Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Makatea: Le projet d’exploitation de phosphate est refusé



Philip Christensen, directeur de projet de la SAS Avenir Makatea avait présenté le projet d’exploitation secondaire du phosphate de Makatea à la presse en février dernier.
Philip Christensen, directeur de projet de la SAS Avenir Makatea avait présenté le projet d’exploitation secondaire du phosphate de Makatea à la presse en février dernier.
Un arrêté ministériel en date du 25 avril dernier (publié au Journal Officiel le 2 mai) met un coup d’arrêt au projet australien d’exploitation secondaire du phosphate de Makatea en refusant le permis exclusif de recherche. Mais les opposants au projet restent vigilants.

La victoire a été discrète pour les habitants de Makatea qui s’étaient fermement opposés au projet de réouverture de l’exploitation minière de leur île, à la recherche du phosphate secondaire abandonné sur place depuis plus de 45 ans. Pourtant, ils sont extrêmement soulagés. Le projet porté par un investisseur australien, Colin Randall et sa société Avenir Makatea avait les faveurs du maire délégué Julien Mai, au point que son épouse Manuia Mai est la présidente de la SAS Avenir Makatea. «Un titre honorifique sans détention d’actions et sans rémunération qui revêt un caractère strictement administratif» précise le site Internet de la société (www.avenirmakatea.com). Julien Mai a vu dans ce projet, le moyen de réhabiliter la zone minée de son île jusqu’en 1966 «afin de pouvoir restituer les terres à leurs propriétaires». Sa volonté c’était en quelque sorte de vaincre le mal fait au cœur de Makatea entre 1885 et 1966 par le mal, via une exploitation minière secondaire, histoire de récupérer le phosphate restant et de reboucher les trous. Mais les présentations effectuées par les investisseurs australiens n’ont pas convaincu.

Le rapport remis en mars dernier suite à une enquête publique menée en début d’année a donné un avis favorable à ce permis de recherche en vue d’une exploitation secondaire, mais avec des réserves précises, notamment celle de se limiter aux 859 hectares déjà exploités par le passé (soit déjà un tiers de la superficie de l’île). Des incohérences sont pointées entre les annonces faites aux propriétaires terriens ou habitants de Makatea et la présentation technique des dossiers. Aussi, le Comité des mines réuni le 5 avril dernier donne un avis défavorable.

La suite est logique, même si l’avis du Comité des mines n’est que consultatif, les ministres réunis en conseil le 24 avril refusent d’accorder «le permis exclusif de recherche relatif à l’étude du potentiel d’exploitation du phosphate de l’île de Makatea». Sans ce permis exclusif de recherche (PER) aucune étude fouillée ne peut être menée : l’exploration qui aurait pu démarrer dès le second semestre 2013 n’aura pas lieu et la date d’une ouverture d’une exploitation minière en 2015 est caduque. Selon Julien Mai, la notification de ce refus n’est pas encore parvenue aux investisseurs australiens qui demanderont certainement des explications motivées.



Rédigé par ML le Samedi 11 Mai 2013 à 05:46 | Lu 3997 fois






1.Posté par Wilfrid POMARE le 11/05/2013 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

E'ere ana'e o Colin Randall e te teiete Avenir Makatea o tei horo no teie fa'atito ra'a matete, te vai ato'a nei ho'ê teiete no Tahiti nei, no Porinetia farani nei o "PROSPECTIVES" tôna i'oa.
I roto i te fa'a au ra'a a Avenir Makatea, oia ana'e te fatu teiete no teie matete heru ra'a repo phosphate i Makatea aore roa te mau fatu henua i haapa'o roa ae hia, i roto te faufa'a no teie heru ra'a repo phosphate i Makatea.
I roto i te anira'a a te teiete PROSPECTIVES, i te hau henua nei, ua horo'a te teiete PROSPECTIVES, 20% na te mau fatu henua no Makatea e te mau taatira'a fatu henua ato'a no Makatea. o te vahi ta'a ê ia i roto na teiete e piti: o Avenir Makatea e o PROSPECTIVES, teiete no te henua nei tei fa'atere hia te tamarii tahiti.
Aore roa te anira'a a te teiete PROSPECTIVES no te henua nei, i tau'a rii ae hia na teie fa'atere ra'a hau henua. To'u ia pe'ape'a i tei mahana.
Te hinaaro nei tatou e f'a'a tupu i te ohipa no to tatou henua, te fa'a faufa'a ore hia râ, to taou parau, a tae ho'i ê.
Eita roa te teiete PROSPECTIVES e vaiho i tei ohipa mai te reira i te huru, e tauto'ô â ôna, piha'i iho i te fa'atere ra'a hau henua api e ti'a mai i teie mau mahana i muri nei i a tatou, no t...

2.Posté par TETUANUI Monil le 12/05/2013 07:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eita e aita matou to roto i tera manao to Randall ma e to wilfrid POMARE ma e tuhaa nainai roa ta te mau fatu fenua !
Na matou teie tumu vi, eita roa matou e faarii faahou ia pafai hia teie tumu vi na te tahi e aita ra na te mau mao rarahi no rapae mai aita ra no te fenua nei ! E parau tomite raa ta matou § e PARAU FATURAA TA MATOU ! E parau apaparaa ta matou !
O TA MATOU I ANI , 51 pour cent na matou ! C'EST A PRENDRE OU A LAISSER !
E ERE TEIE PARAU NO MAKATEA ANAE !
NO TE MAU ONA TINITO ATOA AITA RA TE TAHI ATU MAU ONA O TE HINAARO RA E HAERE MAI I HAO aita ra i MATAIVA aita ra i TUPAI ! HOE ANA'E FAANAHORAA ! UA MONI HIA TE MAU POPAA E TE MAU TINITO I NIA I TA TATOU FAUFAA ! UA RAVAI TE RA PROFITER RAA !
51pour cent na te mau fatu fenua ! 49 pour cent na te hau fenua e te mau ona !
UA NAVAI ROA MATOU I TE MATAITAI NOA RAA I TE MAU TAATA EE I TE PAFAI NOA RAA I TA MATOU VI !
MEA RAHI ATOA TE MAU TAATA EE I ROTO I TO TATOU FENUA HOE A MANAO TO RATOU E TE MAU ONA NO RAPAE MAI !
aITA MATOU E PARAU RA E EITA MATOU E FAARII IA FAAHOTU HIA TO TATOU FENUA : IA FAATURA HIA RA TE FATU FENUA E TIA AI !
Monil Tetuanui

3.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 12/05/2013 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

beaulieu
On peut être pour ou contre, mais tant que le projet d'exploitation n'aura pas d'explications détaillées sur la façon dont ils comptent (les exploitants) s'y prendre pour remettre le site en état au fur et à mesure de l'exploitation, la majeure partie des propriétaires s'y opposeront, Il ne s'agirait pas d'envoyer sur l'îles des saloperies, que ce soit des plantes ou des animaux qui seraient véhiculés avec les apports de remblais, sans parler des risques de pollution de la nappe phréatique.
Maintenant si le projet est abandonné, je pense qu'il y a quand même des possibilités d'exploitation autres, (tourisme, pêche, agriculture.) la combinaison des trois pourrait faire revenir des jeunes sur l'île. A l'heure ou nous devons nous prendre en main, ce serait bien.

4.Posté par Popoti le 13/05/2013 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si je me réfère aux explications donnés par Mr BRILLANT sur le fait qu'une autorisation de recherche incluait, de fait, une autorisation d'exploitation exclusive par cette Société. On comprend le motif du refus et il n'y a pas d'autre explication à donner.

5.Posté par fiututafaè le 13/05/2013 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On attendait avec impatience la parution de cet arrêté au JOPF, et je peux vous dire que je suis satisfaite, mon équipe et moi même. Je profite de remercier du fond du coeur, ceux qui nous ont aidé dans ce combat, à savoir les scientifiques, les propriétaires de terres, la famille, les amis, et les sympathisants. Mr. Bryant que je remercie au passage n'est pas rentré dans le détail, mais c'est également l'impact estimé minime par la sas avenir makatea, de l'exploitation envisagée à terme, avec des impacts à priori beaucoup plus importants et les nombreuses incohérences lors de la présentation du projet qui ont fait basculés la balance
Et comme l'écrit JP Beaulieu, pour sortir Makatea de cette léthargie, d'autres projets moins désastreux pourrait convenir. Sur l'île on ne compte qu'une vingtaine de jeunes sans emploi, ils ont un petit revenu grâce à la pêche, au coprah et les kaveus. C'est dire qu'ils ne sont pas à plaindre. Ce qui a été désolant, ce sont les promesses faites à ces jeunes afin qu'ils adhèrent au projet. 80% n'ont même pas leur DNB? Qu'on arrête de faire l'autruche, ce qui a motivé les investisseurs et le reste c'est l'argent.
Makatea a des atouts : vestiges indust...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués