Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Mayotte: un lycée attaqué et des routes bloquées par des jeunes à Kahani



Mamoudzou, France | AFP | mercredi 09/12/2020 - Une cinquantaine de jeunes cagoulés ont tenté mercredi de s'introduire dans le lycée Gustave Eiffel de Kahani, au centre de Mayotte, avant de bloquer des routes pendant plusieurs heures, et d'agresser des automobilistes.

Les gendarmes positionnés devant l’établissement pour en assurer sa sécurité ont repoussé les assaillants. La direction du lycée a mis à l’abri tous les élèves présents dans les salles de cours.

"Il n’y a pas eu de blessés, mais malheureusement deux bus ont subi des jets de pierre et ont vu leurs vitres brisées", a rapporté à l'AFP le commandement de la gendarmerie de ce département français de l’océan Indien.

Ne pouvant entrer au lycée, les assaillants ont alors érigé des barrages sur les axes principaux de la localité et s'en sont pris à des automobilistes, qui ont été rackettés, et à leurs véhicules. 

Pour dégager les routes départementales, une quarantaine de gendarmes mobiles venus en renfort ont dû faire face à une véritable guérilla pendant près de cinq heures.

Les routes ont été rouvertes vers midi, permettant l'évacuation des 1.700 élèves du lycée Eiffel par bus ou grâce à leurs parents, venus les chercher en voiture.

Mais les gendarmes sont restés sur place jusqu'à 18h00 puisque Kahani est l'un des principaux lieux de transit des lycéens et des collégiens de l'île. Les forces de l'ordre n'ont procédé à aucune interpellation. 

Le lycée ouvrira ses portes sous haute surveillance des gendarmes jusqu’à la fin de la semaine, date des vacances de Noël.

Le lycée Eiffel est régulièrement le théâtre d’affrontements entre bandes. Il y a une semaine, l’établissement avait été évacué par le rectorat.

Il y a près de trois ans, après l'incursion d'une cinquantaine de jeunes cagoulés au lycée Eiffel, les Mahorais étaient descendus dans la rue durant trois mois pour réclamer plus de sécurité.

Mardi, environ 70 gendarmes dont ceux du GIGN, un hélicoptère et des véhicules blindés légers ont dû intervenir à Dzoumogné, dans le nord de Mayotte, pour mettre fin à des affrontements entre jeunes devant un autre établissement scolaire.

le Jeudi 10 Décembre 2020 à 03:59 | Lu 310 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus