Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les initiatives polynésiennes à l'honneur sur Public Sénat



David Martin et le caméraman Gautier Delobette en tournage à Moorea.
David Martin et le caméraman Gautier Delobette en tournage à Moorea.
PARIS, le 29 décembre 2017. Une série de reportages courts mettant en valeur les outre-mer est diffusée sur Public Sénat depuis le début du mois de décembre. Quatre reportages sont consacrés à la Polynésie.


En métropole, l'image des outre-mer et de la Polynésie se réduit souvent au lagon bleu et aux jolies vahine. Pour mettre fin à ces images d'Epinal, le journaliste et producteur David Martin, en charge de développement des longs formats au sein de la société lilloise Cercle Bleu a eu l'idée de proposer des reportages courts mettant en valeur les outre-mer. Mais au contraire de ce qui est souvent fait, ce ne sont pas uniquement les paysages qui sont mis en avant. Les reportages présentent les atouts de l’Outre-mer à travers ses entrepreneurs, son environnement, son patrimoine culturel et ses énergies renouvelables. "Positive Outre-mer ce sont 23 modules de deux minutes pour faire un zoom résolument positif, mais pas naïf, sur ces territoires français des trois océans", détaille ainsi David Martin, qui a aussi travaillé pour les Nouvelles de Tahiti, les Nouvelles calédoniennes, le Journal de l'île de la Réunion et France-Antilles depuis Paris.
Ces formats courts sont diffusés sur la chaîne Public Sénat. Ils sont aussi consultables sur le site internet de la chaîne.
David Martin est venu en septembre dernier au fenua pour réaliser quatre reportages consacrés au fenua. Il revient ainsi sur le concept d’aire marine éducative, qui est une zone maritime littorale gérée de manière participative par une école ou un groupe d’élèves. Le projet Pukatai des Marquises est ainsi présenté.

Un autre reportage est consacré à Kevin Besson, qui vient de lancer LeadBees, une plate-forme numérique destinée à la gestion des ruches à distance. Son idée : fournir une solution de gestion responsable des abeilles, de la production de miel et lutter contre les maladies. Elle aide les apiculteurs dans la gestion de leur production de miel, fournit des statistiques aux gouvernements et aide la recherche scientifique.

Pour un troisième reportage, le journaliste est allé dans une ferme perlière.

Enfin, le dernier reportage est consacré aux dauphins de Rangiroa qui font régulièrement leur "show" devant les touristes et plongeurs.


Vous pouvez visionner ci-dessous les reportages

Les perles de Tahiti, diamants de la Polynésie - Positive Outre-mer


Une start-up pour sauver les abeilles - Positive Outre-mer


Les perles de Tahiti, diamants de la Polynésie - Positive Outre-mer


Une start-up pour sauver les abeilles - Positive Outre-mer


Les bonnes idées des outre-mer

Les reportages réalisés dans le cadre de la série Positive Outre-mer mettent en avant des concepts novateurs réalisés dans les territoires ultramarins. Certains pourraient être exportés ici.
Implantée à la Martinique, FIBandCO donne ainsi une seconde vie aux troncs de bananiers. Elle a mis a point une technologie novatrice et un procédé éco-responsable. Elle produit un revêtement mural 100% naturel à base de tronc de bananier : le Green Blade.


L’Association réunionnaise TTR (Ti Tang Récup) a monté une filière de recyclage des textiles, vêtements et chaussures.
Elle collecte, trie, réemploie et exporte. Elle a notamment mis en place un partenariat avec l'association "de fil en aiguille" pour créer des sacs réutilisables à partir des textiles dans le cadre de chantiers d'insertion. Ces sacs servent à la première épicerie en vrac mise en place à La Réunion. Un bel exemple d'économie circulaire.



Une société réunionnaise a créé une division « Bio-fuel ». Elle travaille sur la production de molécules fortement énergétiques : Les biocarburants
Les microalgues peuvent servir de matière première pour les combustibles liquides renouvelables comme le biodiesel et le bioéthanol. Un pas de plus vers l’autonomie énergétique en Outre-mer. Cette société ne s’arrête pas là. Elle développe des algues pour la cosmétique.



Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 29 Décembre 2017 à 11:31 | Lu 2621 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués