Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le bonjour idéal recréé par ordinateur



Paris, France | AFP | lundi 26/03/2018 - Pour être perçu comme déterminé ou digne de confiance, il y a une façon précise de dire bonjour, que des chercheurs français ont recréée grâce à un ordinateur.

L'objet derrière ces recherches, moins anodines qu'il n'y paraît, est la perception du langage, avec des applications possibles pour les personnes atteintes d'autisme ou victimes d'un accident vasculaire cérébral (AVC).
Ces chercheurs du CNRS, de l'Ecole Normale supérieure (ENS) et de l'université d'Aix-Marseille ont enregistré un "bonjour" neutre et ont ensuite manipulé l'intonation avec un logiciel.
Ils ont ainsi généré "aléatoirement des milliers d'autres prononciations du même mot ayant toutes une mélodie différente", a expliqué le CNRS lundi dans un communiqué.
Puis ils les ont fait écouter à 40 personnes qui évaluaient si l'interlocuteur semblait "déterminé", et "digne de confiance".
"Pour paraître déterminé le mot doit être prononcé avec une hauteur descendante, plus marquée sur la deuxième syllabe. Au contraire, pour être perçu comme digne de confiance, la hauteur doit monter rapidement à la fin du mot", ont résumé les chercheurs.
"Ce code est partagé par les hommes comme par les femmes et est indépendant du sexe de la voix écoutée", ont-ils ajouté.
L'étude est publiée dans la revue américaine PNAS.
D'après ses auteurs, cette méthode pourrait aider à "identifier la représentation des émotions notamment auprès de personnes souffrant d'autisme". Les personnes atteintes de ces troubles ont en effet des difficultés à interpréter ces émotions, ce qui perturbe leurs relations avec les autres.
Une application plus immédiate est d'"analyser la perception des mots auprès de personnes victimes d'un AVC, une pathologie qui peut altérer la perception de l'intonation de la voix".
Les chercheurs souhaiteraient utiliser cette méthode "pour la détection d'anomalies de la perception du langage et peut-être même en faire un outil d'aide à la rééducation", avancent-ils.

Rédigé par RB le Mardi 27 Mars 2018 à 04:49 | Lu 326 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies