Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les hôtels Intercontinental sous la menace d'une grève



PAPEETE, 12 février 2019 - Des préavis de grève ont été signifiés mardi par la confédération syndicale O Oe To Oe Rima dans les quatre hôtels de la chaîne Intercontinental de Polynésie française, à Tahiti, Moorea et Bora Bora. Sans accord, les débrayages auraient lieu dès lundi 18 février.

Quatre préavis de grève ont été déposés par la centrale majoritaire O Oe To Oe Rima dans les hôtels du groupe Intercontinental, confirme mardi le leader syndical Atonia Teriinohorai après que l'information a été révélée par nos confrères de Radio 1.

Les points mis en avant dans ces préavis concernent surtout des revendications d'ordre salariales et parfois en lien avec un différend d'interprétation à propos d'accords passés précédemment avec la direction des antennes du groupe hôtelier.

Les quatre préavis de grève ont en commun une demande d'indemnité de départ volontaire à la retraite, ou pour une retraite anticipée, évaluée à 100 % du salaire mensuel brut par année d'ancienneté. Ils réclament également tous l'instauration d'une indemnité de 100 % du salaire brut par année de service, pour les employés visés par un plan de licenciement économique. Les quatre préavis déposés mardi exigent aussi un doublement, de 5 % à 10 %, du taux de service charge ; le déplafonnement de 25 à 38 ans de la bonification liée à l'ancienneté et une augmentation de 0,2 % du salaire brut.

Les revendications varient pour le reste selon la situation particulière de chaque établissement.

Une rencontre entre les syndicalistes et la direction de l'Intercontinental Tahiti s'est tenue ce mardi après-midi. Les responsables syndicaux doivent être reçus par la direction du site de Moorea, ce mercredi, et jeudi à Bora Bora.

Faute d'accord, "on prendra nos responsabilités, lance avec assurance Atonia Teriinohorai. On partira en grève." L'échéance des préavis est calée à lundi 18 février, zéro heure. O Oe To Oe Rima affirme représenter 85 % des personnels syndiqués dans le groupe hôtelier.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 12 Février 2019 à 17:26 | Lu 2209 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Février 2019 - 17:54 Vigilance orange sur les îles de la société

Samedi 16 Février 2019 - 13:17 Les langues polynésiennes toujours en danger

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués