stupéfiants, de conduite sans permis, d’excès de vitesse, de défaut de port du casque ou de la ceinture de sécurité ou encore d’usage du téléphone au volant.

A l'approche des fêtes, les forces de l'ordre encouragent donc les Polynésiens à s'organiser pour les réveillons de Noël et du 31 décembre. Pour que l'année ne se termine pas tragiquement, décidez à l'avance si vous dormirez sur place ou non, et si vous préférez dormir dans votre lit, désignez avant que la soirée commence qui conduira et vous ramènera en toute sécurité chez vous. Et n'oubliez pas d'attacher votre ceinture de sécurité quand vous circulez ou de mettre votre casque, cela ne coûte rien mais si vous ne le faites pas , vous risquez de payer le prix fort…


Nombre de morts sur la route depuis 12 ans



Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 26 Novembre 2018 à 16:53 | Lu 1930 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:47 Pascale Taurua, parcours d’une artiste peintre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués