Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le parquet de Papeete a officiellement son nouveau chef



Le procureur de la République Hervé Leroy lors de son discours d'installation, vendredi, au palais de justice de Papeete.
Le procureur de la République Hervé Leroy lors de son discours d'installation, vendredi, au palais de justice de Papeete.
PAPEETE, le 9 septembre 2016 - Le procureur de la République Hervé Leroy a été installé dans ses fonctions, ce vendredi, au tribunal de première instance de Papeete. Il succède ainsi officiellement à José Thorel.

La présidente du tribunal de première instance de Papeete, Cécile Leingre, a publiquement procédé à l'installation du procureur de la République Hervé Leroy, vendredi en audience solennelle, devant un parterre de personnalités. Le nouveau chef du parquet, arrivé du tribunal de grande instance de Nice (Alpes-Maritimes) où il était procureur adjoint –encore en fonction lors de l'attentat terroriste meurtrier du 14 juillet dernier- a évoqué ses priorités dans son traditionnel discours d'installation. Elles s'inscrivent sans surprise dans la droite ligne de celles définies par son prédécesseur, José Thorel, placé quant à lui auprès du parquet général dans les bureaux voisins de la cour d'appel de Papeete après sept ans passés à la tête du parquet de première instance.

"La Polynésie française est manifestement confrontée à quatre problématiques majeures", a ainsi relevé le magistrat. "Les violences interfamiliales avec les violences conjugales et abus sexuels commis sur les mineurs, les conduites addictives, l'alcool et les stupéfiants susceptibles d'expliquer les actes que je viens d'évoquer, et la délinquance routière caractérisée par un nombre important d'accidents corporels de la circulation et les homicides volontaires, le trafic de pakalolo et d'ice et les vols par effraction dans les lieux à usage d'habitation".

La lutte contre la délinquance en col blanc n'est pas en reste dans la bouche du nouveau procureur qui prévient : "Il conviendra en cette période économique difficile et de finances publiques tendues de poursuivre une politique pénale sans failles s'agissant des atteintes à la probité commises par les décideurs publics".

Un parquet "en bon ordre de marche"

Pour ce faire, Hervé Leroy a déclaré pouvoir compter sur "un parquet en bon ordre de marche". Sept magistrats composent désormais l'effectif du ministère public de première instance, quinze délégués du procureur sont déployés sur tout le territoire de la Polynésie française pour les procédures simplifiées de reconnaissance préalable de culpabilité.

Des effectifs "largement justifiés au regard de l'activité" estime le procureur en chef : "Pour une population de 272 000 habitants, j'ai noté, en 2014, 24 297 affaires et procès-verbaux reçus soit une augmentation de 4,4 % par rapport à 2013. Même si ce chiffre est tombé à 21 697 en 2015, il avait été indiqué par mon prédécesseur en janvier 2016 que cela ne signifiait pas pour autant une baisse de la délinquance au regard des faits constatés par les services de police et de gendarmerie. Ces faits constatés traduisaient en réalité un plus grand nombre d'infractions relevées dans une même procédure, attestant du travail accru des enquêteurs et des magistrats du parquet".

Hervé Leroy qui s'est aussi félicité d'un taux de réponse pénale "particulièrement élevé" de 94 % contre les auteurs identifiés d'infraction, tout comme du nombre "particulièrement significatif" des poursuites par voie simplifiée (ordonnance pénale, comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité).

Conscient du problème de surpopulation carcérale au centre pénitentiaire de Nuutania, et du poids qu'il fait peser, notamment, sur le stock de peines en attente d'exécution, le procureur Hervé Leroy compte bien sûr sur l'ouverture courant 2017 du centre de détention de Papeari "pour remédier à ces deux problématiques" mais entend aussi, "dans la concertation avec les magistrats de l'application des peines et le concours des fonctionnaires du SPIP (service pénitentiaire d'insertion et de probation), développer au maximum les aménagements de peines". "Sans pour autant brader le principe de l'effectivité de la peine", embraye dans la foulée le nouveau patron du parquet.

Un habitué des Outre-mer

Agé de 56 ans, père de deux enfants, Hervé Leroy connait bien la vie ultra-marine. Le magistrat a exercé pendant sept ans à Mayotte, comme juge d'instruction, de 1995 à 2002. Il a aussi posé ses valises à Saint-Pierre et Miquelon pendant cinq ans, de 2005 à 2010, comme procureur de la République près le tribunal supérieur d'appel de cet archipel.

Hervé Leroy arrive au tribunal de première instance de Papeete en provenance du tribunal de grande instance de Nice (Alpes-Maritimes) où il occupait la fonction de procureur de la République adjoint.

Cécile Leingre, présidente du tribunal de première instance de Papeete, a présidé cette audience solennelle.
Cécile Leingre, présidente du tribunal de première instance de Papeete, a présidé cette audience solennelle.

Le parquet de Papeete a officiellement son nouveau chef

Le parquet de Papeete a officiellement son nouveau chef


Rédigé par Raphaël Pierre le Vendredi 9 Septembre 2016 à 17:01 | Lu 3317 fois

Tags : JUSTICE






1.Posté par mathius le 10/09/2016 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour info le 19 septembre un avocat véreux du barreau de Papeete, passe devenant le tribunal correctionnel pour avoir escroquer ses clients handicapés de beaucoup millons de francs. Allez messieurs dames les journalistes informez vos lecteurs de ce scandale en robe noire.

2.Posté par Zorro le 11/09/2016 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@mathius : avec un peu de chance, cet avocat pourra se presenter aux senatoriales ou a la deputation...Thorel parti c'est un bout du fond de commerce d'emere cumming qui s'envole ;-)

3.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 12/09/2016 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Drôle de titre : "son nouveau chef". Cà me rappelle un peu l'époque des gouverneurs qui étaient "chef de la colonie" du temps de la vice-présidence indigène alors qu'aujourd'hui c'est tout de même un peu décalé dans le phrasage : l'haut-commis René BIDAL est maintenant carrément le représentant incarné du président de la république expatrié ! hahahaha

Alors voilà le titre exact du fonctionnaire Hervé LEROY - un procureur de la république n'est pas un magistrat au vu de la décision de la CEDH - : Monsieur le fonctionnaire français expatrié procureur de la république française dans l'Autonomie de "la Polynésie française" garantie par la Constitution du 4 octobre 1958 dont l'article 11 du préambule de celle de 1946 exclut du DROIT au RSA les colonisés français de ladite "la Polynésie française" hohohohohohoho

Bon, bravo tout de même à Tahiti-infos d'avoir su synthétiser ça en "chef" hihihihih rollstahiti@gmail.com

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués