Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le voilier intercepté à Apataki contenait 436 kilos de cocaïne



Le colonel Frédéric Boudier, commandant de la gendarmerie en Polynésie française, le procureur de la République, Hervé Leroy et le lieutenant-colonel Christelle Tarrolle, n°2 de la SR.
Le colonel Frédéric Boudier, commandant de la gendarmerie en Polynésie française, le procureur de la République, Hervé Leroy et le lieutenant-colonel Christelle Tarrolle, n°2 de la SR.
PAPEETE, le 2 mai 2019 - Le procureur de la République, Hervé Leroy, a donné une conférence de presse ce samedi durant laquelle il a livré plusieurs détails sur la récente saisie de cocaïne effectuée à Apataki dans les Tuamotu. L'enquête, qui porte sur 436 kilos de drogue, va être confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris.

Une nouvelle énorme saisie de cocaïne a été réalisée sur un voilier monocoque de 15 mètres le 29 mai dernier à Apataki dans les Tuamotu. Selon le procureur de la République, qui a tenu une conférence de presse à ce sujet samedi, l'enquête a démarré sur la base de « renseignements donnés par la compagnie des archipels » aux gendarmes de la Section de recherches (SR).

Appuyés par une équipe de l'antenne GIGN de Papeete et d'un gendarme maritime, les enquêteurs de la SR se sont « transportés » par avion le 29 mai dernier à Apataki. Tel que l'a expliqué Hervé Leroy ce samedi, « l'inspection de l'embarcation a permis de déceler une cache dans l'infrastructure renfermant 341 pains et paquets de cocaïne pour un poids d'environ 341 kilos. » Les trois hommes qui se trouvaient sur le bateau, trois Italiens, ont ensuite été placés en garde à vue et "ramenés par voie aérienne dans les locaux de la SR". Un autre individu, de nationalité péruvienne, a quant à lui été interpellé à Papeete. Il apparaissait également comme étant un membre de l'équipage.

Ramené à Papeete, le voilier a subi une nouvelle fouille qui a permis de découvrir d'autres caches. Le poids final de la cocaïne saisie s'élève donc à 436 kilos. Outre la SR et le GIGN, le GIR aura également participé à l'enquête.

« Secret de l'enquête »

Au regard de la « quantité de drogue saisie » et de la « dimension internationale du trafic », l'enquête se poursuit actuellement « sous l'autorité du parquet de la JIRS de Paris ».

Durant ce point presse, le procureur de la République a également tenu à rappeler « qu'à l'heure d'internet, le monde est devenu un village. Une information vraie ou fausse donnée ici est relayée partout immédiatement ; il appartient aux personnes requises par les inspecteurs de respecter le secret de l'enquête sous peine d'entraver le bon déroulement des investigations qui sont toujours en cours. »

L'interception de ce sixième voilier confirme que la Polynésie française est identifiée comme point de passage d'une route maritime empruntée par les narcotrafiquants à partir de l'Amérique latine en vue d'écouler la cocaïne dans les pays de la zone Pacifique, voire en Asie.


Rédigé par Garance Colbert le Dimanche 2 Juin 2019 à 08:53 | Lu 2753 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués