Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Lycée de Taravao : le sort de l'élève toujours en suspens



À l'heure où nous rédigions cet article, Christelle Lehartel ne s'était pas encore positionnée.
À l'heure où nous rédigions cet article, Christelle Lehartel ne s'était pas encore positionnée.
TARAVAO, le 26 décembre 2018 - Début décembre, un lycéen en classe de seconde a frappé sa professeure de Physique-chimie, parce que celle-ci voulait lui confisquer son téléphone portable. Si le conseil de discipline de l'établissement a décidé d'exclure cet élève pour une durée de 15 jours, la ministre, de son côté, n'a pas encore tranché.

La ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel doit se prononcer, sur l'exclusion définitive de l'élève qui a frappé sa professeure de Physique-chimie, au lycée de Taravao, début décembre. Mais cette décision tarde à venir. Ce mercredi, la Direction générale de l’Éducation et des Enseignements (DGEE) assurait qu'ils avaient tous les éléments nécessaires en leur possession et que la ministre devait se prononcer dans la journée. Cependant, l'instruction a pris plus de temps que prévu, surtout que deux éléments importants doivent être pris en compte, l'avenir du jeune et la santé de l'enseignant.

À l'heure où nous rédigions cet article, Christelle Lehartel ne s'était pas encore positionnée. Nous reviendrons sur cette affaire, dans les jours à venir.

En attendant, nous avons rencontré trois jeunes qui ont bien voulu donner leur avis à ce sujet.


Jean-Christophe Viriamu
BTS électrotechnique à Taaone

"C'est juste une question d'éducation"


"Parfois, cela peut être utile, et des fois, non, parce que tu ne seras pas concentré pour les cours. Des fois, il y a des cours qui sont sur internet, donc là, c'est utile. Si c'est dans ce cadre-là, ça ne me dérange pas.
Au sujet de ce qui s'est passé à Taravao, je ne pense pas que cela soit dû à son téléphone. C'est juste une question d'éducation, après, il y a la mentalité aussi de cet élève à voir.
"


Tutia, 20 ans
3è année de Licence Eco-gestion à l'UPF

"Faites du sport pour vous défouler"


"Je crois qu'à l'université, c'est utile parce qu'on a tous nos cours en ligne et on a besoin d'un téléphone, d'une tablette ou d'un ordinateur. Après dans les autres établissements scolaires, je pense qu'il ne faut pas exagérer non plus. Les parents ont leur part de responsabilités aussi. Il faut qu'ils parlent avec leurs enfants. Tout est une question d'éducation. Et puis, je dirai à ces jeunes qui sont violents en cours de se calmer, sinon faites du sport pour vous défouler."


Jean-Marc, 16 ans
LEP d'Uturoa

"Pour moi, ce n'est pas bien de faire cela en cours"


"Pendant les cours, je trouve que c'est perturbant. On a du mal à se concentrer avec un téléphone portable en cours. Pour moi, ce n'est pas bien de faire cela en cours. Chez nous, on n'utilise pas les téléphones portables en cours, c'est interdit. Et c'est normal, sinon les élèves ne seront pas concentrés.
Personnellement, je pense que l'élève a eu tort de faire cela. C'est plutôt à lui d'obéir à son professeur. J'aimerai dire aux jeunes d'écouter leurs professeurs et de respecter les règles."


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 26 Décembre 2018 à 15:51 | Lu 526 fois

Tags : EDUCATION





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués