Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le premier gala de la Tahiti choir school vendredi soir



PAPEETE, le 27 juin 2019 - Pour célébrer sa première année, la Tahiti choir school organise un gala. Il aura lieu vendredi avec, comme invités, Teiva LC, l’école de danse Manohiva, Reiarii Rochette et Warren et Béa.

Elle a ouvert ses portes le 21 août 2018, à Arue. La Tahiti choir school est une école de chant traditionnel et de chant choral, montée par Steeve Reea.

Elle propose des cours de chant choral pour les enfants (à partir de 7 ans), de chant choral pour les adultes ainsi que des cours de chant traditionnel.

L’école présente son gala de fin d’année ce soir après avoir fait une apparition au Heiva des écoles sur le thème : Poro’i nā tō’u fenua. "Au Heiva, on a bien senti le public. De ce fait, les élèves ont pris beaucoup de plaisir sur scène", affirme Steeve Reea. Ils étaient une soixantaine.

"Pour ma terre"

Le thème annoncé pour la soirée de gala est No tō’u fenua, autrement dit "pour ma terre". Le spectacle durera deux heures, contre trente minutes au Heiva des écoles.

"Nous venons avec un répertoire de chansons portant des messages, suscitant des réflexions sur notre pays", indique Steeve Reea. "Ce sont des messages de paix et d’amour."

Il y aura des reprises de chants actuels et des compositions pour la partie chant traditionnel. Goenda Reea a écrit et composé pour l’occasion.

Des artistes invités monteront sur scène avec les élèves de l’école : Teiva LC, l’école de danse Manohiva, Reiarii Rochette et Warren et Béa.

Une école pour transmettre

"J’ai fondé l’école dans un souci de transmission", dit-il. "Le chant et en particulier le chant traditionnel est peu enseigné, cela donne l’occasion à qui veut de découvrir cette pratique."

Les chants, la situation est flagrante lors des représentations du Heiva, suscitent encore peu d’intérêt chez les spectateurs. Ils sont délaissés au profit de la danse. "Mais est-ce vraiment un manque d’intérêt ? ", interroge Steeve Reea. "C’est peut-être plutôt un manque de transmission, un manque de connaissance de cet art."

Lui-même affirme avoir commencé à chanter il y a 10 ans, à l’âge de 30 ans, alors que ça ne le "branchait" pas vraiment. "On n’est pas assez éduqué pour profiter et apprécier les Himene."

Les chants traditionnels sont des chants polyphoniques, c’est-à-dire littéralement des chants à plusieurs voix. "Lors d’un chant polyphonique, différents groupes chantent plusieurs voix, ils ont une mélodie propre ", explique Steeve Reea.

Les chants polyphoniques comptent jusqu’à neuf voix en Polynésie. Vendredi soir, l’école reprendra des Himene Tarava Tahiti, Tarava Raromatai, Rū’au et ‘ūtē.
 

Pratique

Le vendredi 28 juin à la salle Manuiti de Paea à 19h30.
À partir de 1 500 Fcfp.
Réservation au 87 72 71 84

Contacts

Facebook : Tahiti Choir School

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 27 Juin 2019 à 15:02 | Lu 665 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués