Tahiti Infos

Les 'Aito Taure'a renversés par la Nouvelle-Calédonie dans le match pour la troisième place


Après une bonne première mi-temps, les 'Aito Taure'a ont subi le jeu de leurs adversaires calédoniens au cours des 45 dernières minutes.
Après une bonne première mi-temps, les 'Aito Taure'a ont subi le jeu de leurs adversaires calédoniens au cours des 45 dernières minutes.
Tahiti, le 24 septembre 2022 – Les 'Aito Taure'a se sont inclinés, ce samedi, dans le match pour la troisième place du tournoi OFC U19 face à la Nouvelle-Calédonie. Les Tahitiens avaient pourtant ouvert la marque sur pénalty en première période, grâce à Kamalani Bennett, avant de concéder l'égalisation dans le dernier quart d'heure et de finalement s'incliner aux tirs au but (5-4). 

Les 'Aito Taure'a et la Nouvelle-Calédonie avaient rendez-vous, samedi au stade Pater, pour le match de la troisième place du tournoi OFC U19. Mais il s'agissait avant tout aussi du match opposant les deux grands perdants de la compétition. Tahitiens et Calédoniens, battus respectivement en demi-finale par la Nouvelle-Zélande et Fidji, avaient vu leur échapper les deux tickets pour la prochaine Coupe du monde U20. Il fallait donc pour les deux frères ennemis passer cette déception et se remobiliser pour terminer au mieux cette compétition.

Les protégés du sélectionneur, Bruno Tehaamoana, semblaient avoir surmonté leur frustration en offrant une belle première période. Puis la machine tahitienne s'est enrayée au cours des 45 dernières minutes pour finalement s'incliner face aux Cagous à l'issue de la séance des tirs aux buts. 

Des 'Aito Taure'a séduisants en première période....

Kamalani Bennett avait ouvert la marque pour les espoirs tahitiens.
Kamalani Bennett avait ouvert la marque pour les espoirs tahitiens.
"Remobiliser les joueurs pour ce match a été très difficile. Ils étaient vraiment démoralisés après la défaite contre la Nouvelle-Zélande. Après on les a poussés comme on a pu avec le staff pour jouer dans les meilleures conditions ce match face à la Calédonie. Mais on a vu quand même ce soir une équipe de Tahiti qui a voulu proposer du jeu, comme on a toujours voulu le faire", a expliqué Bruno Tehaamoana. Et du jeu les 'Aito Taure'a, largement remaniés pour cette dernière rencontre, en ont en effet proposé en première mi-temps. 

A chaque incursion dans les 25 dernières mètres calédoniens, les espoirs du foot tahitien mettaient en difficulté leurs adversaires, grâce notamment à un Kamalani Bennett très remuant dans le milieu de terrain. Et puis sur une belle combinaison à l'entrée de la surface entre ce même Bennett et Heinoa Aurentz, le milieu formé de Tefana a été fauché par un défenseur calédonien. Un pénalty logiquement accordé aux 'Aito Taure'a et transformé par Kamalani Bennett qui s'est justice (1-0, 18e). 

Les Tahitiens ont ensuite continué à pousser jusqu'à la pause mais sans pouvoir faire le break. Un autre Bennett, Herehau, lui très remuant dans son couloir droit, a notamment trouvé le poteau du gardien calédonien. Les espoirs cagous de leur côté ont été bien timides au cours de la première période même si ces derniers n'ont pas été chanceux en touchant à deux reprises les montants du but gardé par Keahinui Heinis. 

… puis méconnaissables en deuxième mi-temps

Les Calédoniens vainqueurs à l'issue de la séance des tirs aux buts.
Les Calédoniens vainqueurs à l'issue de la séance des tirs aux buts.
Au retour des vestiaires la donne s'est complètement inversée. Quasiment jamais mis en danger au cours des 45 premières minutes, Keahinui Heinis a du sortir deux grosses parades en début de deuxième mi-temps pour préserver l'avantage de son équipe. Les coéquipiers de Tevaitini Teumere ont ensuite beaucoup subi mais sans pour autant craquer. 

Et contre le cours du jeu, les 'Aito Taure'a auraient pu faire le break à la 68e minute, lorsque Matai Papaura, bien lancé en profondeur par Tekaki Sangue, a été stoppé irrégulièrement par le gardien calédonien. Un nouveau pénalty logique était accordé aux Tahitiens, sauf que Papaura allait se rater face au portier cagou, Macané Honakoko. Et puis à force de subir les Tahitiens ont finalement craqué dans le dernier quart d'heure sur une frappe de Paul Jone (1-1, 74e). Le score n'évoluera plus ensuite, malgré une dernière grosse occasion pour Mathis Boube dans les dix dernières minutes. 

Pas de prolongation et direction la toujours très redoutée séance de tirs aux buts. Cette dernière a très mal débutée pour les 'Aito Taure'a après le raté de Mathis Boube. Heureusement pour Bruno Tehaamoana, Keahinui Heinis a sorti le grand jeu dans la foulée pour sortir le tir d'un joueur calédonien. Puis aucun raté côté tahitien jusqu'au cinquième tireur et la parade de Macané Honakoko sur Jason Malakai. Tyeou Boano a ensuite terminé le travail pour la Nouvelle-Calédonie qui s'imposait dans cette séance de tirs aux buts (5-4). 

"En deuxième mi-temps les consignes n'ont plus été bien suivies et on a subi", a attesté le sélectionneur des 'Aito Taure'a. "Sur la deuxième mi-temps la Nouvelle-Calédonie méritait de l'emporter avant même les tirs aux buts. Nous de de notre côté on eu aussi des occasions mais les joueurs sont émoussés après tous les efforts consentis en quarts de finale puis en demi-finale, et surtout face à la Nouvelle-Zélande où l'on a laissé pas mal de force. Mais c'est le football, c'est le sport, il faut l'accepter. Le plus important c'est de ne pas avoir de regrets." 

Rédigé par Désiré Teivao le Samedi 24 Septembre 2022 à 21:22 | Lu 700 fois