Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les mésaventures à la station du Mont Hutt continuent


WELLINGTON, 13 août 2010 (Flash d'Océanie) – La station de sports d’hiver du Mont Hutt (île du Sud) n’en finit pas de connaître des incidents en série depuis le début de cette saison : après plusieurs décès depuis le début de la saison, dont le dernier remonte au vendredi 6 août 2010, puis une avalanche qui a causé une fermeture momentanée de tout le site, mardi, ce sont plus de douze cent skieurs, dont trois cent enfants, qui ont été forcé, jeudi soir, à passer la nuit sur la montagne, dans des abris de fortune, en raison de la fermeture des routes d’accès.


Les mésaventures à la station du Mont Hutt continuent
Les routes n’ont pu rouvrir que vendredi dans la matinée (aux environs de dix heures locales, GMT+13), permettant une évacuation progressive des personnes se trouvant sur le site et qui avaient dû faire contre mauvaise fortune bon cœur en passant la nuit dans les deux restaurants-cafétérias de la station, à l’Ouest de la ville de Christchurch, rapporte la radio nationale.
La raison de ce blocage était, cette fois-ci, des vents extrêmement violents pouvant atteindre, selon les services locaux, des pointes de deux cent kilomètres heure en rafales.
Ces conditions météorologiques ne permettaient plus de garantir la sécurité sur les routes d’accès à la montagne, en raison d’une très mauvaise visibilité.

Interminable série noire

En début de semaine, une avalanche avait déjà causé une fermeture momentanée de tout le site.
L’incident, dont l’origine n’a pas été formellement établie, a eu lieu sur la face Sud de la piste Canterbury, a précisé le directeur de la station David Wilson.
Les quelque deux mille clients de la station avaient alors très rapidement reçu pour consigne de rejoindre les parkings afin que l’administration de la station puisse effectuer un décompte.
Tous les systèmes de remontée mécanique avaient, entre-temps, été arrêtés.
Les pistes du Mont Hutt ont connu ces derniers jours d’importantes chutes de neige fraîche (plus d’un mètre depuis ce week-end, surtout dimanche), qui sont venues se superposer aux neiges plus anciennes, augmentant ainsi le risque potentiel d’avalanches.
Depuis le début de la saison, en juin, trois skieurs ont trouvé la mort sur le même site.
Le dernier en date est un snowboarder d’une trentaine d’années originaire de Christchurch : il a trouvé la mort vendredi 6 août 2010 après avoir fait une chute de trois cent mètres en-dehors des pistes.
En juillet 2010, une femme de 54 ans, elle aussi originaire de Christchurch, est décédée alors qu’elle effectuait du ski hors piste en compagnie de sa fille.
Le premier accident mortel de la saison avait eu lieu le 18 juin 2010, dans la même station.
Une jeune Américaine de 21 ans a succombé à ses blessures après être tombée dans une crevasse en faisant du ski hors piste, en-dehors des limites autorisées.
Le Mont Hutt n’avait pas connu de tels taux de mortalité sur ses pistes depuis cinq ans.

Appels à la responsabilité

Depuis l’ouverture de la saison de ski, en Nouvelle-Zélande, les guides de montagne et responsables de nombreuses stations multiplient leurs appels à la prudence, à la vigilance et au respect des normes de sécurité.
Les autorités ont aussi rappelé que les amateurs de montagne devaient, avant de se lancer dans une expédition ou une randonnée, s’assurer que leur état de santé le permettait.
« Les gens doivent absolument être réalistes au sujet de leurs capacités et des conditions dans lesquelles ils s’engagent. De toute évidence, ces deux paramètres doivent être au même niveau », a estimé dès le mois dernier Andrew Hobman, du conseil de sécurité en montagne.
Autre problème : le ski hors piste.
« Quand vous dépassez la limite, il faut être prêt à accepter le risque », enchérissait alors David Wilson, directeur de la station de Mont Hutt.
Vendredi, en Nouvelle-Zélande, des cérémonies de commémoration devaient avoir lieu en souvenir de la pire tragédie de montagne, survenue il y a exactement vingt ans, sur le Mont Ruapehu (centre de l’île du Nord), qui est aussi l’une des autres destinations favorites des skieurs.
Six personnes, des soldats de l’armée néo-zélandais, avaient trouvé la mort, pris dans un blizzard.
N’ayant pu rejoindre l’abri le plus proche et sans radio pour donner l’alerte, ils faisaient partie d’une expédition qui comprenait une douzaine de personnes.

pad



Rédigé par PaD le Jeudi 12 Août 2010 à 14:27 | Lu 533 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués