Tahiti Infos

Le gouvernement soupçonne l'UPJ "de faire de la politique"


Tahiti, le 16 décembre 2021 - Le gouvernement a répliqué mercredi soir au coup de gueule lancé lundi par l'Union polynésienne pour la jeunesse (UPJ) sur la baisse de sa subvention, le pass sanitaire et la stratégie du Pays pour la jeunesse. Le gouvernement estime ces "revendications complètement infondées" et soupçonne l'UPJ de "faire de la politique".
 
Le gouvernement a réagi mercredi soir à la conférence de presse donnée lundi par l'Union polynésienne pour la jeunesse (UPJ). Dans un communiqué en forme de droit de réponse à l'UPJ, le Pays s'estime "attaqué" sur trois points : la pérennisation des crédits alloués aux bourses de vacances, la définition d’un plan pour la jeunesse et la non-application du pass sanitaire dans les centres de vacances. Surtout, le communiqué indique que le ministère de la Culture "s'interroge" sur l'intérêt de cette conférence de presse "alors qu’un dialogue permanent est instauré avec le ministère et les services du Pays" et alors que selon lui "les points évoqués sont tous infondés".
 
Dans le détail, le Pays explique premièrement que si l'UPJ a perçu directement une subvention de 20 millions de Fcfp en 2021 et 22,5 millions de Fcfp en 2020, en retrait par rapport aux 35 millions de Fcfp de 2019, c'est parce que la crise sanitaire a eut pour effet, à cause des confinements notamment, "de réduire de manière significative le nombre d’activités portées en 2020 et 2021" et parce que le gouvernement a demandé à tous ses services de réaliser des efforts. Deuxièmement, le Pays affirme que son schéma directeur de la jeunesse, engagé par le Ministère en charge de la jeunesse, confie un rôle central à l’UPJ qui administre un questionnaire auprès des jeunes. "Dans ces conditions, comment l’UPJ peut-elle demander un plan pour la jeunesse, alors qu’elle est directement associée aux travaux menés actuellement par le Ministère sur le sujet ?", interroge le Pays. Troisièmement, le Pays rappelle qu'il n’est pas prévu à ce jour que le pass sanitaire soit déployé dans le champ de la jeunesse, et s'étonne donc que l'UPJ s'inquiète sur ce point…
 
"Une médiatisation forte et intentionnellement polémique alors que ce n’était pas nécessaire et que le dialogue existe, des revendications complément infondées, sont autant d’éléments qui laissent à penser que l’UPJ fait de la politique", tacle en conclusion le Pays, qui demande à l'UPJ d'être "force de propositions" plutôt que de se positionner "dans une critique infondée". Et le communiqué de conclure à ce propos en glissant "qu'à ce jour, le ministère n’a reçu aucune proposition directe de l’UPJ concernant le schéma directeur de la jeunesse".
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 16 Décembre 2021 à 17:39 | Lu 2367 fois