Tahiti Infos

Les clubs de plongée veulent un motif impérieux pour les "activités touristiques"


Tahiti, le 20 août 2021 - En réaction aux dernières mesures de restrictions sanitaires, notamment celles concernant les limitations de déplacement les week-ends, le Syndicat polynésien des centres de plongée (SPCP) a demandé vendredi que les activités touristiques soient reconnues comme des motifs impérieux de déplacement.

Comment concilier restrictions sanitaires et activités touristiques ? Dans un communiqué diffusé, ce vendredi, le jeune Syndicat polynésien des centres de plongée (SPCP), s'inquiète du "confinement étendu qui s'applique désormais sur tout le week-end et qui touche une quinzaine d’îles". Cette nouvelle mesure "porte un coup dur aux centres de plongée, mais aussi à l’ensemble de l’industrie hôtelière", ajoute le SPCP. Pour tenter de limiter la casse, le syndicat a formulé dans son communiqué sa demande de voir inscrire "les activités touristiques,  telles que la plongée sous-marine, sur la liste des motifs impérieux de déplacement". Et le syndicat de rappeler : "Le motif impérieux de relance économique a déjà été utilisé, la dernière fois au mois d’avril 2021. C’est ce même motif que nous appelons à voir ajouté sur la liste des motifs impérieux autorisant les déplacements durant les week-ends."

Le SPCP précise par ailleurs que, "les nombreuses annulations qui font suite à ces annonces représentent une perte directe de chiffre d’affaires pour des entreprises déjà fortement impactées par la crise sanitaire depuis plus d’un an (…) c’est toute la fin de l’année qui est mise en péril faute de dispositions qui préservent le tourisme."

Lire aussi >> Le tourisme tient... à un fil

Rédigé par Désiré Teivao le Vendredi 20 Août 2021 à 12:30 | Lu 2060 fois