Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le mana magique du massage ma'ohi



"Dès le début, je vais comprendre la personne. En accentuant ma pression des mains, je vais aider à libérer les énergies pour les laisser circuler", explique Henri qui pratique le massage traditionnel depuis des années.
"Dès le début, je vais comprendre la personne. En accentuant ma pression des mains, je vais aider à libérer les énergies pour les laisser circuler", explique Henri qui pratique le massage traditionnel depuis des années.
Papeete, le 22 juillet 2019 - A l'occasion de l'événement Te Mana ora Ma'ohi, une dizaine de masseurs traditionnels sont réunis au centre artisanal de la mairie de Faa'a jusqu'au 4 août pour faire découvrir le massage ma'ohi et son mana.

"J'étais tendue, je me sens vraiment mieux, plus légère. J'ai comme l'impression que l'on m'a enlevé un poids" raconte, dans un sourire radieux, un touriste visiblement ravi du massage qu'il vient de recevoir. L'homme est venu au centre artisanal de la mairie de Faa'a pour découvrir le massage traditionnel polynésien, le taurumi, à l'occasion de l'événement Tere Fare ora Ma'ohi, organisé par l'association Te Mana ora Ma'ohi.

Jusqu'au 4 août, une dizaine de masseurs polynésiens sont réunis. Tous ont en commun de pratiquer le massage traditionnel, réputé pour ses effets bénéfiques pour soulager les maux et libérer les énergies. Pratique ancestrale dans la culture polynésienne, cet "art" se transmet des matahiapo aux plus jeunes, ceux qui sont dotés d'un don, investis par le mana.


"COMME SI DIEU GUIDAIT MES MAINS"

Une dizaine de masseurs et masseuses sont présents jusqu'au 4 août au centre artisanal de la mairie de Faa'a.
Une dizaine de masseurs et masseuses sont présents jusqu'au 4 août au centre artisanal de la mairie de Faa'a.
Ce don, Henri l'a ressenti dans un rêve à l'âge de neuf ans, et à plus de 60 ans, il masse toujours les gens. "Dès le début, je vais comprendre la personne. En accentuant ma pression des mains, je vais aider à libérer les énergies pour les laisser circuler. La personne va se sentir mieux", explique-t-il avec réserve. "C'est un peu comme si dieu guidait mes mains pour soulager la personne".

En guise de bureau, une table de massage recouverte d'un pareo. Avec ses mains en "or", ses doigts de fée et ses flacons d'huile ou de monoi, Henri va pendant une demi-heure, parfois pendant une heure et demi "ne faire plus qu'un avec la personne".

RECONCILIATION "DU CORPS ET DE L'ESPRIT"

Véritable réunion et réconciliation "du corps et de l'esprit", le massage traditionnel polynésien est connu pour soigner les maux physiques, psychologiques et parfois même les mauvais sorts ou encore les possessions."Il y a des points dans le corps où en les touchant je vais sentir le passé, le vécu de la personne. Je vais trouver là où elle a mal et les raisons de son mal, souvent ça peut être des problèmes avec la famille, avec des collègues de travail, etc. Je vais décharger la personne. Parfois, elle va être un peu tendue pendant le massage, petit à petit ça va aller mieux. Il y a des endroits du corps très importants, notamment la voûte plantaire, où on ressent de nombreux organes" souligne Henri, jamais lassé de soulager les gens.

"UNE GUERISSEUSE PAR LES MOTS"

Pour Mateata Gatien, à l'origine de cette initiative de réunir en un même lieu une dizaine de masseurs traditionnels, il est essentiel de perpétuer ces traditions polynésiennes. "L'association met en valeur nos 'tradipraticiens' Ma'ohi qui ont un savoir-faire hérité de leurs ancêtres. Ils partagent les mêmes valeurs de bienveillance, de respect et de solidarité. Il est important de conserver ce savoir-faire et surtout ce savoir être pour le transmettre et en faire bénéficier un maximum de personnes", précise la vice-présidente de l'association Te Mana ora Ma'ohi, qui pratique également le massage traditionnel polynésien.

Mateata a tout appris de sa grand-mère. "Elle a senti que j'avais un don quand j'étais jeune, que j'avais le mana et elle m'a formée", précise-t-elle, une once de fierté dans la voix quand elle évoque son aïeule. Mateata, elle, s'est davantage "spécialisée" dans l'art du massage où les maux sont soignés non seulement par les gestes, mais également par les mots. "Je soulage notamment les gens avec les paroles. C'est le ho’oponopono mana spirit 'retrouver son mana'. Je soigne les maux par les mots", précise la femme qui se définit comme "une guérisseuse par les mots". "A chaque fois c'est unique, quand on trouve et que la personne va mieux, c'est comme miraculeux !"


Infos pratiques
L'association Te Mana ora Ma'ohi organise le tere Fare ora Ma'ohi
Tous les jours jusqu'au 4 août de 8h à 17h au centre artisanal de la mairie de Faa'a.


Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 22 Juillet 2019 à 17:41 | Lu 1823 fois

Tags : MASSAGE





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués