Tahiti Infos

La Nouvelle-Zélande prive les 'Aito Taure'a de la Coupe du monde U20


A l'image de Matai Papaura, les 'Aito Taure'a ont posé de sérieux problèmes à leurs adversaires néo-zélandais.
A l'image de Matai Papaura, les 'Aito Taure'a ont posé de sérieux problèmes à leurs adversaires néo-zélandais.
Tahiti, le 21 septembre 2022 - Les ‘Aito Taure’a se sont inclinés (2-0) mercredi soir au stade Pater face à la Nouvelle-Zélande en demi- finale du championnat U19 océanien. Les Tahitiens ont réalisé un très bon match mais c’est bien la Nouvelle-Zélande qui disputera la finale face à Fidji vainqueur (1-0) de la Nouvelle-Calédonie. Tahiti n'obtient pas son billet pour la Coupe du monde U20 qui aura lieu en mai et juin 2023 en Indonésie.

La logique a été respectée mercredi soir au stade Pater devant des tribunes bien garnies des supporters de la sélection tahitienne. La Nouvelle-Zélande, favorite du tournoi, avait vécu un parcours tranquille auparavant en match de poule et en quart de finale en marquant 28 buts. Elle a pourtant souffert face à la sélection du fenua qui a réalisé son meilleur match du tournoi. Les Tahitiens peuvent nourrir des regrets d’avoir laissé échapper un billet pour la finale et par voie de conséquence pour la Coupe du monde U20.  

Bruno Tehaamoana avait procédé à un changement par rapport au match face au Vanuatu, Matai Papaura débutant la rencontre en attaque à la place de Heinoa Aurentz. Les Kiwis, forts de deux attaquants efficaces, Kia Donkers et Oliver Colloty auteurs de 8 et 7 buts dans les matches précédents, ont été bien tenus par la défense tahitienne et toute l’équipe a joué au diapason. Le début de match n'a pourtant pas été de nature à rassurer les ‘Aito Taure’a, qui ont encaissé un but après moins d’une minute de jeu. Le défenseur central kiwi Isaac Hughes reprenant de la tête un coup-franc excentré (1-0).

Les espoirs tahitiens ont eu le mérite de poser immédiatement leur jeu. Au fil des minutes, le capitaine Tevaitini Teumere et ses partenaires se sont montrés de plus en plus entreprenants au point de dominer les débats, notamment grâce à Raihiti Douepere toujours aussi précieux au milieu, et de se procurer les meilleures occasions. La sélection tahitienne a produit un football séduisant et le gardien Anapa Debruyne s'est montré rassurant sur ses quelques interventions. Les conditions semblaient réunies pour que les ‘Aito Tauré’a créent l’exploit, même en étant menés au score. Les Kiwis ont conservé leur avantage jusqu’au repos, où rien n’était joué au vu de la physionomie de la première période.

Se consoler avec la 3e place

Les joueurs de Bruno Tehaamoana ont repris la 2e mi-temps avec toujours autant d’envie et l’ambition de bousculer l’adversaire. Mais ils ont été victimes à la 52e minute d’une énorme erreur d’Anapa Debruyne, captant un tir de Kian Donkers avant de relâcher le ballon entre ses jambes (2-0). Malgré ce coup du sort, Tahiti a conservé la volonté de ne rien lâcher. Mais en face, les Kiwis ont posé leur jeu avec plus de sérénité qu’en première période. La réussite a continué à faire défaut aux Tahitiens dans la dernière passe, le portier néo-zélandais Henry Gray n’étant pas vraiment inquiété. Anapa Debruyne a effectué quelques interventions salvatrices après l’heure de jeu pour éviter au score de s’alourdir. 

La Nouvelle-Zélande s’est imposée 2 à 0, mais les Tahitiens peuvent tirer des motifs de satisfaction de la rencontre, ce qui n’atténue évidemment en rien leurs regrets. La jeune sélection tahitienne retrouvera le terrain samedi, malheureusement pas pour la finale, mais pour le match pour la 3e place contre les Calédoniens.

Résultats

*Demi-finales
-Fidji-Nouvelle-Calédonie 1-0
-Nouvelle-Zélande-Tahiti 2-0
 
*Programme
Samedi 24 septembre au stade Pater
Match pour la 3e place
-17 heures : Tahiti-Nouvelle-Calédonie
Finale
-20 heures : Nouvelle-Zélande-Fidji

Rédigé par Patrice Bastian le Mercredi 21 Septembre 2022 à 22:54 | Lu 726 fois