Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les femmes de Mahina bougent avec leurs bracelets électroniques



Odile est une des participantes les plus motivées (crédit photo : Facebook Bouge pour ta santé)
Odile est une des participantes les plus motivées (crédit photo : Facebook Bouge pour ta santé)
PAPEETE, le 20 janvier 2017 - Un défi très high tech, pour perdre du poids et être en meilleure santé, voilà le cœur de l'initiative "Bouge pour ta santé avec le tracker d'activité". Des bénévoles ont distribué des bracelets connectés dans les quartiers de Mahina pour encourager les participants à faire 10 000 pas par jours, comme recommandé par les médecins. Et ça marche !

12 bracelets électroniques qui comptent les pas et les kilomètres parcourus par son porteur ont été distribués à des femmes des quartiers de Mahina (l'AS Venus est très impliquée dans le projet) et de Pirae. Le concept est tout simple : les participants, en surpoids, se lancent dans une compétition amicale où celle qui aura effectué le plus de pas en trois semaines remportera quelques lots, comme des crédits téléphonique ou internet, ou encore des plants d'arbres fruitiers.

L'initiative a tellement bien pris qu'un magasin de Papeete a décidé de rajouter un lot : une paire de savates de marque sera offerte à la première participante qui dépassera les 200 000 pas parcourus. Et vu leur motivation, ça ne saurait tarder !

Les bénévoles ou les proches plus "connectés" des participantes s'occupent de configurer les trackers et de relever les scores des participantes, en toute bonne humeur
Les bénévoles ou les proches plus "connectés" des participantes s'occupent de configurer les trackers et de relever les scores des participantes, en toute bonne humeur
L'organisatrice, Patricia Gallot-Lavallée, nous confie ainsi avoir été impressionnée par la motivation des femmes qui ont adhéré au projet : "elles s'éclatent avec leurs copines, du coup elles sont très motivées. Il y en a une qui me raconte qu'elle a une heureuse surprise à chaque fois que le bracelet vibre pour marquer les 10 000 pas quotidiens. D'autres vont marcher avec leur famille, l'une des participantes a fait 45 000 pas, deux jours de suite ! Ça fait autour de 60 kilomètres en deux jours… Toutes sont surprises des chiffres qu'elles atteignent, en fait dès qu'elles sortent de chez elles, elles atteignent les 10 000 pas facilement. Un tour en ville et c'est bon. Mais on voit que les femmes des quartiers marchent beaucoup. J'avais participé à la même expérience avec des métropolitaines qui se déplacent partout en voiture, et elles étaient contentes d'arriver à 4000 pas… Sauf que l'objectif c'est d'arriver à 10 000 par jour !"

Technologie et santé

Ce projet est né d'un "hackathon" regroupant geeks et professionnels de la santé en juillet dernier. Les idées visaient à lutter contre l'obésité avec l'aide de la technologie, et le tracker faisait partie des projets avec le plus de potentiel. Du coup, les bénévoles ont monté un dossier de demande de subvention au Contrat de ville et à la CPS, et ont récolté les 500 000 francs nécessaires en fin d'année. Le projet "Bouge pour ta santé avec le tracker d'activité" est maintenant live, les bracelets ont été distribués dans les quartiers le 5 janvier et les performances des participantes sont mises en ligne sur la page Facebook du défi pour motiver les troupes. Le défi se termine à la fin du mois !

Gratuit pour les participant(e)s, Bouge pour ta santé a déjà séduit les mamas de Mahina. D'autres participantes de la commune pourraient être les prochaines à relever le défi. D'autres associations, communes ou groupes d'ami(e)s qui seraient intéressé(e)s par le défi peuvent contacter l'association Silicon Fenua (sur la page Facebook éponyme) pour recevoir la visite des bénévoles !



Odile, participante à "Bouge pour ta santé avec le tracker d'activité"

"dès qu'on va à pied au magasin ou en ville, on explose le compteur"
"Porter le tracker on ne s'en rend pas compte, rapidement c'est comme si il n'y avait aucun appareil sur nous. On n'en a pas conscience dans la journée, on fait notre vie, mais le soir il nous dit combien de pas on a fait. Du coup, les jours suivants on peut se mettre un petit objectif, et ça marche ! J'ai effectivement perdu du poids et je suis plus en forme, même si au début il a fallu qu'on me le dire, je n'avais pas remarqué. Mais en fait, juste en étant actif chez soi, en faisant le ménage et toute la vie quotidienne, on peut rapidement faire 8 ou 9 000 pas. Et dès qu'on va à pied au magasin ou en ville, on explose le compteur !

Là il reste une semaines pour le défi, et je suis toujours motivée. Même si avec la pluie, pour sortir ce n'est pas génial. Alors je me force à rester debout à la maison, comme ça je bouge. J'encourage vraiment tout le monde à essayer. Déjà mes copines, dès qu'elles voient le bracelet elles sont intéressées, alors je leur explique comment ça marche et je leur dit de contacter l'association pour tenter le défi !"


Et le FabLab ?

Patricia Gallot-Lavallée est également à l'origine d'un projet de FabLab à Tahiti. Si l'ambition initiale n'est pas totalement réalisée, le projet est déjà bien avancé. Ainsi, l'association dispose d'une imprimante 3D, de matériels électroniques pédagogiques de type LittleBits et de kits Arduino, qui ont déjà fait le bonheur de nombreux adolescents curieux.

Les associations, écoles ou curieux qui voudraient emprunter le matériel peuvent contacter l'association sur la page Facebook FabLab Tahiti. Le prêt est gratuit pour les curieux et débrouillards qui découvrirons seuls le fonctionnement de ces appareils très high tech (mais conçus pour être accessibles au grand public). Les séances de formation et de coaching, avec un formateur agréé de la place, sont payantes.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Samedi 21 Janvier 2017 à 09:33 | Lu 7992 fois







1.Posté par haviti !!!! le 21/01/2017 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bouge ton boul.

2.Posté par Kriss le 21/01/2017 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une idée ... mais les bracelets ne sont pas scellés et on peut les passer au mari, aux enfants, aux amis ...
Donc le résultat sur la perte de poids n'est pas avéré !

3.Posté par Heipua le 21/01/2017 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faites l'amour

4.Posté par Yo le 21/01/2017 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Heipua... je suis dispo.... on commence quand...? 😎

5.Posté par Hereiti le 22/01/2017 00:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ou peut on se procurer ces bracelets

NDLR : Contactez l'association Silicon Fenua : https://www.facebook.com/SiliconFenua

6.Posté par David Ruffieux le 22/01/2017 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Où sont les preuves que faire de l'exercice fait perdre du poids?
Le sport n’est pas un moyen bon pour perdre du poids, moins efficace, fastidieux, et dangereux si vous n’êtes pas habitué à faire du sport. Le sport est bon pour votre système immunitaire, votre bonne humeur, maintenir une musculature avec l’âge, on peut perdre du poids, certes, mais on le regagne si on arrête le sport et si on mange mal. Le sport ne compense pas une mauvaise alimentation. Il la complète. La nutrition est efficace sur le long terme, et en plus, elle est bénéfique pour votre santé physique et psychologique.

C'est MANGEZ mieux!

7.Posté par David Ruffieux le 22/01/2017 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

50% des femmes adultes en Polynésie sont obèses d'après des études, les médecins leur disent de courir, une association arrive à décrocher une subvention de la CPS pour des gadgets électroniques, mais pas un mot sur l'alimentation, la graisse, le sucre, les viandes, la malbouffe qui sont en train de tuer les jeunes et les moins jeunes.
Encore une initiative qui passe à côté du problème. Ce n'est pas la technologie bling bling high tech, qui va aider les femmes en surpoids, c'est une véritable éducation en NUTRITION que devrait financer la CPS. Encore un manque de réflexion et de courage, car c'est vrai que dire à ces gens de mieux MANGER, c'est plus difficile à mettre en place. Mais la NUTRITION est l'essentiel pourtant et là doivent se concentrer les efforts de tous.

Le traitement de l'obésité et de ses complications (diabètes, cancers, maladies cardiaques, dialyse) en Polynésie, c'est la moitié du budget de la santé publique.

8.Posté par Lebo RORO le 22/01/2017 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Manger plus de la vraie nature et plus jamais du gras ou sucre.
Les fruits et légumes du jardin sont importants sans chimie...

9.Posté par Kriss le 22/01/2017 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ David Ruffieux : entièrement d'accord avec toi !

10.Posté par Faut pas pousser! le 23/01/2017 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ruffieux, les messages culpabilisants des années 80 sont obsolètes et n'ont plus aucune portée sur les gens. Le constat est fait et comme on n'est pas (encore) en dictature il faut adopter une approche marketing pour intéresser les gens à leur santé. L'approche "détournée" par ce type d'évènements fait partie de ces solutions innovantes à explorer.

11.Posté par Clément DOUCET le 24/01/2017 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ruffieux, pourquoi ne pas proposer à cette association de compléter leur projet avec l'axe nutrition en t'associant avec eux ou alors faire toi même un projet sur la nutrition au lieu de critiquer cette association et la CPS ?
Réjouissons-nous déjà qu'un tel projet existe, et qu'il y ait des subventions pour porter des projets.
Pour information, ils ont répondu à un appel à projet de la CPS et du contrat de ville: http://www.cps.pf/recherche?search_api_views_fulltext=appel+%C3%A0+projet, ils se sont donc bougés pour faire bouger les choses! Hâte de voir le résultat de ton projet sur la nutrition en 2017!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance