Tahiti Infos

Lorenzo Avvenenti a dompté Skeleton Bay


Skeleton Bay, une des vagues les plus longues du monde © Chris Rogers
Skeleton Bay, une des vagues les plus longues du monde © Chris Rogers
PAPEETE, le 8 août 2019 - Après le Mexique et l'Indonésie, le free surfeur Lorenzo Avvenenti était en Namibie le week-end dernier pour une session d'anthologie à Skeleton Bay, une vague tubulaire réputée pour être une des plus longues au monde. Voyage interminable, cinq planches cassées, nage dans un fort courant dans des eaux où vit le grand requin blanc… Le récit.
 
A l’instar de Tikanui Smith, Tereva David ou Matahi Drollet, Lorenzo Avvenenti est un free surfeur, un chasseur de grosses vagues.
Il a récemment enchaîné divers surf trips vers des destinations exotiques : Puerto Escondido au Mexique puis Desert Point et Kandui en Indonésie. C'est là qu'il se trouvait lorsqu'il a appris qu’une grosse houle se dirigeait vers la Namibie. "4m50, la bonne direction, le bon degré, le bon vent… J'ai toujours voulu surfer cette vague et j'ai sauté sur l'occasion” raconte-t-il.

Le voyage pour arriver jusqu'en Namibie a été particulièrement difficile. A cause du brouillard, son avion a du rebrousser chemin et revenir à Johannesburg, en Afrique du Sud où il a dû passer la nuit. Lorenzo débarque à Skeleton Bay au même moment que le swell tant espéré. “J'ai même enfilé ma combi dans le taxi. Arrivé sur la plage, la vision était incroyable.” Une fois dans l’eau… SB

Une aventure hors du commun © Alan Van Gysen
Une aventure hors du commun © Alan Van Gysen
Parole à Lorenzo Avvenenti :
 
Comment s'est déroulée cette session ?
"J'ai commencé direct avec ma plus grande planche à quatre quilles, c'est ce qui va le plus vite. Personne à l'eau, que deux-trois gars qui marchent sur la plage. J'ai compris pourquoi ensuite, car les vagues étaient énormes et c'était très difficile de passer la barre. J'ai mangé, mangé et réussi à passer la barre finalement. Dès la première vague, je n'arrivais pas à croire ce que je vivais, ce que je voyais. La puissance des vagues m'a étonné."
 
Skeleton Bay est réputée être une vague très longue…
"J'ai tubé tout le long sur ma première vague, un tube de malade. Une des meilleures sessions de ma vie. Je crois vraiment que le spot de Skeleton Bay, en Namibie, qui s'appelle en réalité Donkey Bay, est la meilleure vague au monde après Teahupo'o. Une expérience incroyable qui m'a fait oublier tous les problèmes du voyage. J'ai pu scorer toute l'après-midi car c'était une houle montante."
 
Tu-as cassé plusieurs planches ?
“Cela faisait peur et les barrels étaient heavy. J'ai cassé trois planches en deux heures et le lendemain j'ai cassé deux autres planches. Il y a des requins partout là-bas, donc à chaque fois que je cassais une planche, je me retrouvais à la nage dans un courant de malade avec de drôles idées qui me passaient par la tête. C'était hyper dur pour rentrer au bord, il n'y avait pas de jet ski, personne pour m'assister.”
 
On peut parler d’une session mémorable ?
“Oui. Le lendemain, les vagues ont baissé mais il y avait toujours six à huit pieds (ndlr 2m à 2m50). On s'est éclatés avec les copains mais je retiendrais surtout la première journée. Je suis apparemment le premier Tahitien à avoir surfé Skeleton Bay. Il n'y avait pas eu une houle comme ça depuis cinq ans. Je suis vraiment heureux d'avoir vécu ça et de rentrer dans la légende de Donkey Bay.”

Rédigé par SB le Jeudi 8 Août 2019 à 16:53 | Lu 2498 fois