Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mahinui Temarii élu à la tête du RTP-ARO nō Pōrīnetia (MàJ)



Mahinui Temarii prend les rênes de cette nouvelle confédération.
Mahinui Temarii prend les rênes de cette nouvelle confédération.
PIRAE, le 17 août 2018 - Cette nouvelle confédération a vu le jour vendredi matin, après plusieurs mois de négociations entre différents leaders syndicaux au fenua. Son nom est RTP-ARO nō Pōrīnetia (Rassemblement des travailleurs polynésiens – 'Āmuitahira'a o te mau rave 'ohipa nō Pōrīnetia). Après la validation des statuts, Mahinui Temarii a été élu à l'unanimité au poste de secrétaire général.

Une nouvelle confédération syndicale est née au fenua, il s'agit du "Rassemblement des travailleurs polynésiens – 'Āmuitahira'a o te mau rave 'ohipa nō Pōrīnetia (RTP-ARO nō Pōrīnetia)".

Cette nouvelle confédération est le résultat de plusieurs mois de travail et de négociations entre divers secrétaires généraux, telle que la manutention portuaire (Mahinui Temarii), O Oe To Oe Rima (Atonia Teriinohorai), la Fraap (Jean-Paul Urima), le syndicat autonome des employés de la direction de l'agriculture (Teddy Tearoha) ou encore la Cosac Faa'a (représentée par Vatea Heller).

Leur objectif principal est de "rassembler des hommes de valeur autour des valeurs syndicales pour l'intérêt général", assure Vatea Heller, vice-président de la Cosac Polynésie, le syndicat des fonctionnaires communaux. Et de poursuivre : "Certains n'ont pas encore compris, et j'espère qu'ils comprendront bientôt, parce qu'à force de se battre entre nous ici en Polynésie, on est en train de décrédibiliser le monde syndical. Alors que ce sont des valeurs républicaines inscrites dans la constitution et ce sont des valeurs qui vont aider tout le monde, puisque ce sera un contre-pouvoir."

MAINTIEN DES ORGANISATIONS SYNDICALES

Tout ce beau monde a donc décidé de se réunir, mais, chacun gardera sa propre base. "C'est une affiliation simple à la nouvelle structure que nous venons de monter, ce qui va nous permettre de ne pas avoir à faire le parcours du combattant pour obtenir une intersyndicale", explique Vatea Heller.

Du coup, aucun syndicat ne sera dissout, mais tous seront affiliés au RTP-ARO nō Pōrīnetia.

À l'unanimité, l'assemblée présente vendredi matin, a élu Mahinui Temarii à la tête de cette nouvelle confédération, pour une durée de trois ans. Les secrétaires généraux seront donc les adjoints, sauf Atonia Teriinohorai. "Mon statut ne me le permet pas". En effet, étant donné que O Oe To Oe Rima est déjà une confédération, il est donc impossible à son secrétaire général d'occuper un poste similaire au sein d'une autre confédération. "Je vais réunir mon bureau et on prendra une décision pour l'affiliation. Mais, je fais partie des membres fondateurs".

Reste à savoir désormais, vers quel syndicat métropolitain se tournera le RTP-ARO nō Pōrīnetia. Des rumeurs parlent de la CGT, à laquelle est affiliée O Oe To Oe Rima. La décision sera prise prochainement.

Pour l'heure, cette nouvelle confédération a déjà des dossiers à défendre, telle que la Protection sociale généralisée (PSG). "Nous sommes d'accord avec le président pour qu'il y ait une réforme, mais on ne veut pas qu'il décide pour nous", prévient Mahinui Temarii, secrétaire générale du RTP-ARO nō Pōrīnetia.

Le RTP-ARO nō Pōrīnetia regrouperait plus de 8 000 salariés polynésiens.



Rédigé par Corinne Tehetia le Vendredi 17 Août 2018 à 09:43 | Lu 2445 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués