Tahiti Infos

Les aidants formés aux soins palliatifs à Moorea


Moorea, le 27 novembre 2022 - Une journée d’aide, notamment par l’enseignement des soins palliatifs, a été proposée samedi aux aidants de Moorea à l’hôpital de Afareaitu. Le but de l’association Mania te Miti, organisatrice de cette action, était de donner les outils pratiques nécessaires aux personnes qui accompagnent un proche gravement malade ou en fin de vie.
 
L’association Mania te Miti, composée de soignants sensibilisés aux soins palliatifs, a organisé, samedi à l’hôpital de Afareaitu, une journée en faveur des aidants de l’île Sœur, c'est-à-dire des personnes qui aident et accompagnent un de leurs proches en fin de vie ou touché par une grave maladie. Au programme de cette journée, des échanges avec des médecins spécialisés en soins palliatifs qui visent à améliorer la qualité de vie d’une personne malade et de ses proches, mais aussi des ateliers dans lesquels ils ont pu bénéficier de quelques outils pratiques qui leur seront nécessaires lors de l’accompagnement de leur proche en difficulté.
 
On pouvait par exemple y trouver un atelier d’ergonomie manutention, pour apprendre comment manipuler une personne malade (positionnement dans le lit, aide pour se lever…), un atelier de sophrologie pour la relaxation et la baisse du niveau de stress de l’aidant, un stand d’aromathérapie pour apprendre comment soigner le malade par les huiles essentielles ou encore un autre sur l’alimentation par plaisir et les soins de la bouche, importants pour une personne gravement malade.

Réconfort et échanges
 
“On a organisé cette journée parce que souvent, les aidants sont des personnes qui se retrouvent seules à s’occuper de la personne malade. On se repose souvent sur la solidarité familiale en attendant que les enfants, les frères et les sœurs prennent en charge. C’est vraiment lourd de s’occuper au quotidien de quelqu’un qui ne va pas bien, qui est dépendant et qui est en perte d’autonomie. Il s’agissait durant cette rencontre de les réconforter, de leur donner l’opportunité d’échanger et de leur donner des petits conseils pratiques. L’idée était aussi de donner un peu de temps pour eux-mêmes durant cette journée”, explique Aurélia Malogne, présidente de l’association Mania te Miti. Parmi les aidants présents, Nadine Tiaoao est venue pour que son mari apprenne les soins palliatifs : “Je veux que mon mari sache quoi faire face à une personne touchée par une grave maladie ou en fin de vie. C’est important qu’il connaisse les moyens à sa disposition. Il y a les connaissances, la patience et l’amour”, a-t-elle glissé à la sortie des stands. Marie Allano est quant à elle venue pour apprendre comment mieux prendre en charge son mari tout en prenant soin d’elle. “On m’a conseillé de venir parce que je suis extrêmement fatiguée à m’occuper de lui, car il est touché par la maladie d’Alzheimer. J’ai appris des mouvements, auxquels je n’ai jamais pensé, pour me faciliter la vie. J’ai appris aussi comment lever mon mari vu qu’il ne pèse que 55 kilos, tout en faisant des mouvements pour ne pas abimer mon dos.”

Rédigé par Toatane Rurua le Dimanche 27 Novembre 2022 à 15:49 | Lu 883 fois