Tahiti Infos

Législatives 2022 – Gilles Tautu : "Avec l'État, d'égal à égal"


Tahiti, le 23 mai 2022 – Candidat aux législatives sur la troisième circonscription, découvrez le portrait et le programme de Gilles Tautu.
 
Le candidat
 
Gilles Tautu est né en Nouvelle-Calédonie et a grandi à Faa'a. Il est issu d'une fratrie de treize enfants, aujourd'hui marié et père de trois enfants. "Mon parcours scolaire est assez simple", avoue le candidat de Amui Tatou. "Je n'ai aucun diplôme. Je me suis arrêté en sixième. Je suis allé à l'école de la vie, et j'ai découvert la vie ainsi." Dans le tourisme comme guide, et chauffeur touristique au sein de plusieurs sociétés du fenua. C'est en 2016 qu'il intègre Polynésie la 1ère, après être passé par Radio Tamanu puis Radio Ma'ohi du temps de Gaston Flosse. Ce n'est d'ailleurs pas sa première expérience en politique, puisqu'il était colistier de Jean-Christophe Bouissou pour les municipales, déjà à Faa'a.
 
Son programme
 
La priorité pour Gilles Tautu est le dossier du nucléaire. Il pense qu'une "discussions sincère et honnête avec l'État, d'égal à égal" devrait avoir lieu. Il demande que l'État "nous accompagne dans cette démarche de vérité". Il préfère ne pas faire état du remboursement de la dette nucléaire ainsi que des dépenses assumées par la Caisse de prévoyance sociale (CPS) pour la prise en charge des maladies radio-induites. Il considère que "ce que la Polynésie a donné à la France n'a pas de prix. L'État devrait même nous faire un chèque en blanc". Selon lui "l'État fuit ses responsabilités, et également la vérité".
 
L'océanisation des cadres est un autre dossier pour lequel Gilles Tautu entend "se battre". Il s'agit pour lui que cette disposition soit non seulement de mise dans la fonction publique du Pays, mais également dans celle de l'État. "Il est temps que l'État mette des Polynésiens à des postes de responsabilité". Il explique être candidat pour "avoir l'occasion d'une discussion directe avec l'État" sur différents points tels que les inégalités entre certains DOM et la Polynésie, le nucléaire donc, l'indemnité temporaire de retraite (ITR), la question du centre des intérêts matériels et moraux (CIMM) entre autres.
 
Gilles Tautu dit avoir décidé de ne pas s'affilier à un parti politique. Annoncé côté Insoumis, il réfute. "Ils ont choisi leur candidat (…). Si les Insoumis sont mécontents du choix fait par la métropole, ils peuvent toujours rejoindre Amui Tatou", affirme le candidat. "On parle de renouveau ou d'alternative de la classe politique et ils sont tous déjà dans la politique donc cela ne change rien. La politique n'appartient pas à un groupe politique. Je me présente seul pour leur montrer qu'il faut avoir le courage d'y aller seul."
 
Où siégera-t-il ?
 
S'il est élu député, Gilles Tautu siégera avec "le groupe qui va porter la Polynésie. Il faut siéger là où la Polynésie va être aidée et soutenue à 100%. Moi je ne veux pas être hypocrite, c'est d'abord la population et le groupe après."
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Lundi 30 Mai 2022 à 20:50 | Lu 552 fois