Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les Territoires français du Pacifique veulent s’impliquer dans la politique régionale



Palikir, Micronésie | AFP | vendredi 09/09/2016 - Polynésie française et Nouvelle-Calédonie, qui veulent s'impliquer dans la politique océanienne, ont annoncé vouloir intégrer le Forum des Îles du Pacifique, constitué de 16 Etats indépendants et réuni cette semaine à Palikir, en Micronésie.

"La nuit dernière, j’ai fait un rêve, et j’ai vu tous ces visages familiers du Pacifique me faire signe, me dire de venir, et soudain je me suis réveillé, et une voix a murmuré à mes oreilles : il est temps, on peut le faire", a déclaré le président polynésien Edouard Fritch devant le Forum.

Polynésie française et Nouvelle-Calédonie ne sont que membres associés du Forum et demandent depuis plusieurs années leur intégration en tant que membres à part entière.

"On est l’exécutif du pays, les seules matières où on n’a pas la compétence pleine et entière, c’est la défense et la monnaie. Mais quel pays ou petit territoire de la région exerce vraiment ces compétences régaliennes ? Quasiment aucun", a souligné auprès de l’AFP le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Philippe Germain.

Malgré leur réticence à accueillir des îles non indépendantes, les Etats océaniens ont confirmé les signes d’ouverture délivrés l’année précédente à Port Moresby, en Papouasie Nouvelle-Guinée.

Ils devraient annoncer leur décision samedi soir à Palikir.

Il faut un consensus des 16 Etats pour accueillir un nouveau membre. Aucun n’a ouvertement exprimé son opposition, mais les îles mélanésiennes sont à l’écoute des kanaks, dont certains sont opposés à l’intégration de la Nouvelle-Calédonie avant le référendum prévu dans cette collectivité en 2018.

L’indépendantiste kanak Roch Wamytan a même écrit au Forum un courrier, dans lequel il s’oppose à cette intégration.

Oscar Temaru, le leader indépendantiste polynésien, milite également contre cette intégration, du moins tant que la Polynésie restera un Territoire autonome dans la République française.

Les deux collectivités ont en revanche reçu vendredi le soutien de la Nouvelle-Zélande, l’un des deux pays les plus influents du Pacifique, avec l’Australie. "J’ai constaté qu’il y avait de vrais atouts pour que la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française deviennent membres à part entière du Forum", a déclaré à l’AFP le Premier ministre néo-zélandais John Key.

Le Président des Etats Fédérés de Micronésie Peter Christian, qui mène les débats en tant que Président du pays hôte, a aussi exprimé son soutien.

Les Etats insulaires du Pacifique ont longtemps craint l’entrisme de la France dans les affaires du Pacifique, par l’intermédiaire de ses collectivités. Mais les relations entre l’Océanie et la France, longtemps ternies par les essais nucléaires en Polynésie française, se sont réchauffées ces dernières années.

Les Etats du Pacifique souhaitent assouplir les conditions d’intégration au Forum, pour ne plus les réserver aux Etats indépendants.

ml/ff/kp

© 1994-2016 Agence France-Presse

Rédigé par () le Vendredi 9 Septembre 2016 à 05:17 | Lu 769 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués