Tahiti Infos

Le procès du Dr Théron renvoyé au 4 novembre


Cinq avocats assurent la défense du Dr Théron poursuivi pour violences aggravées sur personnes chargée d'une mission de service public et outrage.
Cinq avocats assurent la défense du Dr Théron poursuivi pour violences aggravées sur personnes chargée d'une mission de service public et outrage.
Tahiti, le 29 octobre 2021 - Le procès du Dr Théron, qui devait débuter ce vendredi, a été renvoyé au 4 novembre à la demande des cinq avocats de la défense. Ces derniers, qui souhaitaient un renvoi à une date encore plus lointaine, ont signifié au juge, certificat médical à l'appui, que le taote avait encore besoin de temps "pour se remettre et pour préparer sa défense". 

Un dossier "particulièrement lourd" et qui demande un "travail complexe". C'est en résumé les arguments présentés vendredi par les cinq avocats du Dr Théron. Le procès du taote, absent de l'audience et poursuivi pour "violences aggravées sur personnes chargée d'une mission de service public" et outrage, devait se tenir ce vendredi en audience de juge unique. Cependant, les conseils du médecin ont sollicité un renvoi en expliquant que leur client, certificat médical à l'appui, n'était pas suffisamment remis de son interpellation et qu'ils avaient encore besoin de temps pour préparer sa défense. "On ne comprend pas cette précipitation du tribunal à vouloir juger au plus vite cette affaire", a insisté Me Stanley Cross, l'un des cinq avocats du Dr Théron. 

Le président du tribunal de son côté, en donnant lecture d'une partie du certificat médical du médecin, s'est interrogé sur son absence au procès : "Il est stipulé dans le certificat médical que le docteur peut continuer à recevoir des patients. Mais il ne peut pas être présent au tribunal, ni s’entretenir avec ses avocats pour sa défense ?" Le juge ne s'est pas pour autant opposé à cette demande de renvoi, tout comme la procureure. 

Le fond de l'affaire pas abordé le 4 novembre

Le problème a ensuite porté sur le fait de trouver une date de renvoi qui convient à toutes les parties. "Je m'inquiète du délai des procédures et, à ce rythme, on est parti pour juger cette affaire en 2024", a ironisé le juge. Finalement, toutes les parties se sont accordées pour une date de renvoi au 4 novembre, même si la défense aurait souhaité une date encore plus lointaine. "Le renvoi est complétement justifié, mais on déplore qu'il n'a pas été fait dans un délai raisonnable. On bafoue les droits de la défense en ne permettant pas à la défense de s'organiser", a exposé Me Thibault Millet, avocat du Dr Théron. 

Cependant, à l'audience du 4 novembre, le fond de l'affaire ne devrait pas encore être abordé. Cette audience sera l'occasion pour les avocats du médecin de soulever des demandes de nullité concernant la garde à vue de leur client. "On est face à une situation inédite", a expliqué Me Millet. "Selon notre analyse, le procès-verbal d'audition est un faux, ou du moins cette pièce est nulle. C'est un PV qui est utilisé à charge contre le docteur Théron. On a besoin maintenant de voir avec tous les avocats de la défense quel outil procédural on peut utiliser pour combattre cette pièce et la faire retirer."  

Les avocats du Dr Théron contestent également le certificat médical du clerc d'huissier, présumé victime des violences du médecin, qui s'est fait prescrire huit jours d'ITT. "Les notions d'ITT sont appréciées de manière subjective. Chaque médecin voit un peu les choses différemment. On veut s'assurer que l'appréciation du médecin a été la bonne", a indiqué Me Thibault Millet.  

Rappelons que le Dr Théron était renvoyé devant le tribunal correctionnel pour des violences commises en septembre dernier contre un clerc d'huissier. 

Lire aussi >> Garde à vue levée pour le Dr Théron, renvoyé en correctionnelle

 

Rédigé par Désiré Teivao le Vendredi 29 Octobre 2021 à 17:31 | Lu 1121 fois