Tahiti Infos

Les jeunes pour "booster" la vaccination


Tahiti, le 14 juin 2021 - Les adolescents âgés de 12 à 15 ans sont éligibles au vaccin Pfizer-BioNTech depuis le samedi 12 juin. Ouvert le jour même, le vaccinodrome éphémère de la mairie de Punaauia a permis de vacciner 158 jeunes. Le responsable de la plateforme Covid-19, Manutea Gay, estime que cette évolution va permettre de "booster" la vaccination au fenua.
 
Samedi 12 juin, le vaccinodrome de la mairie du Punaauia a permis de vacciner 1 015 personnes (343 doses de Janssen, 672 doses de Pfizer). Parmi elles, 158 jeunes âgés de 12 à 15 ans et éligibles depuis le jour même, ont reçu la première dose du vaccin Pfizer. Ces derniers pourront compléter leur schéma vaccinal et se voir injecter leur deuxième injection lors du retour du vaccinodrome de la mairie de Punaauia le samedi 10 juillet prochain.
 
Ceux qui souhaitent recevoir la première dose du vaccin Pfizer peuvent se rendre dans les centres de vaccination permanents, qui sont désormais tous disposés à vacciner les enfants âgés de plus de 12 ans. Pour être autorisés à être vacciner, les mineurs doivent être accompagnés d'un parent et munis d'un accord parental signé. Cette évolution de tranche d'âge est importante alors que la vaccination marque le pas en Polynésie française.  
 
Initiatives dans les quartiers "non-vaccinés"
 
Si la vaccination s'essouffle depuis plusieurs semaines, Manutea Gay, le responsable de la plateforme Covid-19, considère que ce n'est pas le cas de la campagne de vaccination. "Nous avons répondu à la demande de la population avec des centres de vaccination ouverts toute la semaine et des vaccinodromes éphémères. On s'oriente désormais vers une stratégie complémentaire en décidant de se rendre dans les quartiers prioritaires, ceux dans lesquels la population ne se déplace pas pour se faire vacciner". Deux opérations sont d'ailleurs prévues mardi et mercredi avec le vaccin Janssen pour les personnes majeures : Mardi 15 juin de 8h30 à midi et de 13 heures à 15 heures à la maison des jeunes de Arue et mercredi 16 juin de 13 heures à 17 heures à la maison paroissiale protestante de Epene Etera à Mahina. 
 
Couverture vaccinale maximale
 
Pour comprendre ce ralentissement de la vaccination, la plateforme Covid et le ministère de la Santé, associés aux guides sanitaires et au Dr Philippe Biarez, médecin en chef de l'hôpital de Afareaitu à Moorea, élaborent actuellement une enquête. L'objectif de cette dernière : interroger les habitants qui ne se vaccinent pas pour connaître leurs raisons. "Avoir une réponse plus scientifique", précise Manutea Gay avant de conclure : "Le fait d'avoir baissé l'âge devrait permettre de booster, d'atteindre une couverture vaccinale maximale. Mais il n'y a pas que ça, il faut continuer la promotion de la vaccination et expliquer pourquoi il faut une protection individuelle pour assurer une protection collective".

Rédigé par Etienne Dorin le Lundi 14 Juin 2021 à 18:58 | Lu 830 fois