Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le collège de Huahine refuse de s'appeler Bobby Holcomb



 
Tahiti, le 15 février 2021 - La représentante Tavini Éliane Tevahitua demandait depuis 2019 que le collège de Huahine soit rebaptisé collège Bobby Holcomb. C'est non. La mairie et le collège considèrent que l'interprète de “Huahine Te Tiara'a” consommait trop de "produits illicites".
 
Être une icône de la culture du fenua ne suffit pas toujours. Dans un courrier du président Édouard Fritch daté du 2 janvier et diffusé hier sur les réseaux sociaux, on apprend que le collège de Huahine ne sera pas rebaptisé Bobby Holcomb. La proposition d'hommage émanait de la représentante Tavini Éliane Tevahitua et elle a choisi le trentième anniversaire de la disparition de l'artiste pour partager la réponse des autorités.
 
Éliane Tevahitua avait proposé ce nouveau nom pour rendre hommage à celui qui “a saisi à sa manière ce qui fait l’âme de notre pays et de notre peuple mais également les grandes problématiques auxquelles nous sommes aujourd’hui confrontées comme la protection de notre environnement, la transmission de nos traditions orales et de nos mythes. En cela, Bobby était un être éclairé et visionnaire”.
 
La présidence lui a répondu que Bobby Holcomb ne fait pas l'unanimité sur son île de cœur. Consultés, le maire de Huahine Marcelin Lisan et son conseil municipal ont rendu un avis défavorable, tout comme les membres du conseil d'établissement. Le président Fritch admet dans sa lettre que “Monsieur Holcomb a indéniablement contribué au renouveau culturel de la Polynésie française, notamment par son intégration au sein du mouvement “Pupu Arioi” et par son investissement infaillible auprès des jeunes afin de valoriser l'identité ma'ohi”. Mais pour le collège et la mairie, Bobby avait un défaut incompatible avec le monde immaculé de l'éducation : sa grande consommation de “produits illicites”.
 
La représentante Eliane Tevahitua s'était émue début janvier en apprenant que le CHPF du Taaone allait être renommé hôpital Jacques-Chirac, grand ami du fenua et personne irréprochable s'il en fut… Lui ne fumait pas de paka.
 

Rédigé par Pierre Daumont le Mardi 16 Février 2021 à 05:42 | Lu 8904 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 8 Mai 2021 - 17:16 ​La vaccination bat son plein à Hiva Oa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus