Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le Crefom veut une vraie réflexion sur la place des outre-mer dans l’audiovisuel public



Paris, France | AFP | mardi 05/06/2018 - Le conseil représentatif des Français d'outre-mer (Crefom) réclame mardi dans un communiqué "une véritable réflexion sur la place des outre-mer dans l’audiovisuel public", regrettant que l'avenir de France Ô, chaîne de France Télévisions dédiée à ces territoires, "soit régulièrement présenté comme problématique".

Au lendemain de la présentation de la réforme de l'audiovisuel public, au cours de laquelle la ministre de la Culture Françoise Nyssen a indiqué qu'il faudrait "déterminer si l'avenir est au maintien de France Ô sur le canal hertzien ou au contraire au renforcement des offres numériques des Outre-Mer Premières", le Crefom souligne "l’attachement notoire des Outre-mer et de l'ensemble de ses élus à la présence de France Ô sur le canal hertzien national". 
"Cette présence n’est d’ailleurs nullement contradictoire avec un renforcement des offres numériques des Outre-Mer Premières. C'est au contraire la synergie entre les Premières et France Ô qui peut renforcer la qualité des programmes et la place de l'outre-mer sur les chaînes de France Télévisions", insiste le Crefom.
Le lobby d'outre-mer "déplore que l’avenir de France Ô soit régulièrement présenté comme problématique alors que le problème réside surtout en l'absence d’une véritable réflexion d'ensemble sur la place des outre-mer dans l’audiovisuel public, cantonné le plus souvent dans une perspective exclusivement hexagonale". 
Lundi, la ministre des outre-mer Annick Girardin a déjà estimé que France Ô devait "être préservée", et s'est dite favorable "peut-être" à des quotas outre-mer sur les chaînes nationales.

France Ô doit être "préservée", prévient la ministre des Outre-mer

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a estimé lundi que France Ô, chaîne de France Télévisions dédiée à ces territoires, devait "être préservée", et s'est dite favorable "peut-être" à des quotas outre-mer sur les chaînes nationales. 
"Pour moi, France Ô doit être préservée, et son évolution doit être réfléchie", a déclaré Mme Girardin dans l'émission "Outre-mer politique" sur France Ô, le jour même où sa collègue de la Communication, Françoise Nyssen, présentait la réforme de l'audiovisuel public.
"Il n'y a pas de disparition programmée", a assuré Mme Girardin.
Selon Mme Nyssen, une réflexion autour de France Ô va être lancée "pour déterminer si l'avenir est au maintien de France Ô sur le canal hertzien ou au contraire au renforcement des offres numériques des Outre-Mer Premières".
"Dans les Outre-mer, on a, avec les chaines Premières (les chaines locales d'outre-mer) de l'excellence sur l'ensemble des océans. Ce sont des fenêtre sur le monde qu'on n'utilise pas suffisamment", a estimé Mme Girardin.  
Elle a jugé que "les productions des chaînes Premières, qui doivent être renforcées, doivent pouvoir être vues sur France Ô mais aussi sur d'autres chaines", regrettant que "France télévision, avec France Ô, a trouvé l'alibi pour ne jamais diffuser l'outre-mer sur les autres chaines".
"Je suis peut-être même pour des quotas sur les chaines nationales pour pouvoir parler des territoires d'Outre-mer... et pas à 4h du matin, sur des horaires qui peuvent être suivis par tous nos concitoyens", a-t-elle insisté.
Selon elle, "le réflexe outre-mer", défendu par le gouvernement, "passe aussi par une meilleures connaissance des Français de leurs territoires d'outre-mer".  

le Mardi 5 Juin 2018 à 04:41 | Lu 150 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus