Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les femmes réseautent au Tahiti Women's Forum



Papeete, le 16 octobre 2019 - La troisième édition du Tahiti Women's Forum s'est tenue les 15 et 16 octobre à Punaauia sur le thème "Les femmes, actrices du changement dans le Pacifique insulaire". Pendant deux jours, les participantes ont pu échanger sur différentes problématiques, partager leurs expériences et également pas mal "réseauter".

"L'objectif du forum est vraiment de créer un réseau dans le Pacifique, de réseauter toutes ensemble, de co-construire, d'aller plus loin dans les réflexions, d'apprendre de nouvelles choses sur des thématiques que l'on ignorait auparavant", explique en quelques mots Agnès Joubert, cofondatrice du Tahiti Women's Forum avec Aline Bessières. Créé en 2017, leTahiti Women's Forum continue à prendre de l'ampleur avec cette troisième édition, qui a mis l'accent cette année sur "Les femmes, actrices du changement dans le Pacifique insulaire".

Et pour cette nouvelle édition, les participantes et les intervenantes, réunies autour de nombreuses conférences, d'ateliers, de tables rondes ou encore lors de séances de coaching, ont multiplié partages d'expériences, échanges et réseaux, trois éléments absolument incontournables.

"J'ai été entrepreneuse pendant plus de dix ans en métropole, je suis en train de créer ma société. Sans rentrer dans les clichés, c'est clair que la complexité de l'entreprenariat au féminin, on l'a forcément connue. Cela m'apporte beaucoup de venir au forum, c'est important pour nous de se sentir soutenues par d'autres femmes, de voir qu'il y a des femmes qui s'engagent en Polynésie. J'ai entendu plein de beaux témoignages de ce qui peut se passer dans la zone. Cela permet de se faire des contacts, d'apprendre des expériences des autres", reconnaît Aurélie Lecoq, qui espère bien finaliser la création de son centre de formation dans le domaine des savoirs de base pour les salariés, d'ici très peu de temps.

LES FEMMES DOIVENT PRENDRE DAVANTAGE PART A DES MANDATS

Et si le forum permet de nombreux échanges au fenua, il développe également très clairement de nouveaux horizons vers la zone Pacifique, avec la venue pour cette nouvelle édition de davantage d'intervenantes hors du fenua.
"C'est vraiment très intéressant de partager avec les femmes du Pacifique. En fait, on se rend compte que nous avons une énergie commune, une manière similaire d'appréhender les choses en Polynésie comme en Nouvelle-Calédonie. Cela me fait un bien fou d'entendre tous ces partages depuis hier. C'est très important d'être en réseaux, de partager entre "sœurs" du Pacifique. Il faut que l'on se parle, que l'on partage davantage nos expériences, que l'on prenne davantage part à des mandats, si on veut que la vision des femmes soit davantage prise en compte. Les hommes fonctionnent beaucoup en réseaux, c'est quelque chose de très masculin, cela aide beaucoup, c'est à nous de développer davantage cela", insiste Valérie Zaoui, présidente de l'association des femmes chefs d'entreprise de Nouvelle-Calédonie, trésorière du Medef Nouvelle Calédonie et co-gérante de la société Hestia, qui reconnait que de telles rencontres manquent au Caillou.

Aline Bessières, co-fondatrice du Tahiti Women's Forum :

" Il existe une réelle complémentarité avec les hommes, qu'il faut enrichir"

Que peut-on dire de cette 3e édition ?
"Cette 3e édition a marqué une évolution dans les sujets adressés depuis le premier forum en 2017. Nous sommes également passés de deux intervenants hors région à cinq cette année. Par ailleurs, l'événement se déroule dorénavant sur deux jours, au lieu d'un seul. Mais surtout le plus important, ce sont les sujets abordés et la qualité de notre panel d'intervenantes.
Nous avons beaucoup de sujets en lien avec le changement dans le Pacifique insulaire. Ces changements impactent la région. Ce sont des changements dans le domaine environnemental, liés au réchauffement climatique, et dans le domaine du digital. La montée du digital va être un vrai atout dans la région pour créer un réseau de femmes actives et engagées, qui vont s'orienter vers l'entrepreneuriat.
Par ailleurs, il ne faut pas oublier la dimension culturelle (...). Il faut penser l'homme avec un H, en tant que homme Pacifique, qui a une histoire, basée sur un héritage culturel très fort. Il faut replacer l'humain dans toutes nos problématiques au niveau régional. La prise de conscience existe, elle est là, mais il faut encore davantage travailler pour replacer l'homme au cœur des préoccupations, des débats, des stratégies, des orientations et des choix qui vont être faits dans les décennies à venir.

Nous avons eu l'honneur d'avoir la présence de la consule générale d'Australie,
basée à Nouméa. Cette édition nous conforte dans notre souhait de continuer la démarche de mettre en valeur l'engagement des femmes du Pacifique insulaire, avec toutes les problématiques actuelles, de continuer à porter l'entrepreneuriat. Cette édition permet de fédérer les femmes actives et engagées autour d'un événement, de leur dédier un lieu où elles peuvent réseauter et faire bouger les lignes, tout en associant bien entendu les hommes au débat. Il existe une réelle complémentarité avec les hommes, qu'il faut enrichir."

Quel est l'objectif de ce forum ?
"Au départ, on est parti du constat que les femmes actives, engagées dans l'entreprenariat, prenaient à bras-le-corps des problématiques contemporaines d'éducation, de santé, de création, d'innovation qui n'étaient pas suffisamment mises en valeur. L'objectif était vraiment de créer un temps pour elles et d'avoir un impact. Cet impact se mesure aujourd'hui par le fait que des intervenantes de qualité sont présentes autour de l'événement.
Par ailleurs, certaines personnes présentes lors de la première édition sont toujours parmi nous aujourd'hui. Elles ont utilisé ce forum comme un tremplin pour leur évolution personnelle ou professionnelle. Il y a eu du réseautage, elles se sont nourries des échanges. Elles avaient peut-être une idée de création d'entreprise et elles sont devenues entrepreneuses, elles étaient collaboratrices en poste au sein d'une structure, elles ont initié du changement au sein de leur structure.

Il y a donc un véritable impact au quotidien et c'était notre objectif. Il faut continuer à accompagner, à développer cela dans les années à venir."

Rédigé par Pauline Stasi le Mercredi 16 Octobre 2019 à 17:45 | Lu 1701 fois

Tags : WOMEN





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus