Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Les contreparties du Pays pour le retour de l’État au RST



Les annexes de la convention relative au retour de l’État au financement du Régime de solidarité territorial détaillent avec précision dans quel délai les engagements doivent être pris et quelles économies ils permettront de réaliser.
Les annexes de la convention relative au retour de l’État au financement du Régime de solidarité territorial détaillent avec précision dans quel délai les engagements doivent être pris et quelles économies ils permettront de réaliser.
PAPEETE, le 26 février 2015. Le retour de l’État au financement du Régime de solidarité territorial est conditionné à un certain nombre d'engagements du Pays. Une convention, qui doit être examinée en séance plénière à l'assemblée, détaille les mesures qui doivent être mises en place. Le Pays doit notamment présenter un schéma d'organisation sanitaire avant la fin du mois de mai.



Le ministère des Outre-mer annonçait, en décembre dernier, que l'Etat versera "une dotation annuelle de 12 millions d’euros (1,431 milliard de Fcfp) en 2015, 2016 et 2017" au bénéfice du Régime de solidarité territorial (RST). Ce retour de l’État s'accompagne d'une contrepartie qui prend la forme d'une convention. La commission de l'économie et des finances à l'assemblée a décidé ce jeudi de reporter son étude par manque d'informations. Les représentants de l'assemblée doivent l'examiner en séance plénière la semaine prochaine.
Pour 2015, un premier versement de 715,98 millions de Fcfp sera effectué à la signature de la convention. Sera versé au plus tard le 15 novembre le reliquat de 715,98 millions de Fcfp après « évaluation de la mise en œuvre par le territoire des engagements prévus ». Le versement se fera sur le même mode opératoire en 2016 et 2017.

Les « mesures destinées au redressement des comptes sociaux de la Polynésie » identifiées par le Pays et l’État proviennent en partie du fameux rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), publié en juin dernier, et des recommandations de la chambre territoriale des comptes, annonce la convention.

Pour obtenir l'ensemble des dotations prévues par l'Etat, le Pays doit poursuivre des mesures déjà en cours de réalisation ou en prendre de nouvelles. Il doit notamment finaliser le schéma d’organisation sanitaire 2015-2019 au cours du premier semestre précise la convention (lire ci-dessous). La loi du Pays durcissant les conditions d'accès au régime de solidarité territorial votée en juillet dernier doit aussi être mise en place de manière rapide.


« Une fiscalité sur les bénéfices des professions »

Pour toucher le reliquat de 715,98 millions de Fcfp au plus tard en novembre, la réforme de la protection sociale généralisée doit débuter « dès le premier trimestre 2015 par les risques vieillesse et maladie ». C'est chose faite depuis ce jeudi.
Certains points feront grincer des dents. La dotation de l’État est en effet conditionnée à la « renégociation de la convention d'entreprise CPS » afin d'utiliser « toutes les marges de manœuvre possibles pour dégager des gains de productivité». La convention prévoit également que soit mise en place « une fiscalité sur les bénéfices des professions jusqu’à présent soumises à l'impôt sur les transaction (BNC, BIC et BA) ». Cet impôt lui sera démantelé.


Un comité de pilotage

Un comité de pilotage sera chargé d'évaluer les engagements pris par le Pays. Co-présidé par le haut-commissaire et le président du Pays, il sera composé à parité de représentants de l’État et du Pays. Le trésorier-payeur général de la Polynésie française, le directeur de la CPS et le directeur du CHPF seront membres de droit du comité de pilotage.
Si l’État abondera bien jusqu'en 2017 au RST, rien n'est encore joué pour les années suivantes, le préambule de la convention rappelle en effet que la participation de l’État est « nécessairement limitée dans le temps ».




Lire la convention en cliquant ici

convention.pdf convention.pdf  (1.39 Mo)

Augmenter le recours à la télémédecine

Le schéma d’organisation sanitaire 2015-2019 devra être finalisé avant la fin du premier semestre 2015 précise la convention. Celle-ci note que ce schéma devra veiller à « renforcer les soins primaires et la prévention pour permettre un accès aux soins au plus près des zones de vie dans un contexte géographique particulièrement contraignante et de pénurie des soignants ». Pour y arriver, il faudra augmenter le recours à la télémédecine et la mise en réseau des structures, développer les partenariats au sein même des établissements publics et privés mais aussi entre le public et le privé, prévoit la convention. Enfin, « le schéma veillera à développer la prise en charge des personnes âgées et en perte d'autonomie ». Les travaux devront être restitués fin mai.

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 26 Février 2015 à 16:53 | Lu 2858 fois

Tags : CPS, RETRAITE, RST, SANTE





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

43.Posté par zozo le 09/03/2015 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Honu DEMER
Merci pour vos derniers posts . tout y est dit !! Ils sont d'une clareté telle que je vais me permettre de les utiliser pour ouvir les yeux de ceux qui pourrait croire à la toute nouvelle naiveté de G FLOSSE. Mt jacqueline EMERE est en beauté sur la photo. Comment pourrait elle un jour reconnaitre l'evidence. Sa véhémence est la preuve que vos posts ont tapé dans le mille

42.Posté par Honu DEMER le 09/03/2015 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
FIN
Enfin, qui a le plus de culot entre nous deux, en se cachant derrière son pseudo et en voulant se faire passer pour la fille du peuple…qui trompe son monde ? J’ai trouvé deux articles intéressants, je vous conseille vivement de les lire Mme "CUNNING": http://www.tahoeraahuiraatira.pf/index.cfm?maeva=MzhbJ1FOTSkhIDlOSl8rRiImRSQvVl03SyUgICAK et http://tahitinews.co/le-senateur-gaston-flosse-marie-son-petit-fils/

41.Posté par Honu DEMER le 09/03/2015 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Suite 4
Il y a beaucoup de réactions et de comportements qui ne sont pas cohérents avec votre version des évènements et votre interprétation de l’Histoire Mme. CUNNING. Certes, la France a eu un comportement ignoble, révoltant et l’a toujours concernant les irradiés de PF, mais c’est maintenant à nous, génération qui n’a rien demandé, rien décidé, de payer les pots cassés. Je suis d’accord avec vous sur le fond, mais que l’on n’essaye pas de nous faire croire que certains politiciens locaux à l’image de M.FLOSSE sont blancs comme neige dans cette histoire. De plus, quel était votre position à l’époque. Etiez-vous en accord avec l’opinion de « M. votre Père » ou au contraire avez-vous manifesté au côté des antis ? Nous connaissons la réponse !

40.Posté par Honu DEMER le 09/03/2015 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Suite 3
Comment peut-on donner le nom d’une place à un être (M.CHIRAC) qui vous a trahi ? La place CHIRAC a été débaptisée en 2011 par O.TEMARU et à juste titre, puis M.FLOSSE est repassé par-là en 2014 (…). De plus, M.FLOSSE a toujours défendu « les essais propres » du monde des Bisounours et même M.TUIHANI affirmait l’an passé : « Il faut rappeler le soutien important de l’État français lorsque Monsieur Jacques Chirac était Président. Ça a permis de réaliser un certain nombre d’aménagements conséquents et notamment le remblai sur les domaines maritimes et qui a permis ensuite au gouvernement de réaliser ce beau jardin de Paofai. »

39.Posté par Honu DEMER le 09/03/2015 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Suite 2
Bien sûr que non, mais alors pourquoi avoir renouvelé en 1995 les essais en PF. Pourquoi M.FLOSSE ne s’y est pas opposé alors que vous me parlez même de referendum et de résultats sans équivoque ? N’y a t-il pas eu des émeutes et des manifestations contre la reprise des essais à Papeete ? N’y avait-il pas un Président à l’époque de la PF pour faire entendre les voix des anti (qui semblaient être majoritaires selon vos propos). Prenons l’idée hypothétique que M.FLOSSE fût obligé d’accepter face à la pression de l’Etat. Je me pose une question : comment peut-on garder comme « ami » et le revendiquer sans retenue dans la presse, un homme (M.CHIRAC), même Président de la République, qui aura mis en danger la population et le paysage aquatique de son « pays » ?

38.Posté par Honu DEMER le 09/03/2015 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Suite 1
Vous me dites que M.FLOSSE était « naïf » à cette époque ? OK, passons, mais je vous rappelle que des abris anti-nucléaires (inadaptés) ont été érigés en 1968 à Mangareva, pourquoi faire si ce n'est pour protéger de quelque chose de nocif? M.FLOSSE originaire de cette belle île ne le savait pas ? Je vous passe les effets du nucléaire durant la WW2 au Japon et les milliers de morts irradiés à Hiroshima et Nagasaki. M.FLOSSE, ancien instituteur, ne le savait pas? Poursuivons, la catastrophe nucléaire de 1986 en Ukraine (Tchernobyl) a été relayée par tous les médias du Monde y compris en PF. Les politiciens polynésiens ne le savaient pas en 1995? Vous allez me dire que l’élite de la population, celle qui dirigeait la PF était hermétique à ce genre d’information capitale en 1995?

37.Posté par Honu DEMER le 09/03/2015 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Mme « CUNNING »,
J’ai commenté avec vous sur des articles concernant les essais et le refus scandaleux de l'ETAT de reconnaître et indemniser les irradiés. Cela vous le savez, mais vous préférez occulter cette partie pour mieux me discréditer et calomnier le « popa’a » que je suis! Cette façon de procéder est juste répugnante, mais je crois que vous avez été à bonne école! Vous ne voulez comprendre que ce qui vous arrange! Qui parle de "vous" mettre la puce à l'oreille? Dans le rapport il est question de M.FLOSSE et non du peuple Polynésien. Vous savez que le peuple est toujours le dernier à être au courant des événements.

36.Posté par emere cunning le 07/03/2015 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ M DEMER (suite),
Et vous donc, apprenez à lire, en commençant par vous relire.
Alors comme ça, le départ précipité de l'île aurait dû NOUS METTRE LA PUCE A L'OREILLE ? Vous vous moquez (et je reste polie) ???? Et vous osez insister ? Je ne sais pas qui vous êtes, mais le moins qu'on puisse dire, c'est vous avez du culot à revendre.

35.Posté par emere cunning le 07/03/2015 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ M DEMER,
Nous parlons des essais nucléaires de la France, mais Dieu me garde de la citer, M DEMER n'apprécierait pas. Puis quoi encore ? Comment ne pas recentrer le débat sur les VRAIS RESPONSABLES ? Vos présidents qui ont décidé pour nous estimant qu'ils étaient chez eux. Vous ne pensez pas qu'ils auraient pu organiser un référendum pour demander aux populations leur avis ? Ah que non, forcément, ils connaissaient par avance la réponse, n'est ce pas. Alors, quoi de plus normal que de s'en passer. Et en parlant d'extrait de rapport officiel, vous avez lu et relu la déclaration du Président Chirac selon laquelle la France terminerait de toute manière ses essais qui étaient essentiels à la politique nucléaire de la France. Mais ça aussi, vous préférez le zapper.

34.Posté par Honu DEMER le 06/03/2015 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Mme "CUNNING",
Preuve que vous ne vous intéressez jamais au débat, vous vous permettez de me prêter des propos ou des pensées auxquels je n'adhère pas! Apprenez à lire! Vous pensez que faire de la gesticulation verbale apporte des arguments et de la consistance à vos propos??!!! Marre de votre tactique habituelle consistant à recentrer le débat sur la France afin d'écarter la Polynésie. Je cite dans mon dernier message un extrait de rapport officiel. Vous en savez plus que moi et beaucoup d'autres? Parfait, apportez des éléments vérifiables, des preuves! Pour le moment, difficile de croire que M.FLOSSE ait-été aussi naïf durant toutes ces années. Si la France à eu et a toujours un comportement dégueulasse concernant le nucléaire en PF, certains politiciens Polynésiens sont également mouillés et ce n'est pas votre message précédent qui apporte des éléments contradictoires au rapport précédemment cité. Point barre!

33.Posté par emere cunning le 04/03/2015 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ PAT, M DEMER,
"la puce à l'oreille" !!! Non mais, je rêve ! ET LA VERITE, cé pas pour les chiens ?
Vous cherchez un bouc émissaire, un complice et je ne sais quoi à votre grand Général De Gaulle sachant pertinemment qu'IL N'AVAIT DE COMPTE A RENDRE A PERSONNE, trop fier et au dessus de la mêlée. Après toutes ces années à tromper et jouer avec la vie de ses troupes et des populations affectées par les tirs, c'est juste inadmissible que ces victimes se voient obligées d'assigner l'Etat français pour obtenir réparation des préjudices subis dans leur chair, s'agissant surtout de la France qui dit être le Pays des Droits de l'Homme. La France gagnerait à ce que vous vous taisiez, un peu de respect pour ceux qui ont donné leur vie et ceux qui souffrent.

32.Posté par Honu DEMER le 04/03/2015 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Je rejoints l’avis de PAT (P.29). Je citerai M. J.BORIE parlant de l’ancien Président FLOSSE en p.19 du rapport du CESCEN (http://www.obsarm.org/obsnuc/veterans/CESCEN%20vol.%20I.pdf):
"Il faut savoir que ce Monsieur était présent à Mangareva le 2 juillet 1966 ainsi que le Général Billotte, ministre des DOM-TOM et que par message ils ont été informés de la direction du nuage. Dès l’arrivée de ce message, toutes les autorités se sont empressées d’embarquer sur l’hydravion qui les attendait»
En admettant que M.FLOSSE été un être "naïf", comment un tel départ précipité de l'île ne peut-il pas mettre la puce à l'oreille? En 30 années, comment peut-on ne pas "connaître" la nocivité du nucléaire et tolérer des nouveaux essais de 1995? Boniments, langue de bois et démagogie.

31.Posté par PAT le 04/03/2015 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@EMERE Gaston a risqué sa vie pour le nucléaire .Mon dieu quel Co......ie.. Le vieux a du etre exposé aux radiations en mettant une fois ses petits orteils dans le lagon . Arrete un peu. Parfois il vaut mieux se taire que de dire de telles énormités . Les Popaa comme des Polynesiens sont morts, d'autres tres malades des expostions à l'atome et je suis d'accord pour dire qu'il doit y avoir réparation pour les victimes du nucléaire par la métropole mais ce n'est pas la peine de refaire l'histoire quand cela t'arrange

30.Posté par emere cunning le 03/03/2015 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ PAT,
je n'invente rien, ma petite dame. Lisez donc le témoignage de monsieur Pierre Marhic, Président de l'ANVVEN. Passe que la France n'ait pas averti nos populations dont elle s'en fichait de toute évidence, mais même eux n'ont pas été prévenus de la nocivité des essais, car alors ils n'auraient pas risqué leur vie, vous ne croyez pas ? M Marhic dit bien qu'ils n'avaient aucune conscience du danger. La moindre des choses eut été de les prévenir qu'ils risquaient ces cancers dont ils en souffrent aujourd'hui, et d'autres en sont morts. Tous, G Flosse y compris, ont été assez naïfs de leur faire confiance. Vous êtes d'une mauvaise foi époustouflante, tout ça pour protéger les vôtres.
La France offrir la Polynésie à G Flosse ? Ah bon, elle lui appartient ? Elle l'a fait élire ? N'importe quoi !

29.Posté par PAT le 03/03/2015 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@EMERE tu es incroyable dans ta dernière diatribe c'est la france qui emmène tout le monde se faire irradier . J'ai bien vu il n'y a pas si longtemps dans Tahiti Pacifique une photo ou Papy Gaston se baigner à Muru pour dire à la population qu'il n'y a pas à craindre du nucléaire !!!!!! Je ne vois personne lui mettre un flingue sur la tempe pour dire une telle chose .
Quand à s'opposer au nucléaire, Papy Gaston n'avait pas de raison de s'opposer ( la France lui offrait la Polynésie sur un plateau ) mais je crois s'avoir que d'autres GRANDS HOMME polynésien, intègres se sont opposés et l'on durement payé.

28.Posté par emere cunning le 03/03/2015 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zozo,
La France n'a pas trahi QUE les polynésiens, mais aussi tous ces français qu'elle a menés se faire irradier sans les avertir du danger, sans les protéger. Mais t’es trop malhonnête pour lire leurs nombreux témoignages. Tahiti Infos rapporte un peu plus loin celui de Pierre Marhic, Président de l’ANVVEN. Il appelait au boycott du Civen et, ô miracle, le Conseil d’Etat vient de statuer en sa faveur. Il raconte qu’ils circulaient sans protection après le tir. Il précise "NOUS N’AVIONS AUCUNE CONSCIENCE DU DANGER. JAMAIS nous n'avons eu de réunions de mise en garde par les médecins militaires". Et le Général a fait des confidences à G Flosse ???
Allez zozo, retourne à tes zhistoires de bisous, calins et prince charmant qui t’inspirent on ne peut mieux.

27.Posté par zozo le 02/03/2015 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Mt jacqueline EMERE tahoeraa-tavini
laisse ton deuxieme mentor O TEMARU critiquer la FRANCE pour les essais, il fait ça dix fois mieux que toi . et surtout il n'a jamais soutenu lui que les essais était sans conséquence voir même un bienfait pour le pays comme ton secrétaire d'état chiraquien G FLOSSE .Tu sais tu peux continuer à faire des bisous et des calins au crapeau,il se changera pas en prince charmant.Le masque est tombé, il ne reste qu'un monceau de haine d'un homme et d'un clan vis à vis d'un pays qu'ils pensaient leur être redevable à jamais pour avoir soutenu les essais.. La France n'a pas trahi les polynésiens, G FLOSSE lui l'a fait. Et aujourd'hui c'est son parti et ses électeurs qu'il trompe en s'attaquant ainsi à l'etat et en demandant un statut de pays associé

26.Posté par emere cunning le 02/03/2015 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zozo,
inutile de perdre ton temps à baver ici. Allez, va écrire tes romans, tu vas faire fortune. Du garanti.

25.Posté par emere cunning le 02/03/2015 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ PAT,
eh oui, " la piste la plus terrifiante" (je connais), ne parlons même pas des nombreuses autres îles qui n'avaient PAS DU TOUT de piste, ni de quais, dont les populations étaient abandonnées à leur sort. Pour sûr qu'elles n'avaient strictement rien à voir avec Hao, Muru et Fangataufa ... AVANT L'AUTONOMIE. Mais à t'entendre, c'était déjà la faute du grand Gaston Flosse qui n'avait qu'à décider des priorités et donner des ordres, ou dire "ah ben non mon Général, tu peux te garder tes essais". C'est bien ça ? Et c'est moi qui raconte des bêtises ?
Et quoi, le Pays des Droits de l'Homme a besoin qu'on le mette au Tribunal pour qu'il assume les soins de ses malades irradiés, à leur insu ? Question bête. Et dire qu'ils en sont à ce stade. Vraiment triste, et honteux.

24.Posté par zozo le 02/03/2015 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Mt Jacqueline EMERE tahoeraa-tavini
COMPETENCE le statut d'autonomie de G FLOSSE nous a émancipé sur beaucoup de sujet.,notamment la santé. Nous sommes autonome dans le financement de notre système de santé. Merci G FLOSSE l'incompétent qui a mis en place un système tellement généreux et permissif qu'aujourd'hui on est obligé de faire la manche à PARIS et contraint par PARIS de faire les réformes que nous aurions du faire. PARIS emprunte à zero % et est noté AA .rappelle nous à combien nous empruntons sur les marchés et qu'elle est notre note Sand P ? FLOSSE est la grenouille qui voulait être plus grosse que le bœuf ! on connait déjà la fin !!! et c'est tout le pays qui va recevoir les morceaux gluants et nauséabond . fait du crapaud votre mascotte flossiste LOL

23.Posté par PAT le 02/03/2015 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ EMERE Arrete de dire sans cesse des betises Sort de ton trou à Tahiti et viens faire un tour dans nos Iles Moi je suis de UA-POU aux Marquises Il n'y a rien ,pratiquement pas de routes bétonnées, une des piste d'avion la plus terrifiante de la Polynesie, le ramassage des poubelles se fait avec un case pour emmener les déchets dans un dépotoir, il n'y a bien sur pas d'eau potable et en periode de sécheresse une à deux heure d'alimentation d'eau par jour, il n'y a pas de ramassage scolaire, les petits de 8 ans je dis bien huits ans sont séparés de leur parents pour vivre à l'internat sur le village principal, le collège/cetad fonctionne pour 30% avec des profs locaux recrutés localement niveau bac ( taux de réussite au brevet 50% l'année derniere ) et j'en ai toute une liste encore . Alors EMERE arrete de nous gonfler avec Gaston . Combien d'iles vivent comme cela ? Et ce n'est pas l'etat qui est en cause c'est le Pays Autonome et ses politiques.

22.Posté par emere cunning le 01/03/2015 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zozo (fin),
Sniff, sniff… pourquoi est ce que j’ai la vilaine impression que la France se venge sur nous des misères que lui font ses partners (lol) ? Au fond, elle enrage d’être « tenue en laisse » (Miss Le Pen en tête), mais elle en fait autant avec nous. C'est même pire. Elle dit être une bonne mère et vouloir aider les français que nous serions, SAUF que nous n’aurons son fric que si nous nous exécutons manu militari. Neuf mois pour tout mettre en place, "allez ouste, et que ça saute, bande d’assistés va". Le plus pire (comme dirait l’autre), je parierai que Mam Merkel se montrera meilleure mère avec Pépère Hollande. Bref ! Let's wait and see.
Kung hi fa choy quand même mea ma, Ponannée.

21.Posté par emere cunning le 01/03/2015 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ zozo (suite),
Il compte récupérer des sousous de ses collectivités locales en taxes de séjour et même en taxes sur les parkings ! What else ? Yes, so funny, il compte traquer un max ses fraudeurs pour renflouer les caisses. Ah les bons citoyens, DIX MILLIARDS d’EUROS récoltés en 2013, pourvu que ça dure. Mais bien malin celui qui réussira à piéger les GROS poissons… si toutefois la volonté y est. Ce qui n'est pas évident, il n'y a qu'à voir comme l’optimisation fiscale de ses multinationales et leurs milliardaires va bon train. (suite et fin)

20.Posté par emere cunning le 01/03/2015 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo rahi e,
BRAVO PARIS ??? Tu tombes plutôt mal avec tes Bercycoteurs qui se bricolent des réformettes à l'heure de rendre des comptes à Bruxelles. Alors qu’ils devraient nous montrer ce qu'ils savent faire et donner l’exemple en réformant ne serait ce que pour se conformer aux objectifs budgétaires PROMIS à Bruxelles, il semblerait qu’ils aient défait leur beau sapin garni de réformes. J’ai cru comprendre que le projet de plan budgétaire 2015 remis par le Sieur Sapin (qui en est à son second report) ne comporte ni réformes structurelles, ni économies, pas même quelques coupes de son budget de fonctionnement, bien au contraire. (suite)

19.Posté par zozo le 28/02/2015 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin des réformes à venir !!! La santé un budget identique à celui du pays . Mais il y a plus un sou, pourtant la faillite est annoncé depuis longtemp. Mais nos politiques incompétents ont préféré continuer à vider la caisse des retraite plutôt que de prendre les mesures qui s'imposaient. A commencer par la renégociation de l'accord d'entreprise de la CPS avec ses voyages tour du monde gratuit pour toute la famille, la prise en charge 100% dans les cliniques privées pour tout le monde y compris RSPF, l'absence de contrôle digne de ce nom des taotes et des patients ect. BRAVO PARIS Pas de réforme pas de sou. HONTE à nos politiques incapable de faire tous seul ce qui est une évidence pour tous. CLIENTELISME MEDICAL ?

1 2
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Juin 2021 - 18:40 Les communes encore trop subventionnées

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus