Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Mandat de dépôt pour le danger public



Tahiti, le 17 septembre 2020 - Un homme de 65 ans, jugé en état de récidive légale, a été présenté en comparution immédiate jeudi pour répondre d’une série d’infractions routières. Le 13 septembre dernier, alors qu’il avait bu cinq litres de bières et qu’il venait de "ramasser" deux prostituées, le chauffard avait brûlé un feu rouge, percuté un véhicule dans lequel se trouvait un bébé d’un an, et pris la fuite. Il a été condamné à 12 mois de prison dont quatre avec sursis.
 
Conduite en état d’ivresse sans permis, délit de fuite et non-respect d’un feu rouge. Le prévenu de 65 ans présenté en comparution immédiate jeudi matin s’est attiré les foudres du tribunal pour son degré prononcé d’irresponsabilité. Le 13 septembre, le sexagénaire avait bu plusieurs obus de bière. En fin d’après-midi, il avait rendu visite à sa femme sur le lieu de travail de cette dernière, vendeuse de couronnes de fleurs à Papeete. Déjà bien alcoolisé, l’homme avait ensuite repris son véhicule pour "ramasser" deux prostituées sur la voie publique. Complètement ivre, il avait brûlé un feu rouge sur l’avenue du Prince Hinoi et avait percuté une voiture dans laquelle se trouvait une famille ainsi qu’un bébé âgé d’un an. Alors que le conducteur du véhicule accidenté lui avait demandé de s’arrêter sur le bas-côté, le vieil homme avait pris la fuite. Il avait finalement dû s’arrêter après avoir été ralenti par un autre véhicule et avait été interpellé alors qu’il "tenait à peine debout". Malgré l’annulation de son permis, il avait été en mesure de le présenter aux forces de l’ordre. 
 
C’est donc pour répondre de cette accumulation d’infractions que le vieil homme, jugé en état de récidive légale, a été présenté jeudi en comparution immédiate. Lors de l’ouverture des débats, le président du tribunal correctionnel s’est intéressé à la question du permis de conduire annulé du prévenu. "Pourquoi est-ce que vous conduisiez alors que votre permis était annulé ?". "Je ne sais pas quoi dire", a répondu le prévenu. "Votre permis a été annulé et suspendu sur le plan administratif mais vous avez réussi à le récupérer. Ce sont les mystères de l’administration polynésienne", a ironisé le magistrat. Au regard de la gravité des faits et alors que deux homicides involontaires commis en état d’ébriété devaient être jugés à cette audience, le président du tribunal a souligné la "chance" du sexagénaire. "Il y aurait pu y avoir un vélo ou un piéton. Quand on grille un feu rouge à deux grammes, il peut y avoir des morts !" Ensuite interrogé sur la présence des prostituées dans son véhicule, le vieil homme a confirmé qu’il comptait avoir des rapports sexuels avec elles. "Mais je ne les ai pas payées car ce sont des copines", a-t-il cru bon de préciser.
 

Parcours "ahurissant"

Pour le procureur de la République, qui a requis un an de prison dont cinq mois "maximum" de sursis à l’encontre du chauffard, ce dernier est un "véritable filou qui pense pouvoir duper tout le monde". "Son parcours, durant cette soirée, est ahurissant. Pendant que madame tresse ses couronnes, lui se fait tailler autre chose ! Il a brûlé le feu rouge en accélérant et en faisant fi de tous les éventuels piétons. Et ce, après s'être enfilé cinq litres de bière !"
 
Un portrait peu flatteur pas partagé par l’avocate du sexagénaire, Me Rebeyrol, qui s’est dite "étonnée" par la "teneur" des réquisitions. "Je ne vois pas les choses de cette manière. Mon client a travaillé toute sa vie, il est à la retraite et a un problème avec l’alcool. Le fait qu’il ait recours à des prostituées ou qu’il ne travaille plus concerne sa vie privée. Cela ne nous regarde pas." Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné le prévenu à 12 mois de prison dont quatre avec sursis. Cette peine a été assortie d’un mandat de dépôt. 

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 17 Septembre 2020 à 18:13 | Lu 4361 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:46 Le confinement en "ultime" recours

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus