Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les représentants demandent à l'Etat de reconnaître 7 nouvelles formations



PAPEETE, le 6 juillet 2018. Les représentants à l'assemblée ont adopté jeudi une délibération pour demander que sept formations, délivrées par le Centre de Formation Professionnelle des Adultes de Polynésie, soient reconnues par l'Etat. Ce qui donnerait une valeur supplémentaire à ces formations.


L’Assemblée de la Polynésie française a adopté jeudi une délibération demandant la reconnaissance par l’État de sept titres professionnels délivrés par la Polynésie. Cette démarche vise à assurer aux salariés et travailleurs indépendants polynésiens une garantie supplémentaire de compétence vis-à-vis de leur employeur ou de leur clientèle. Elle permet également aux titulaires de ces titres reconnus par l’État d'exercer leur activité professionnelle en France comme dans les autres territoires de la République. Enfin, elle leur donne la possibilité de se présenter à des concours de la fonction publique.

Sur 37 titres professionnels créés depuis 2012, 28 ont fait l'objet d'une reconnaissance par l’État. Les nouveaux titres professionnels concernés par la demande sont ceux d'agent magasinier, d’assistant chef de chantier gros œuvre, de plaquiste, ou encore de mécanicien automobile pour ne citer qu’eux.

La préparation à l'obtention de l'ensemble de ces titres professionnels créés par le Pays est effectuée par le centre de Formation Professionnelle des Adultes (CFPA) qui évalue la maîtrise des compétences nécessaires à l'obtention des titres.

De 2013 à 2017, sur 37 titres professionnels créés par la Polynésie, 27 ont donné lieu à des sessions de formation, pour une moyenne annuelle de près de 300 stagiaires, tous titres confondus, soit près de 1 200 stagiaires sur la période. Plus de 1 000 personnes ont obtenu un titre professionnel. Le niveau d'insertion des stagiaires sortants titulaires d'un titre de niveau V s'est élevé, en 2017, à 80%. Ce chiffre illustre la grande utilité de ce dispositif.

Afin de renforcer les titres professionnels existants, le CFPA a également créé des qualifications complémentaires, notamment dans le domaine de la sécurité au travail, afin de rendre les stagiaires employables immédiatement et ainsi dispenser les entreprises de la préparation de formations qualifiantes après le recrutement.

Ces qualifications complémentaires ont pu être financées, d’une part, grâce au partenariat conclu avec le Contrat de ville, pour les stagiaires issus des quartiers dits « prioritaires », et d’autre part, grâce aux fonds propres du CFPA, pour les autres catégories de stagiaires.
Cet effort est ainsi venu s’ajouter à la synergie existant entre le CFPA, le SEFI et le RSMA, qui vise à augmenter davantage le niveau d’insertion des stagiaires en 2018.




Les 7 titres prévus par la délibération

Les 7 titres prévus par la délibération concernent les domaines suivants
• le magasinage avec un titre, celui d'agent magasinier ;
• le bâtiment avec 3 titres, ceux d'assistant chef de chantier gros œuvre, de chef d'équipe aménagements-finitions et de plaquiste
• la mécanique automobile avec deux titres, ceux de mécanicien automobile et de technicien électromécanicien automobile ;
• l'énergie avec un titre, celui de monteur-dépanneur en climatisation.

le Vendredi 6 Juillet 2018 à 10:48 | Lu 469 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués