Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le lycée professionnel de Mahina fier de ses coiffeuses modèles !



Les participantes félicitées par la ministre de l'Education, Christelle Lehartel.
Les participantes félicitées par la ministre de l'Education, Christelle Lehartel.
Papeete, le 24 septembre 2018 - Tout le lycée professionnel de Mahina était réuni hier pour féliciter les six élèves parties à Paris participer au concours des meilleurs apprentis de France coiffure, qui s'est déroulé le 9 septembre dernier. Et si la jeune Tevaihere Tara a ramené une médaille d’or nationale, ses deux copines coiffeuses Hiriata Pothier et Sheraton Teakau et les trois modèles ont toutes mérité la fierté et la reconnaissance de l'établissement.

"Vous êtes notre fierté, c'est une première pour la Polynésie française. Cela va servir d'exemple pour nos jeunes", clame dans un grand sourire la ministre de l'Education, Christelle Lehartel, devant les élèves du lycée professionnel de Mahina en félicitant les six jeunes, parties en septembre dernier à Paris. Les trois jeunes coiffeuses, élèves en coiffure au lycée professionnel de Mahina, lauréates du concours régional en mars dernier, étaient sélectionnées pour participer au concours des meilleurs apprentis de France coiffure, qui s'est déroulé dans la capitale française sous le carroussel du Louvre le 9 septembre.
Accompagnées de leurs trois modèles et deux de leurs professeures, les trois coiffeuses en herbe n'avaient rien laissé au hasard et connaissaient les coiffures à réaliser jusqu'au bout de leurs peignes. "On s'est beaucoup entraînées, on a tout répété de nombreuses fois, la façon pour faire le chignon, les boucles. J'ai voulu faire quelque chose de très local et très volumineux", détaille Tevaihere Tara, qui fait partie des 14 lauréats primés sur les 43 candidats, à l'issue de ce concours réputé comme la crème de la crème de la coiffure française.


CE CONCOURS DE L'EXCELLENCE

Tevaihere Tara, qui a remporté la médaille d'or, avec sa modèle Jordane. Crédit Facebook MAF.
Tevaihere Tara, qui a remporté la médaille d'or, avec sa modèle Jordane. Crédit Facebook MAF.
Et si Tevaihere Tara a remporté la médaille d'or avec sa modèle Jordane, c'est que chaque coup de ciseaux ou de brosses dans ce concours ont été passés au peigne fin pour réussir ce concours de l'excellence. "C'est la concrétisation d'efforts de longue durée, de l'équipe pédagogique élargie, mais aussi de toute une classe qui s'est engagée pendant deux ans, des trois coiffeuses et de leurs modèles. Ce concours représente un encouragement pour nos élèves polynésiens qui ont des aptitudes certaines, mais qui parfois manquent un peu de persévérance. Et puis, ce concours, c'est aussi une récompense pour tous ces élèves qui partent loin de leurs îles", explique enthousiaste Vincent Baron, proviseur du lycée professionnel de Mahina, avec une pointe non dissimulée de fierté pour ces jeunes talents qui ont rapporté pour la première fois une médaille d'or d'un concours d'apprenti de coiffure.

" J'AI CRAQUE LA VEILLE"

Car malgré le stress et le décalage horaire, nos jeunes coiffeuses en herbe et leurs trois modèles ont fait preuve d'opiniâtreté et de persévérance pour dompter des cheveux polynésiens qui se sont montrés rebelles au climat métropolitain. "La veille du concours, on s'est entraînées de nouveau mais le cheveu ne réagissait pas du tout pareil, car le climat n'est pas le même, c'est beaucoup moins humide qu'à Tahiti. J'ai craqué la veille, car je n'y arrivais plus et puis le jour J du concours, cela est passé. Je suis très fière, comme quoi, le travail, ça paye !", raconte Tevaihere Tara, qui reconnaît que ce concours et son voyage à Paris lui ont beaucoup appris.
Et une chose est sûre, après une telle expérience Tevaihere, Hiriata et Sheraton n'ont pas de cheveux blancs à se faire pour leur avenir !

Sambath Abadie, professeure de coiffure au lycée de Mahina :

" Elles ont fait sensation "

"Je suis partie d'une problématique comme quoi ces filles avaient de l'or dans les mains, mais que ce qui pêchait, c'était la notion de travail, de persévérance, de s'entraîner pour participer à un tel challenge.
On a mis un an et demi à se préparer pour être prêts pour le concours. On s'est fixés des objectifs avec toute la classe à court et à moyen terme pour arriver à la finalité. Cela a bien fonctionné, je leur ai donné cette touche d'envie puis elles ont bien adhéré, je ne peux pas faire les choses à leurs places, c'est elles qui ont travaillé, qui se sont investies. C'est juste génial quand il y a une belle osmose comme cela.
Le Jour J, je les ai trouvées relativement sereines, car elles s'étaient tellement entraînées. Elles ont très bien réalisé leurs coiffures, malgré la texture du cheveu qui a changé, malgré le décalage horaire… Je leur tire mon chapeau... Ce concours est reconnu par la profession, c'est l'excellence ! Elles ont fait sensation ! Elles se sont vraiment démarquées ".

Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 24 Septembre 2018 à 16:04 | Lu 2513 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués