Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le marché de l'esthétique médicale va croître de plus de 7% par an d'ici à 2018



PARIS, 30 janvier 2014 (AFP) - Le marché mondial de l'esthétique médicale a enregistré une croissance de 7,3% en 2013, tiré par la zone Asie-Pacifique et une situation plus favorable des Etats-Unis, malgré un ralentissement en Europe, et devrait continuer sur le même rythme jusqu'en 2018, selon des projections publiées jeudi.

Le marché mondial est évalué à 4,6 milliards d'euros en 2013, et devrait croître de 7,2% en 2014 pour atteindre 4,9 milliards d'euros, "marquant un dynamisme toujours solide de ce secteur dans un contexte difficile de certaines zones géographiques", selon l'étude annuelle de l'Imcas (International Master Course on Aging Skin) publiée jeudi.

La croissance annuelle du marché mondial devrait se maintenir à une moyenne de 7,2% entre 2014 et 2018, atteignant 6,6 milliards d'euros.

Le marché américain restera le plus important avec 45% du total, suivi de l'Asie (21%) et de l'Europe (18%).

L'Asie, qui tire le marché, connaîtra la plus forte croissance d'ici 2018 avec une moyenne annuelle de 12,6% pour se situer à 1,4 milliard d'euros.

En revanche, l'Europe est affectée par la crise, notamment l'Europe du Sud, et son rythme de hausse se situe désormais à 3,1% sur la période 2014-2018 pour atteindre 1,2 milliard en 2018.

Par segments de marché, les produits injectables (toxines botuliques, produits de comblement) demeurent le premier marché en valeur (35%), mais leur croissance sera limitée à 6,7% par an jusqu'en 2018 à 2,2 milliards d'euros.

Parallèlement, les équipements à base d'énergie (laser, ultrasons) vont poursuivre leur croissance de plus de 8,5% par an. A ce rythme, ce secteur représenterait 2,3 milliards d'euros en 2018, et deviendrait le premier segment de la médecine esthétique avec 35% du total.

Les prothèses mammaires implantables connaîtront une croissance moindre, de 6,1% par an jusqu'en 2018.

Par ailleurs, les techniques médicales ou non invasives connaissent "un succès croissant", selon l'Imcas, qui cite les traitements de cosmétique active ainsi que les techniques de remodelage corporel par des appareils à ultrasons et radio-fréquences.

Dans le domaine chirurgical, les deux interventions phare restent, en Europe comme dans le monde, la lipoaspiration et l'augmentation mammaire par prothèse. Le "lipofilling" ou réinjection de graisse présente "un développement de plus en plus important".

Rédigé par () le Jeudi 30 Janvier 2014 à 05:04 | Lu 510 fois






1.Posté par Kaddour le 30/01/2014 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'art de ne pas vieillir... ou de ressembler à telle ou telle miss ou star ..... ou de refuser son apparence.... Mais tout cela , pour quelle classe sociale ???

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies