Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le centre Papa Nui reçoit des instruments grâce à la solidarité



PAPEETE, le 06 septembre 2017 - Le centre Papa Nui a reçu des instruments de musique traditionnelle de la part de Juju de Tahiti, hier. Le centre avait été victime d'un cambriolage le week-end du 5 au 6 août. Juste avant la rentrée scolaire, des malfrats avaient dérobé la plupart des instruments de musique du centre.

C'était jour de fête, hier, au centre Papa Nui. Danse, chants, percussions, les enfants attendaient avec impatience Juju de Tahiti et ses mannequins qui venaient leurs offrir des instruments de musique traditionnelle.

Le centre Papa Nui a été victime d'un cambriolage début août, juste avant la rentrée scolaire. Des malfrats s'étaient introduits dans l'établissement et avaient dérobé la plupart des instruments du centre.
Les jeunes avaient mal vécu cette intrusion, notamment parce que les instruments sont un important moyen de communication avec les jeunes, mais également parce qu'ils s'inscrivent dans un projet pédagogique pour cette année scolaire 2017-2018. "Psychologiquement ce son est un soutien pour nous. Ce n'est jamais évident de se faire cambrioler. Le cambriolage a été difficile à vivre et à supporter pour nous et les jeunes. Il fallait remonter la pente. Les enfants chantent aujourd'hui et de nouveau, ils ont des instruments de musique", explique le directeur du centre, Stéphane Marandin.

Juju de Tahiti avait récolté 25 000 francs grâce à un défilé de robes en papier journal Tahiti Infos. Ces fonds ont permis d'acheter trois instruments de musique traditionnelle ayant servi lors du Heiva i Tahiti 2017. Stéphane Marandin raconte : "Matériellement, ce don est aussi important par rapport au projet que nous souhaitions mettre en place, notamment la création d'un groupe de musique, d'un groupe de danse et d'essayer de faire cohabiter tout notre groupe de jeunes pour pouvoir nous aussi proposer dans les établissements scolaires et lors de la dixième édition du Tota tour. C'est un véritable élan de solidarité et je tenais à remercier tous nos donateurs."

D'autres donateurs sont permis au centre de récupérer un clavier, un kamaka et d'autres instruments. "Il nous manque encore une guitare, parce qu'ils nous ont volé la notre. Nous allons nous débrouiller. Nous voulons surtout dénoncer ce qu'il s'est passé, remercier nos donateurs et mettre en avant la solidarité des gens."

Le centre a prévu de monter un spectacle de danse et de musique traditionnelles avec ses jeunes. "Nous allons danser, inventer un peu avec les moyens que nous avons. Nous ne savons comment le projet va évoluer, c'est le brin de folie de ce projet". Le centre éducatif Heimanava va travailler sur ce projet avec les éducateurs spécialisés.

"Le plus important, c'est le chemin qui va nous mener vers le spectacle final. Ce n'est qu'un support éducatif pour permettre l'autonomie, le bien-être. Et si nous pouvons développer quelques savoirs artistiques, tant mieux. Si nous pouvons nous présenter sur scène, c'est encore mieux. Moi, j'y crois. Une chose est sûre : ils ne nous empêcheront pas de danser et de chanter", conclut le directeur du Fare Heimanava.

Suite à ce cambriolage, l'établissement a sécurisé le centre et acheté un conteneur pour tout mettre en sécurité chaque soir.




Qui est Juju de Tahiti ?

Tout est parti d'une soirée déguisée, Juliette alias Juju de Tahiti cherche un déguisement original qu'elle ne pourrait pas mettre en public. C'est là que lui vient l'idée de se faire une robe en Tahiti Infos. Face à l'emballement médiatique, elle décide de faire un défilé lors du salon back to School. Après, avoir entendu parler du cambriolage du centre, elle lance une cagnotte pour acheter des instruments aux enfants du centre. "Nous avons récolté 22 381 francs grâce auxquels j'ai pu acheter trois instrument traditionnels qui ont été utilisés au Heiva." La créatrice a racheté ces instruments à l'association Tupuna culture qui lui a fait un prix.

Retrouvez Juju de Tahiti sur Facebook.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 6 Septembre 2017 à 17:42 | Lu 971 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Juillet 2018 - 12:00 Punaauia : la passerelle de Taina inaugurée

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués