Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Les excuses d'un lycée néo-zélandais après un spectacle sanglant de vérité



Photo d'illustration du film Sweeney Todd.
Photo d'illustration du film Sweeney Todd.

Wellington, Nouvelle-Zélande | AFP | jeudi 05/04/2017 - Un lycée néo-zélandais a finalement présenté ses excuses un an après que deux élèves avaient été blessés au cou lors d'une représentation scolaire de la comédie musicale "Sweeney Todd", barbier londonien qui tranchait la gorge de ses clients.

"Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street", raconte la terrifiante histoire d'un personnage du Londres du XIX siècle qui égorgeait ses clients avant qu'une complice ne les transforme en pâtés en croûte. 

L'accident était survenu le 6 avril 2016 quand deux adolescents de 16 ans, scolarisés dans le lycée Saint Kentigern, un établissement huppé d'Auckland, jouaient le rôle des clients du démoniaque commerçant.

"Pendant la production, il y a eu une scène au cours de laquelle deux personnages se faisaient raser par Sweeney Todd", a indiqué mercredi soir WorkSafe, l'inspection néo-zélandaise du travail, chargée d'enquêter sur l'accident.

"Une scène devait simuler le moment où les deux personnages, une fois rasés, avaient leur gorge tranchée."

La réalité a cependant dépassé la fiction quand les deux adolescents ont effectivement été victimes de lésions à la gorge qui ont nécessité leur hospitalisation d'urgence pour des blessures potentiellement mortelles.

A l'époque, le directeur de l'établissement Steve Cole avait expliqué à la chaîne TVNZ que l'incident avait été provoqué par un accessoire défecteux, en l’occurrence un vrai rasoir recouvert de gros scotch.

Il s'était aussi défendu en expliquant que la scène avait été maintes fois répétées, sans aucune difficulté.

WorkSafe en a cependant conclu que le lycée avait commis une faute, tout en se refusant à engager des poursuites judiciaires, ce que ne souhaitaient pas non plus les victimes.

L'inspection du travail a cependant ordonné à l'établissement de présenter des excuses, de consacrer 77.500 dollars néo-zélandais (50.000 euros) à la promotion de la sécurité à l'école, et de verser des dédommagements aux victimes.

Jeudi, le lycée Saint Kentigern a présenté ses excuses dans un communiqué, notamment pour avoir initialement minoré la gravité des blessures subies par ses élèves.

A en croire la page Facebook de l'établissement, le lycée prévoit cette année une représentation des "Misérables".

ns/mp/jac/juf

 

Rédigé par RB le Jeudi 6 Avril 2017 à 02:31 | Lu 500 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2021 - 05:55 Un séisme de magnitude 7 au sud des Philippines

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus