Tahiti Infos

"Les deux scanners du CHPF doivent être remplacés en urgence" selon les praticiens hospitaliers


"Les deux scanners du CHPF doivent être remplacés en urgence" selon les praticiens hospitaliers
PAPEETE, le 18 février 2015. Lundi, le syndicat des praticiens hospitaliers a décidé de lever la grève au centre hospitalier de Taaone. Ce mercredi, il a envoyé un communiqué aux médias pour dénoncer "la lecture erronée de la comptabilité du CHPF". Le syndicat précise également quels investissements doivent être réalisés.

Dans un communiqué, le syndicat des praticiens hospitaliers (SPHPF) dénonce une "lecture erronée de la comptabilité du CHPF". Celle-ci, selon le syndicat, "est à l’origine de la décision de la baisse de 600 millions de francs de la dotation globale de fonctionnement du CHPF entre 2014 et 2015."

Le syndicat repend les arguments qu'il a déjà exposés depuis qu'il a entamé des négociations avec le gouvernement en décembre dernier. "La dotation annuelle de la CPS au CHPF, qui a diminuée de plus de 1,8 milliards de francs entre 2011 et 2015, a été compensée par l’augmentation des tarifs d’hospitalisation pour les malades cotisant à la sécurité sociale de métropole. Le prix de la journée d’hospitalisation au CHPF payé par la sécurité sociale a été multiplié par quatre en quatre ans et a dépassé en 2014 les tarifs les plus élevés des hôpitaux de métropole", souligne le syndicat. "C’est pourquoi en 2015, la nouvelle baisse de la dotation de la CPS au CHPF ne pourra plus être compensée par les recettes versées au CHPF par la sécurité sociale."

Le syndicat met en avant les "conséquences de cette situation sur le fonctionnement du CHPF" : "le gel des investissements du matériel et des équipements médicaux, de l’informatique, et des services techniques".

"Le niveau de vétusté de ces équipements impose leur renouvellement au risque de pannes définitives", précise le SPHPF.

Les besoins d’investissements du CHPF pour 2015 selon le SPHPF

Matériel médical
"L’ensemble du matériel médical demandé par les services médicaux, validé par la commission du matériel, le service biomédical, la commission médicale d’établissement, et par la direction générale du CHPF est d’un montant total de 300 millions de francs."


Scanners
"Les deux scanners du CHPF doivent être remplacés en urgence : le premier a plus de 10 ans et a dépassé le niveau d’obsolescence ; le second a dépassé le seuil habituel de vétusté de 7 ans et son taux de panne croissant a conduit à son immobilisation cumulée de 43 jours en 2014 soit 14% du temps.
Pour assurer la continuité de service, deux scanners sont indispensables.
Le montant des 2 scanners est de 330 millions de francs."

Investissements informatiques
"Le budget pour l’achat de systèmes informatiques concernant le dossier médical partagé, le service d’anesthésie réanimation, l’ophtalmologie, le planning du personnel, la mise à niveau du matériel informatique, la reconnaissance vocale, et la gestion médico-administrative, est d’un montant total de 254 millions de francs."

Lire le communiqué du Syndicat des praticiens hospitaliers


le Mercredi 18 Février 2015 à 12:08 | Lu 1311 fois