Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les cailloux ont parlé à Arahurahu



C’est parti pour un spectacle de plus d’une heure dans le cadre toujours exceptionnel de ce marae. (Photo Daniel Pardon)
C’est parti pour un spectacle de plus d’une heure dans le cadre toujours exceptionnel de ce marae. (Photo Daniel Pardon)
PAPEETE, 9 juillet 2018 - Pari osé, mais pari gagné samedi après-midi devant des gradins combles au marae Arahurahu pour la troupe Hitireva, de Kehaulani Chanquy : les pierres, thème central de la représentation offerte au public, devaient parler ; elles l’ont fait avec lyrisme, avec panache et avec une force de conviction remarquable. Aux absents, il reste encore quatre samedis pour venir goûter à la magie de ce show aussi rythmé que coloré…

La pierre est le thème central de ce spectacle haut en couleur et extrêmement bien rythmé. (Photo : Daniel Pardon).
La pierre est le thème central de ce spectacle haut en couleur et extrêmement bien rythmé. (Photo : Daniel Pardon).
"E Parauparau Te Ôfa’i", entendez par là "Une, ou des histoires de pierres" ; pas celles qui roulent sans amasser mousse, mais celles qui se sont offertes aux premiers Polynésiens lorsqu’ils ont colonisé nos archipels ; des Polynésiens qui ont adopté les cailloux et qui en ont fait leurs compagnons de vie, que ce soit spirituelle (les pierres sacrées des marae) ou plus terre à terre : le caillou est omniprésent dans le quotidien d’alors, comme outil, comme arme, comme allié dans la vie de tous les jours, qu’il s’agisse de préparer la popoi ou de pêcher.
A ce titre, la mise en scène de Kehaulany Chanquy a réservé aux spectateurs une exceptionnelle pêche aux cailloux qui, à elle seule, vaut bien le détour.

Le spectacle au marare Arahurahu cette année est très novateur, au sens où, pour une fois, il ne s’agit pas d’une classique reconstitution historique avec une cour royale relativement statique, mais au contraire d’un enchaînement rapide de nombreux tableaux mettant en scène la bagatelle de 121 artistes prenant visiblement plaisir à fournir une prestation de qualité.

Une mention spéciale à Patou qui a prouvé qu’il avait décidément plus d’une corde à son arc, tatoueur, graveur et excellent orero.
Rendez-vous est pris pour les trois autres samedis de juillet et le premier samedi d’août !

Qui fait quoi ?

Le public a répondu massivement présent à ce premier rendez-vous du Conservatoire artistique de la Polynésie française. (Photo : Daniel Pardon).
Le public a répondu massivement présent à ce premier rendez-vous du Conservatoire artistique de la Polynésie française. (Photo : Daniel Pardon).
Chef de groupe et chorégraphe: Kehaulani Chanquy
Auteur : Jacly Bryant
Aparima : Teha Kaimuko
Himene : Jean-Marc Zingerlet
Percussions et Pehe : Teme Parauhani
Conception et création des costumes : Nels Labbeyi

A noter

Spectacle les samedis 14, 21 et 28 juillet et le samedi 4 août à 15H45 sur le Marae Arahurahu, de Paea (PK 22.5). Billetterie à Radio 1, en ligne sur le site ticket-pacific.pf et dans les Carrefour (Arue, Faa'a, Punaauia). Tarif unique : 2.000 Fcfp.
Renseignements : C.A.P.F. : Tel 40 50 14 14, communication@conservatoire.pf,
www.conservatoire.pf et
www.facebook.com/capftefareuparau

(Photo : Daniel Pardon)
(Photo : Daniel Pardon)

Rédigé par Daniel Pardon le Lundi 9 Juillet 2018 à 09:09 | Lu 1360 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués