Tahiti Infos

Les limitations de rassemblement en partie déplafonnées


Les dispositions en vigueur concernant les activités cultuelles sont inchangées : distance d’un mètre entre les personnes lors des offices religieux ; 75 personnes maximum autorisées lors des cérémonies funéraires ; 15 personnes maximum autorisées lors des veillées funéraires dans les lieux publics.
Les dispositions en vigueur concernant les activités cultuelles sont inchangées : distance d’un mètre entre les personnes lors des offices religieux ; 75 personnes maximum autorisées lors des cérémonies funéraires ; 15 personnes maximum autorisées lors des veillées funéraires dans les lieux publics.
Tahiti, le 1er juillet 2021 - Plus de limitation de capacité d'accueil dans les bars et restaurants, les spectacles et festivals de plein air, les chapiteaux et fêtes foraines ou pour les rassemblement sur la voie publique : un arrêté publié jeudi par le haut-commissaire vient assouplir les mesures de restrictions sanitaires applicables en Polynésie.

Dans le cadre de la sortie de l’état d’urgence sanitaire, le haut-commissaire Dominique Sorain et le président Fritch ont décidé, à travers une stratégie de réouverture progressive et adaptée, de poursuivre l’allègement des mesures applicables sur le territoire.
Ce dispositif de mesures évolutif doit permettre à tous les Polynésiens de progressivement retrouver une vie économique et sociale, tout en maintenant la vigilance collective puisque l’épidémie persiste encore.

Dans ce contexte et conformément à l’arrêté un arrêté du haut-commissaire publié jeudi, les mesures suivantes s’appliquent jusqu'au 31 juillet sur l'ensemble du territoire.
  1. Concernant l’accueil dans les établissements recevant du public
La réouverture progressive des établissements recevant du public engagée depuis la fin du mois de mars se poursuit. Elle est accompagnée de protocoles sanitaires adaptés et organisée en fonction de la nature des établissements recevant du public.
Au regard de la situation sanitaire du territoire, ce dispositif évolue à nouveau tel que : 

- Bars et les restaurants :
Le protocole d’accueil du public est levé pour ce qui concerne les dispositions suivantes : le nombre de personnes par table n’est plus limité et l’espacement d’au moins un mètre entre les tables n’est plus obligatoire.
Demeure applicable l’obligation pour les clients d’être assis et de porter le masque lors des déplacements.

- Établissements sportifs :
  • De plein air : l’accueil du public est autorisé en configuration assise, sans limitation des capacités d’accueil du public.
Le port du masque est obligatoire. Les activités de restauration demeurent interdites.
  • Couverts : la règle en vigueur d’une place laissée vide entre chaque personne ou groupe de personnes dans la limite de six est maintenue.
Le port du masque est obligatoire. Les activités de restauration demeurent interdites.
En complément à Tahiti, Moorea et aux ISLV, le protocole d’accueil du pratiquant limité à 4 m² ou 16 m² par pratiquant selon la nature des pratiques sportives est également maintenu.

- Salles de spectacle de plein air et chapiteaux : l’accueil du public est autorisé en configuration assise, sans limitation des capacités d’accueil du public.
Le port du masque est obligatoire.

- Salles de spectacle couvertes (dont salles des fêtes et polyvalentes) : l’accueil du public est autorisé en configuration assise et la règle en vigueur d’une place laissée vide entre chaque personne ou groupe de personnes dans la limite de six est maintenue.
Le port du masque est obligatoire.
 
  
- Foires-expositions, marchés aux puces et vides greniers :
L’accueil du public est autorisé sans limitation des capacités d’accueil du public.
Le port du masque est obligatoire.

Les activités de restauration sont autorisées dans le respect des conditions applicables aux bars et restaurants (places assises, port du masque), et sous réserve d'être installées dans une zone dédiée et séparée, pour toutes les salles de spectacle, les foires et les marchés aux puces.

- Fêtes foraines :
L’accueil du public est autorisé sans limitation des capacités d’accueil du public.
L’obligation de porter le masque et de respecter les gestes barrière est maintenue.

- Discothèques :
En métropole, la réouverture des discothèques est conditionnée par la mise en place d'un protocole sanitaire expérimental qui repose sur la présentation du “pass sanitaire'' à l’entrée. Ce dispositif permettra de définir les conditions de sécurité adaptées à la configuration de ces lieux de rassemblements festifs. Ce n’est qu’à l'issue de cette expérimentation menée à compter du 9 juillet, qu’un point d’étape sera réalisé avec les professionnels concernés pour envisager sa généralisation.
A ce stade, en Polynésie française, les discothèques demeurent donc fermées.
 
2. Concernant les activités réglementées :

Comme pour les établissements recevant du public, les rassemblements dans l’espace public font l’objet de dispositions assouplies.
Les festivals de plein air :
- Les places debout demeurent interdites.
- Les places assises sont autorisés, sans limitation d’accueil du public. Le port du masque est obligatoire. Les activités de restauration y sont autorisées, sous réserve d’être séparées des autres activités et dans le respect des conditions applicables aux bars et restaurants (configuration assise, port du masque).

Les dispositions en vigueur concernant les activités cultuelles sont inchangées :
- distance d’un mètre entre les personnes lors des offices religieux ;
- 75 personnes maximum autorisées lors des cérémonies funéraires ;
- 15 personnes maximum autorisées lors des veillées funéraires dans les lieux publics.
Enfin, l’organisation des bingos et combats de coq n’est plus strictement interdite en raison de la situation sanitaire, mais l’obligation de respecter la réglementation propre à ces activités, ainsi que les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale demeure.
 
3.  Concernant les rassemblements sur la voie publique :
La limitation à 25 personnes pour les rassemblements sur la voie publique est levée.

Ces mesures sont applicables jusqu’au 31 juillet 2021 et demeurent réversibles en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.
Ce dispositif de mesures réglementaires s’inscrit dans la stratégie globale de lutte contre le Covid-19 qui s’appuie sur la campagne de vaccination, sur le maintien des gestes barrière, ainsi que sur le port du masque dont les conditions ont été modifiées le 20 juin dernier. Le port du masque est depuis obligatoire dans les lieux publics fermés ainsi que dans les espaces publics à forte concentration de personnes.

Rédigé par Avec communiqué le Jeudi 1 Juillet 2021 à 11:58 | Lu 1393 fois