Tahiti Infos

Le Ah Min Boxing Club patron des championnats


Dans une finale 100% Ah Min Boxing Club, Tauatea Noho partenaire de club Germain Tamarono dans la catégorie 71-75 kg.
Dans une finale 100% Ah Min Boxing Club, Tauatea Noho partenaire de club Germain Tamarono dans la catégorie 71-75 kg.
Tahiti, le 6 novembre 2022 - Après deux semaines de compétition, les championnats de Polynésie de boxe se sont achevés, vendredi à Fautaua, avec les finales des boxeurs chevronnés. Sur les 14 combats on retiendra les six victoires des sociétaires du Ah Min Boxing Club. Et dans la catégorie reine des super-lourds, Imapavai Hikutini, de Toroura, a conservé son bien en dominant Teiki Marotau. 

C'est un long marathon qui s'est achevé, vendredi, pour la fédération de boxe anglaise de Polynésie française (FBAPF) et son président Ismael Tahiata. Après deux semaines de compétition, les championnats de Polynésie du noble art se sont achevés à Fautaua avec les finales des boxeurs chevronnés. Au programme de la soirée, 14 combats, dont cinq confrontations féminines. À l'issue de ces finales open, on retiendra notamment la performance des sociétaires du Ah Min Boxing Club qui ont raflé six titres de champions de Polynésie au cours de la soirée. 

La moisson des protégés de Rodrigue Ah Min a débuté chez les dames avec les victoires de Hinatea Hatitio (50-54 kg) et de Tauhani Lescat (66-75 kg). Hatitio est parvenue à conserver son bien en battant sa partenaire de club, Ranitea Tchen. De son côté, Lescat a pris une revanche après sa défaire l'année dernière en finale. Et chez les féminines on note également la performance de Teanihei Matuanui (60-66 kg), de Toroura, qui a dominé dans les grandes largeurs Soraya Noho (Tiatoa BC) avec un arrêt de l'arbitre dans la troisième reprise. Enfin, dans la catégorie des lourds, Erena Temarono (Temarono BC) a pris le meilleur sur Poerani Hamblin (Ah Min BC). 

Choc des générations en super-lourds

En super-lourds, le jeune espoir de Toroura, Imapavai Hikutini (en rouge), a pris le meilleur sur l'expérimenté, Teiki Marotau (Ah Min BC).
En super-lourds, le jeune espoir de Toroura, Imapavai Hikutini (en rouge), a pris le meilleur sur l'expérimenté, Teiki Marotau (Ah Min BC).
Place ensuite aux messieurs avec neuf combats, dont quatre ont été remportés par des boxeurs du Ah Min BC. Herehau Tueinui (60-63,5 kg), Tauatea Noho (71-75 kg) conservent tous les deux leurs titres de champions dans leur catégorie respective. Raimana Tunoa (80-86 kg) a profité lui du forfait de Venceslas Mai pour récupérer un titre, et le dernier sacre pour le Ah Min BC a été décroché par Porotu Maronui (86-92 kg) qui a pris le meilleur sur le vétéran, Matauira Tahuhuterani (TT5). 

Si les boxeurs du Ah Min BC ont brillé, leurs rivaux de Toroura se sont également illustrés au cours de ces championnats. L'un des grands espoirs du noble art polynésien, Ewan Yuen (63,5-67 kg) a décroché un nouveau titre en livrant encore une fois une belle démonstration face à Terooatea Harrys (Manu Ura BC). Et dans la catégorie des super-lourds (+92 kg) le sacre de champion est resté dans l'escarcelle de Toroura, avec la victoire d'un autre espoir du club, Imapavai Hikutini. Ce dernier, sacré champion déjà de la catégorie l'année dernière, avait face à lui l'expérimenté Teiki Marotau, pour un véritable choc des générations. Si les deux premières reprises ont été plutôt équilibrées entre les deux boxeurs, Hikutinin beaucoup plus mobile que son adversaire, a accéléré dans le troisième round pour marquer le maximum de points. Une stratégie payante qui lui a offert les faveurs des juges et l’opportunité de conserver sa ceinture de champion chez les super-lourds.  

La saison pugilistique n'est pas pour autant terminée. Certains des boxeurs sacrés au cours de ces championnats de Polynésie ont rendez-vous les 23 et 26 novembre pour une confrontation face à des combattants métropolitains. 

Les champions en open

Dames
50-54 kg : Hinataea Hatitio (Ah Min BC) bat Ranitea Tchen (Ah Min BC)

54-57 kg : Poeravanui Leau-Kong-Lui (Haamene BC) bat Heimano Buisson (Moorea BC)

60-66 kg : Teanihei Matuanui (Toroura) bat Soraya Noho (Tiatoa BC)

66-75 kg : Tauhani Lescat (Ah Ming BC) bat Kealohilani Yuen (Toroura) 

+75 kg : Erena Temarono (Temarono BC) bat Poerani Hamblin (Ah Min BC)

Messieurs 
54-57 kg : Rauagi Noho (Manu Ura BC) bat Gilles Harehoe (Ah Min BC)

60-63,5 kg : Herehau Tueinui (Ah Min BC) bat Bryan Koan (Ah Min BC)

63,5-67 kg : Ewan Yuen (Toroura) bat Terooatea Harrys (Manu Ura BC)

67-71 kg : Tupuatea Grand-Pittman (Moorea BC) bat Tuheiarii Tuhei-Faahu (Api BC)

71-75 kg : Tauatea Noho (Ah Min BC) bat Germain Tamarono (Ah Min BC)

75-80 kg : Teihotu Kong-Fu (Haamene Bc) bat Maui Amaru (Moorea BC)

80-86 kg : Raimana Tunoa (Ah Min BC) bat par forfait Venceslas Mai (Ah Min BC)

86-92 kg : Porotu Maronui (Ah Min BC) bat Matauira Tahuhuterani (TT5)

+92 kg : Imapavai Hikutini (Toroura) bat Teiki Marotau (Ah Min BC)

Rédigé par Désiré Teivao le Dimanche 6 Novembre 2022 à 10:01 | Lu 454 fois