Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le "roi" Pakumotu et sa garde rapprochée face à la justice



Le roi Pakumotu à Outumaoro le 17 octobre 2013.
Le roi Pakumotu à Outumaoro le 17 octobre 2013.
PAPEETE, jeudi 30 janvier 2014. L’utilisation d’armes à feu par la garde du "roi" Pakumotu, mercredi matin, contre les forces de police mettra peut-être un coup d’arrêt définitif à l’existence de cette république monarchique autoproclamée. Les agents de la DSP étaient allés mercredi matin interpeller Teirii Athanase pour mise en circulation de monnaie n’ayant pas cours légal. En effet, en dépit d’une condamnation à six mois ferme du 21 janvier dernier, le roi Pakumotu avait poursuivi ses activités illicites. La descente de police au domicile du roi dans le quartier de La Mission a permis de vérifier que le royaume Pakumotu n’avait pas abandonné ses impressions de Patu : des liasses de cette monnaie sans valeur légale ont, de nouveau, été saisies.

Mais, avant d’avoir pu mettre la main sur ces billets de Patu, la police a dû faire face à une véritable garde armée autour du roi Pakumotu. Un premier tir s’est enrayé ; le second a manqué sa cible. Au total, trois armes à feu ont été saisies avec de nombreuses munitions. Des armes faites pour l’attaque, car selon les policiers, elles peuvent traverser des gilets pare-balles.

Après cet affrontement inédit en Polynésie, qui a vu l’utilisation d’armes à feu contre les forces de l’ordre, cinq personnes ont été interpellées. Mercredi soir, le procureur de la République signifiait personnellement la prolongation de la garde à vue pour quatre d’entre eux. Teirii Athanase, 63 ans, le "roi" pour complicité de tentatives de meurtre sur agent de la force publique, rébellion en groupe et avec arme, constitution d’un groupe armé. Deux fidèles du souverain Pakumotu, un père et son fils (des hommes âgés de 60 et 37 ans) pour tentatives de meurtre sur agent de la force publique, rébellion en groupe, port d’arme prohibé, participation à un groupe armé. Le quatrième, est un jeune homme de 22 ans, interpellé notamment pour violence avec arme sur agent de la force publique.

Tous seront présentés ce vendredi matin à un juge d’instruction pour être placés en examen, puis ils comparaîtront devant le juge de la liberté et de la détention qui devra se prononcer sur leur placement en prison préventive réclamée par le Parquet.



Condamné à de la prison ferme, mais dehors : explications


C’est la question qui est sur toutes les lèvres : pourquoi Teirii Athanase condamné le 21 janvier dernier par le tribunal correctionnel de Papeete à six mois de prison ferme n’était-il pas à Nuutania ? Premier constat, la condamnation du 21 janvier n’a pas été assortie d’un mandat de dépôt, en dépit des demandes du procureur de la République. Enfin, il y a le délai d’appel : «il y a une loi en France qui dit que lorsque quelqu’un est condamné, il a le droit de faire appel. La condamnation prononcée n’est pas immédiatement définitive puisque la personne a un délai de dix jours pour faire appel de cette décision. Nous sommes aujourd’hui ( jeudi NDLR) le 30 janvier, il peut encore faire appel jusqu’au 31 janvier et moi entre-temps, je n’ai pas le droit de le faire placer en prison. Le temps de ce délai, la peine ne peut pas être exécutée, c’est la loi» explique José Thorel, le procureur de la République. Appel ou pas de cette condamnation, les nouveaux faits d’armes de la monarchie Pakumotu peuvent désormais conduire le roi et sa garde à Nuutania, en détention provisoire, en attendant un jugement pour des faits passibles devant une cour d’assise de 20 ans de prison.

Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 30 Janvier 2014 à 15:29 | Lu 3779 fois







1.Posté par Honu le 31/01/2014 05:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout le monde ne peut pas s’appeler Flosse ou Temaru....pour se prétendre "Roi " de Tahiti....LOL

2.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 31/01/2014 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"en dépit des demandes du procureur de la République" + «il y a une loi en France qui dit que lorsque quelqu’un est condamné, il a le droit de faire appel" + "Nous sommes aujourd’hui ( jeudi NDLR) le 30 janvier, il peut encore faire appel jusqu’au 31 janvier" + "et moi entre-temps" + "je n’ai pas le droit de le faire placer en prison" + "Le temps de ce délai, la peine ne peut pas être exécutée, c’est la loi» explique José Thorel + "les nouveaux faits d’armes de la monarchie Pakumotu peuvent désormais conduire le roi et sa garde à Nuutania, en détention provisoire" = çà me rappelle presque la "méthode" (dans mon cas le coup monté) de la saisie de ma ROLLS-ROYCE Silver Spur et l'audience du 1er juin 2010 où ce même José THOREL se faisait l'avocat du douanier Jean-Louis GOBET (en savates et non déguisé en douanier à l'audience... puisque n'étant pas partie à la procédure, ni comme serviteur des douanes ni à titre personne mais présent comme intéressé pour sa part d'aviseur"..), lui demandant quelque conseil quant au magma à concocter pour aboutir à une condamnation par mandat de dépôt + une amende douanière" + le bidouillage de la saisie douanière illégale de la RRSSpur par le truc...

3.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 31/01/2014 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(Suite) Plus drôle encore (s'il n'y avait du flashball, du coup de feu, des blessés, des gardés à vue et ou du coup monté): c'est que José THOREL - puisqu'il faut l'appeler par son nom -... avait lui-même fait appel de la décision du 21 janvier 2014!!!!! (Je transmets le document sur simple demande à [email protected]) hohohohohohohoho

4.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 31/01/2014 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(Suite) S'agissant d'armes à feu voici une petite perle: La délibération n° 2012-35APF du 23/8/2013 porte application de l'article 173 du "code des douanes" lequel porte en son B. sur "Marchandises dangereuses pour la sécurité publique 1) Les armes et munitions...." hohohohoho
Ah oui: cette délibération 2012-35 n'est pas... visée (hahahaha) par l'arrêté 1407CM du 18/10/2012... après mon recours gracieux près le haut-commissaire déposé le 29 octobre 2012 hihihihi
Ah oui, c'est mon dernier jour pour déférer l'arrêté 1407 - publié le 31/10/2013 - au tribunal administratif colonial....donc... à demain hahahahaa (toutes pièces transmises à tout journaliste et particulier que çà pourrait éventuellement intéresser: [email protected])

5.Posté par Pito le 31/01/2014 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attention il ne faut pas seulement s'intéresser à ces 4 personnes, le reste de la bande sont du même acabit. Si on veut définitivement mettre hors d'état de nuire ces bandits il faut les arrêter tous, la fille du guignol aussi, car demain ils vont recommencer, et là il y aura des morts !!!!!!
La justice doit impérativement agir durement et mettre tous ces fous en prison. Arrêtons également d'appeler ce cinglé roi, c'est un délinquant.

6.Posté par Jean Pierre le 31/01/2014 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La plaisanterie a asser duré avec ces individus, je rejoins beaucoup de commentaires précédent d'un autre article, ou les com. suggèrent de réserver un atoll, pour y enfermer ce genre de personnages dangereux pour la société.
Ca couterait moins cher que la prison de Nuutania actuellement qui coute des fortunes en indemnisations pour enfermement dans des conditions insalubres.

7.Posté par Gabs le 31/01/2014 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien Pito... "La justice doit impérativement agir durement ..." c'est le même cas pour ton "président" qui est un condamné de la république et multi récidiviste. Arrêtez de l'appeler "président"... c'est un délinquant.

8.Posté par marietti pierre le 31/01/2014 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et la justice dans toute cette merde????N'est-elle pas gênée aux entournures???Une personne condamnée qui se là coule douce à la maison!!!!

9.Posté par ericmoorea le 31/01/2014 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Jean-Pierre :

T'as raison, la taule c'est l'atoll !!!*

10.Posté par ARTIMON le 31/01/2014 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si j'ai retenu quelque chose des nombreux procès auxquels j'ai pu assister tout au long de ma carrière de journaliste, c'est évidemment le droit de faire appel d'un jugement rendu en première instance, avant qu'il ne devienne définitif. Certes, l'appel est suspensif. Mais sur réquisition du Ministère Public, dans certaines affaires entrainant des troubles à l'ordre public, le Tribunal peut ordonner la délivrance d'un mandat de dépôt à l'audience, c'est à dire l'emprisonnement immédiat. J'ai aussi observé dans des affaires semblables à celle évoquée ici, que la Justice est systématiquement perdante lorsqu'elle fait une molle application de la loi et que l'ordre républicain n'est maintenu que du bout de doigts ! Rien de rassurant pour le Peuple français au nom de qui, nous assure-t-on, la Justice est rendue...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 20:02 Des histoires de "boards" par HTJ

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers