Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le vol de son portable transforme ses vacances à Tahiti en cauchemar



Jean-Claude Billaud avait reçu en octobre une facture de 10.2 millions de Fcfp suite au vol de son portable. Il a finalement dû régler près de 680 000 Fcfp.
Jean-Claude Billaud avait reçu en octobre une facture de 10.2 millions de Fcfp suite au vol de son portable. Il a finalement dû régler près de 680 000 Fcfp.
PAPEETE, le 16 février 2019- Jean-Claude Billaud n’est pas prêt d’oublier ses vacances en Polynésie française. Malheureusement, ce n’est probablement pas pour la bonne raison. En effet, après le vol d’un téléphone portable, il s’est retrouvé avec une facture de plus de 80 000 euros (9.5 millions de Fcfp).

C’est le journal La République des Pyrénées qui a révélé la mésaventure de ce patron de salle de sport.
Le 4 août dernier, deux jours après être arrivé au fenua, Jean-Claude Billaud se rend compte au milieu de la nuit que son téléphone portable n’est plus dans le bungalow. Devant partir le matin même pour Moorea, il décide de porter plainte sur l’île sœur. Il alerte sa fille qui contacte l’opérateur Orange qui lui répond « Ne vous inquiétez pas, il est déjà bloqué : on est à 800 euros de communication » . Jean-Claude poursuit donc ses vacances sans trop s’inquiéter des conséquences de ce vol. Mais fin août, à son retour en métropole, il découvre que la « la facture a bondi à 85 873.19 euros (10,2 millions de Fcfp), en raison de la consommation goulue de données 3 G au cours du mois», relate le journal. « Une erreur avait été commise : le téléphone a été bloqué en France. Mais l’info n’est pas passée jusqu’en Polynésie » , raconte Jean-Claude Billaud au journal La République des Pyrénées.

Après plusieurs courriers échangés, l’opérateur finit par accepter de baisser la facture : « Dans un souci de conciliation, à titre exceptionnel et commercial, les connexions data en roaming qui figurent sur la facture du 19 septembre ont été recalculées (…) Je vous propose donc une prise en charge par Orange de la somme de 67 090,50 euros HT, soit 80 508 euros TTC » . Il reste néanmoins pas moins de 5 700 euros (680 000 Fcfp) à la charge de Jean-Claude Billaud, qu’il a réglé il y a quelques jours. « Le 7 août au matin, de manière préventive, dès que nous avons détecté la surconsommation, nous avons suspendu la ligne à 8h40. Toujours le 7 août à 13h36, Mme Billaud nous a signalé le vol du mobile. Mais la ligne était déjà bloquée par nos services. La surconsommation a eu lieu entre le 5 août à 20h05 et le 7 août à 8h40, au moment où nous avons suspendu la ligne. Rien n’a été facturé au-delà de cette date » , explique Jean-Maurice Bentolila, responsable de la communication d’Orange sud-Ouest. « En tant qu’opérateur, Orange règle les communications à l’opérateur local. C’est l’itinérance de réseau : l’opérateur du client règle les communications même si elles sont frauduleuses. »





Que faire en cas de vol de portable ?

Gendarmes et policiers disposent depuis 2016 d'un outil juridique et technique, en partenariat avec les opérateurs de téléphonie mobile locaux Vodafone et Vini, pour procéder au blocage pur et simple, et à distance, du téléphone GSM volé sitôt le dépôt de plainte enregistré. Certes, l'accès au contenu du téléphone –et spécialement pour les smartphones- sera toujours accessible au voleur à moins que le propriétaire de l'appareil ait lui-même pris ses dispositions (géolocalisation, applications d'effacement des données à distance, etc…). Mais le voleur ne pourra plus utiliser le terminal en mode communication.
Pour avoir accès à ce "service", les utilisateurs sont invités à prendre connaissance du numéro IMEI de leur téléphone. Et même si la précision peut paraître saugrenue : avant de se le faire voler ! C'est plus facile. Ce numéro, véritable carte d'identité de l'appareil, est unique et permettra à l'opérateur de procéder au blocage du terminal quasiment instantanément après avoir été sollicité par les services de police ou de gendarmerie.
Disponible sur la facture, parfois sur la boîte d'origine ou au dos du boîtier sous la batterie, ce code à 15 chiffres est surtout disponible en tapant *#06# sur son clavier. Il apparaîtra alors à l'écran. Notez-le et conservez le sur vous, c'est ce code qu'il faudra communiquer lors du dépôt de plainte pour effectuer le blocage.

Rédigé par () le Mardi 26 Février 2019 à 16:19 | Lu 11265 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Mars 2019 - 14:08 Discussions sur le prêt du Maro‘Ura

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net