Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Les usagers du Terevau appellent à la "paix" dans la société



Tahiti le 13 février 2021 - Les usagers et abonnés du Terevau s'inquiètent des remous au sein de la société et demandent aux gérants de "trouver un consensus", notamment pour éviter de devoir payer un double abonnement lorsque le Terevau Piti naviguera avec le Terevau.
 
Les abonnés du Terevau sont inquiets et ont décidé de s'organiser en collectif. Ils appellent les actionnaires et gérants de la SNGV Terevau et de la SAS Terevau Piti à "trouver un consensus", au travers d'un courrier déjà signé vendredi par une centaine d'usagers et d'abonnés. L'objectif principal est d'éviter aux clients de payer deux abonnements pour les deux bateaux, lorsque le Terevau Piti sera en service aux côtés du Terevau, en raison du schisme entre les gérants des deux sociétés. "Avec le concurrent on paie un abonnement et vous pouvez prendre n'importe quel des deux bateaux", explique un porte-parole du collectif des abonnés, Hiro Kelley, qui rappelle qu'initialement -soit avant les bisbilles entre les co-gérants- il était prévu qu'un seul abonnement suffise pour les deux navires…
 
Hiro Kelley dit regretter que "la belle histoire du Terevau" en soit aujourd'hui arrivée là. Il rappelle que les trois anciens employés de la compagnie concurrente, Aremiti, avaient monté la SNGV Terevau en mettant "leur terre et leur vie à risque pour acheter le Terevau". "C'est une belle histoire de réussite entre trois associés", regrette Hiro Kelley qui affirme avoir découvert, en même temps que les autres usagers, que les actionnaires n'étaient pas les mêmes pour les deux navires. "On était tous surpris quand Tino (le capitaine et ex-gérant du Terevau, NDLR) a été limogé de son poste".
 
"Faire la paix"
 
A sein du collectif, on regrette le "climat pas tellement serein au niveau des employés". Et dans le courrier destiné aux actionnaires du Terevau, les abonnés leurs demandent "s'il y a un moyen pour eux de faire paix, car nous voulons continuer cette belle histoire". "On fait appel à la paix, car nous aimerions continuer à naviguer avec les Terevau", précise Hiro Kelley. Il regrette "les disputes" au sein des actionnaires, qui pourraient même conduire à la mise en place de deux guichets séparés pour les deux navires et les deux sociétés… Le collectif affirme que certains abonnés du Terevau ont quitté le navire pour aller chez le concurrent. "Ils ne comprennent pas ce qui se passe", assure Hiro Kelley.
 
Rappelons qu'en décembre dernier, Tahiti Infos révélait les "remous" au sein de la SNGV Terevau. Tino Fa Shin Chong, alors capitaine et gérant de la société, avait été démis de ses fonctions lors d'une assemblée générale des actionnaires. Ce dernier a depuis été remplacé par son ancien chef mécanicien, Maui Tetu, qu'il venait de licencier, et par une autre actionnaire, Heifara Faura. Depuis les relations entre ces actionnaires ne se sont pas améliorées. Sollicitées ce week-end, ces différents gérants et actionnaires sont restés injoignables.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Dimanche 14 Février 2021 à 14:41 | Lu 5314 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mai 2021 - 20:44 ​Dresser les chiens détecteurs au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus